AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur DWRA amis rpgistes !
Le forum recherche :

Freya Mikaelson - Stefan Salvatore - Davina Claire - Alaric Saltzman
&
Des humains - Des Loups-Garous
&
Ainsi que d'autres personnages.

Partagez | 
 

 Vampires can`t procreate... though we love to try.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
 
Messages : 8
Date d'inscription : 03/09/2017


MessageSujet: Vampires can`t procreate... though we love to try.  Mar 5 Sep - 11:35



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Because, I was 21051


Damon Salvatore ▬ Dada ▬ The Upside Down ▬ Bisexuel ▬ Ian Somerhalder ▬ Vampire


I live   Caractère
Je suis là pour manger de la barbe à papa et te voler ta copine.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je m'en foutiste, c'était ce qui décrivait au mieux Damon, en tout cas pour lui. Il se foutait de l'avis des gens, de ce qu'on pouvait penser de lui et de ses actes, de ses décisions et de ses choix. L'avis des autres servaient à quoi de toute façon, à vous montrer que vous avez tord ou que vous faites mal les choses, vous jugez ? Conneries. Lui refusait, il voulait être un électron libre, sans aucune contrainte, sans aucune attache et sans aucunes responsabilités, surtout sans responsabilités, car cela forcé à faire des choix et il n'aimait pas ça, de plus quand il avait une idée dans la tête il fallait avoir un bon argument pour la lui retirer, il était buté quand il le voulait. 
Verre de bourbon à la main, sourire arrogant au coin des lèvres le brun aimait narguait les gens, les rendre dingues en cherchant le moindre petit détail qui leur fera mal, il était le vampire par excellence, exploitant ce côté de sa personnalité à outrance, juste pour l'amusement, juste pour se distraire. Il se décrivait lui-même comme un égoïste, un égocentrique qui ne s'inquièter de personne à part lui-même, un homme sans sentiments et sans aucun scrupule, qui ne faisait les choses que lorsqu'il n'en trouvait un intérêt quelconque qui allait bien sur dans son sens, il avait un sens de la repartie assez aiguiser et négocier toujours tout. Simplement, ce n'était pas totalement vraie mais jamais ô grand jamais il ne l'avouerait, il avait une fierté beaucoup trop forte pour le faire, certes il était égoïste et il ne chercher que son intérêt dans la plupart des situation cela on ne pouvait pas dire le contraire, mais quand il aimait une personne, il ferait tout pour celle-ci quitte à se mettre lui-même en danger, quitte à risquer sa vie même. Il n'y avait peu de monde qui pouvait se vanter d'être entré dans le cœur du brun, mais quand il aimait, il aimait de tout son être et son âme, comme quand il détestait. Un subtil mélange entre force et fragilité, entre sérieux et taquinerie, entre haine et amour. Un mélange pas toujours stable, mais qu'il arrivait toujours à manier avec subtilité. Il ne faisait rien à moitié et le moins qu'on puisse dire c'est qu'il ne voulait pas suivre les règles, il avait les siennes. 
Damon, c'est soit vous l'aimait arrivant à capter la subtilité de son caractère et de ce qu'il voulait cacher derrière cette facette soit vous le détestez le prenant pour un bouffon qui ne prenait rien au sérieux et ne faisait que de courir après le bourbon, le sang et les femmes. 






Before   Histoire
La tuer, lui arracher la tête... Quelque chose de poétique quoi !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Juin 1839 dans une petite bourgade du Sud de la virginie, dans cette petite ville où régnait encore la paix, ce qui n'allait pas être le cas encore longtemps. Une femme était en train d'accoucher dans un des manoir de la ville, ses cries raisonnait dans toute la pièce alors que la douleur se propager rapidement dans tous son corps. Mais cela n'était pas important, elle allait enfin voir son bébé, celui qu'elle portait dans son ventre depuis neuf long mois. Et après de longues heures de douleur un cries se fit entendre dans la pièce différent des autres, un crie qui ne provenait pas d'un adulte, un crie de bébé qui sentait le monde extérieur pour la première fois. La sage-femme qui avait aider Lily a accoucher regarda alors celle-ci en ayant le nouveau-né enroulait dans des couvertures. La jeune femme était seule pour cette épreuve, son mari n'étant pas à ses côté pour une raison qui était assez flou pour elle, mais elle n'avait pas non plus chercher plus loin elle avait autre chose à penser pour le moment, son regard clair se posait sur son fils qui n'était âgé que de quelques minutes et elle le prit dans ses bras doucement, en voyant son regard bleu azur elle savait déjà qu'elle allait aimer ce petit être encore innocent. Elle releva son regard vers l'autre femme présente dans la pièce qui lui demanda comment ce jeune garçon allait s'appeler. 
Damon. 
Les premières années de sa vie ne fut pas les plus malheureuses, il savait que son père ne l'aimait pas, il l'avait rapidement compris, sans savoir pourquoi ce qui le rendait très triste, il avait essayé de se faire aimer par celui-ci au début, il était jusqu'à ses quatre ans un enfant que l'on pouvait qualifier de sage, il voulait être bien vu de son père et essayer d'être quelques fois épargnées par les coups qu'il pouvait recevoir ainsi que sa mère. Alors il se comporter bien, il faisait tout ce qu'il lui demander malgré son jeune âge et il était sage, même s'il avait régulièrement envie d'exploser et laisser son vrai caractère ressortir. Ce fut quand il eu quatre ans qu'il se rendit compte, cela ne servait à rien, le comportement de son père ne changeait pas et il ne l'aimait pas plus pour autant, alors il oublia tout les efforts et il laissa le gentil petit garçon modèle de côté et il devint un enfant turbulent qui aimait chercher les limite de son père et faisait tout pour les tester au grand damn de sa mère qui voyait la haine du chef de famille Salvatore grandir de plus en plus pour son fils. Heureusement que sa mère était présente durant ces années, c'était un peu son pilier, son ancre, il avait une relation fusionnel avec celle-ci durant de nombreuses années, il se fichait de ce que son père pouvait penser et faire du moment qu'il avait sa mère de son côté. Cette routine entre violence et tendresse, voyageant entre l'un et l'autre continua pendant trois ans. Puis du jour au lendemain Damon remarqua que le ventre de sa mère s'arrondissait, il ne compris pas ce qui se passait au début, ce n'était qu'un petit garçon encore, il n'avait pas conscience de tout cela, et ça lui faisait même peur au début, car il croyait que sa mère allait mourir, sinon pourquoi son ventre ce gonflé comme cela, il ne voyait pas d'autre explication, et dans sa tête de garçon de sept ans, c'était complètement logique. Mais au final pas du tout vrai, sa mère finit par lui expliquer, il allait avoir un petit frère ou une petite sœur dans pas longtemps. C'était quoi ça ? Ca ne faisait pas parti de ses plans, mais alors pas du tout. Il ne regardait plus le ventre de sa mère de la mienne manière. Il n'allait pas aimer cette chose qui avait prit possession de sa mère, il l'avait décidé. Comme il ne pouvais pas l'empêcher quelques mois plus tard sa mère accoucha d'un deuxième garçon, Damon entra dans la chambre quand elle fut couché à la demande de sa mère pour qu'il puisse voir son petit frère, cet être ignoble qui lui prenait sa mère, mais quand il vit ses grand yeux vert il ne put le détester longtemps, alors du haut de ses sept ans et demi il se jura que quoi qu'il arrive il protegerais Stefan. Leu sept ans d'écart qui aurait put être un handicap fut plus une force pour eux, Damon s'occuper de son petit frère dès son plus jeune âge, il le protéger de tout, et même de leur père, ne voulant pas que celui-ci touche à un seul des cheveux de ce petit être qui n'avait rien demander à personne, lui non plus mais c'était autre chose, il avait le devoir de protégé de son petit frère, c'était le rôle du grand frère, alors bien souvent, il prenait les coups à sa place, il se fichait de savoir ce qu'il pouvait s'être passer il le protège. 
Sept ans plus tard, leur mère tomba malade, tuberculose. Ce qui toucha profondément Damon celui-ci devait rester fort pour son frère, car celui-ci étant plus jeune le vivait d'autant plus mal, surtout quand leur mère fut envoyé dans un centre spécialisé et qu'elle mourut, enfin c'est ce qu'il avait cru à ce moment. Stefan fut dévasté par cette nouvelle, alors Damon l'avait aider comme il le pouvait, mais quand son enterrement arriva, il fut incapable d'y aller, il ne pouvait juste pas, c'était trop dur. Alors il fuit, tout simplement. Bien sûr, son frère lui en voulut énormément, mais il était trop jeune pour qu'il puisse comprendre ce que pouvait ressentir Damon. Sa mère disparue et son père ne s'intéressant pas vraiment à la vie de la famille, ce fut lui qui fit l'éducation de son frère, c'est lui qui lui apprit tout ce qu'il avait besoin dans la vie. Il était sur-protecteur avec lui et ne savait pas lui dire non. 
Simplement, en 1863, son père prit une décision, il avait l'âge pour aller faire la guerre, Faire la guerre ? Sérieusement ? Il ne voulait pas lui ! Il trouvai cette guerre complètement inutile et qui allait mener à rien, simplement, il n'eut pas vraiment le choix, ) contre-coeur il y parti. Pendant plus d'une année, il vécut dans la peur, le sang et la poudre. Il finissait par partir, il ne voulait pas faire cette guerre, il n'avait aucun rapport avec celle-ci. 
Le fait de déserte lui valut les foudres de la part de son père, il était la honte de la famille, un ingrat capable de rien. Et beaucoup plus de désignation toutes autant sympathique les unes que les autres. Il avait presque envie de lui rire à la figure, mais il se retenait tout de même un minimum, mais cela ne lui faisait plus rien, il n'avait plus peur de son père clairement, il était devenu un vieil homme qui ne lui ferait plus vraiment de mal, enfin ça, c'était ce qui pensait. Il n'y retournerais pas, que son père soit d'accord ou pas, il n'y retournerait pas, il était aussi revenu pour son frère qui n'était pas au meilleur de sa forme alors il voulait l'aider du mieux qu'il pouvait forcément cela allait avec son retour. En plus de retrouver son frère, il rencontra une jeune femme, une jeune femme pleine de charme et de mystère, une jeune femme dont il tomba irrévocablement et immédiatement sous le charme. Katherine était le genre de femme qu'on ne pouvait pas ignoré, elle était magnifique il ne pouvait pas dire le contraire et surtout elle avait un charme, une préstence qui faisait qu'on ne pouvait que craquer, et elle avait l'air aussi dangereuse et pleine de mystère. Ce qui donnait d'autant plus envie de la connaître, de réussir à voir à travers cette carapace. Elle voulait savoir qu'elle secret elle cachait et comprendre ce qu'il y avait en dessous. C'était un défi difficile mais il aimait la difficulté donc cela ne lui faisait pas peur au final. Ce qu'il n'avait pas prévu c'était le fait que son frère aussi était tombé sous le charme de la jeune Bulgare. Un triangle amoureux se forma peu à peu ce qui ne plaisait pas forcément à Damon qui voulait Katherine pour lui seul. Quelque temps plus tard Damon découvrit la vraie nature de Katherine, elle était une vampire de plus de quatre cent ans, et au lieu d'avoir une réaction normale, avoir peur par exemple et se détacher de celle-ci pour ne pas qu'elle lui fasse du mal, lui accepta sa condition assez rapidement et accepta même qu'elle se nourrisse sur lui et qu'elle lui donne de son sang, contrairement à son frère, il accepta sans qu'elle n'ai besoin de le contraindre. Quoi de plus normal pour lui. Son amour pour elle était démesurer, il était prêt à tout pour elle, même à mourir. Ce qui arriva, la chasse aux vampires faisaient rage dans la petite ville, orchestrer par son père. Celui-ci finit par lui aussi découvrir la découvert de sa vraie nature et utilisa son fils cadet pour la piéger et la détruire. Quand la brune fut capturer pour être tué avec tout les autres vampire de la ville Damon et Stefan essayèrent de la sauver, en vain, enfin ça, c'était ce qu'ils croyaient. Et dans leur tentative de sauvetage ils furent tuer par leur père qui leur tira dessus.

Quand Damon se réveilla, il remarqua bien rapidement que quelque chose avait changé, il était en transition et un choix important s'imposer à lui, soit il buvait du sang humain et il achever la transformation, soit il ne faisait rien et se laisser mourir. Il ne voulait pas devenir un vampire, à quoi bon sachant que Katherine était morte et que son frère les avaient trahis. Pour lui la décision était toute prise, il se laisserait mourir, Simplement son frère n'était pas d'accord avec cette décision et il obligea Damon à se nourrir pour achever cette transition qu'il n'avait pas voulu, et pour avoir oser faire cela et en étant persuadé qu'il avait dénoncer Katherine à son père Damon lui promis une éternité de misère, il se promit à lui-même de haïr et de faire payer cette erreur a ce frère qu'il avait tant aimé dans le passé et pour qui il voué une haine sans nom à présent, puis il s'enfuit de Mystic Falls ne pouvant rester dans cette ville. En partant de sa ville natale, il fit taire son humanité pour ne plus rien ressentir, ni haine, ni peur, ni tristesse, ni rage. Faire des bains de sang sans culpabilité ni regret. 
Le problème avec cela était le fait qu'elle pouvait revenir à tout moment malgré la ferme intention qu'il avait de la laisser éteinte. Les années passaient Damon essayer de se faire à sa nouvelle vie d'immortel qui lui convenait plutôt pas mal au final, il passe de ville en ville sans vraiment s'y arrêter ne voulant aucune attache, il se définissait comme quelqu'un de volage, allant chercher des poux à son frère dès qu'il le pouvait, mais la plupart du temps rester seul. Dans les années 40 alors qu'il arrive à la Nouvelle-Orléans, celui-ci entame une relation fusionnel avec une certaine Charlotte, son amour pour elle n'était, en aucun cas, comparable à celui qu'il pouvait portait pour Katherine, mais il c'était tout de même attacher à la jeune femme au point de la transformer. Ce qu'il n'avait pas prévu dans ce processus était le lien qui unissait maintenant les deux vampires, obéissant aveuglement au brun la jeune femme ne voyait que par lui ce qui fit peur au brun qui essaya de trouver une solution pour défaire le lien, en vain. En dernier recours et aussi sûrement par lâcheté il lui demanda de compter les briques des habitations de la Nouvelle-Orléans avant de partir. Il ne revint jamais. 

De retourne à Mystic moins de dix ans plus tard, sûr de lui et de ce qu'il faisait, il se fit avoir comme un débutant et se retrouva enfermer dans une cellule sous l'Université de Whitmore. Ne comprenant pas ce qu'il se passait, il ne pouvait s'empêchait d'essayer de fuir, mais en vain. Ils n'étaient pas idiot et les cellules étaient imbibé de verveine donc impossible pour un vampire d'ouvrir sans risquer de finir brûler. Il comprit rapidement ce qui se passait, des expérience orchestrer par un scientifique qui voulait créer une nouvelle race, avec les avantage du vampirisme sans les inconvénients, et pour cela, il avait besoin de plus d'informations sur leur espèce. Pour se faire quoi de mieux que de torturer des vampires, leur enlever tout ce qui pouvait leur rester d'humanité en les enfermant dans des cages avec une ration de sang juste assez pour qu'ils survivent, mais pas assez pour stopper cette soif insupportable et aussi vu qu'il faisait les choses en grand, pourquoi pas les appeler par des numéros ? Augustine ne faisait pas dans la demi-mesure, et Damon était persuadé qu'il allait mourir ici. Pour se faire quoi de mieux que de torturer des vampires, leur enlever tout ce qui pouvait leur rester d'humanité en les enfermant dans des cages avec une ration de sang juste assez pour qu'ils survivent, mais pas assez pour stopper cette soif insupportable et aussi vu qu'il faisait les choses en grand, pourquoi pas les appeler par des numéros ? 12144 pour ce qui les retenaient. Damon qui de base n'était pas du tout sociable, il n'aimait pas les autres et ne pensait qu'à lui étonnement se lia rapidement d'amitié avec son voisin de cellule, la situation était assez propice pour le rapprochement, il fallait l'avouer. Enzo l'aida, beaucoup. Si Damon n'était pas complètement tombé dans la folie, c'était exclusivement grâce à lui. Il arrivait à raviver l'espoir qui peu à peu s'éteigné en lui, il réussirait à lui faire presque oublier les tortures qu'ils pouvaient subir et surtout, il l'empêcher de finir complètement fou à cause de tout ce qu'il pouvait subir. Le plus jeune au bout de quelques mois eu une idée, si l'un des deux prenait deux portions de sang au lieu d'une, peu être qu'il arrivait à avoir assez de force afin de pouvoir les délivrer durant une cérémonie qu'il devait avouer quelques mois plus tard, enfin cérémonie, c'était vite dit, c'était plus une exposition de leur œuvre et leur œuvre n'était rien d'autre que les deux vampires. Le brun fut celui qui gagna le droit à la portion de plus. Pendant un an il mettez en place leur plan dans la froideur de la cave de la fac, pendant un an, ils imaginaient comment cela pouvait se dérouler et surtout la liberté à la fin. Damon était quelqu'un de libre, le mettre dans une cage était presque pire que toutes les tortures qu'ils subissaient encore et encore sans répit. Pendant cette année, Lorenzo devint son pilier, le rocher auquel s'accrocher pour ne pas sombrer. Ils se soutenaient mutuellement pour ne pas finir dingues et se rappelaient que bientôt tout cela sera derrière eux et qu'ils pourront clairement se nourrir et vivre comme ils le désiraient. 
Un an plus tard, tout était prêt et surtout, ils étaient prêts a en finir avec tout cela. Ils avaient tout prévus et ce soir il partaient. Pendant cette cérémonie plus le temps passé plus Damon avait l'impression que celui-ci faisait exprès de prendre son temps et reculer le moment fatidique. Les invités étaient tous en train de les admirer ce qui l'énerva encore plus, et plus les minutes passer plus sa rage monter, plus sa soif monter. Finalement au bout d'une heure qu'il lui avait parut dirait des siècles le professeur le sortir de sa cage pour montrer les aspects bénéfiques du sang de vampire. Le pauvre, enfin pauvre tout est relatif n'eut même pas le temps de faire quoi que ce soit que le brun brisa ses chaînes et lui enfonça ses yeux dans le fond de son crâne puis la rage le submergeant, il fut un carnage, tuant tout le monde pour leur montrer à quel point les vampires pouvaient être bénéfique surtout pour massacrer de la vermine dans leur genre. Trop occupé, à abreuver sa soif de sang, et de vengeance, il ne remarqua pas de suite le début d'incendie qui se faisait de plus en plus fort dans la salle. Ce fut Lorenzo qui le sorti de sa tuerie. Apparaissant devant la cage, il essaya d'ouvrir celle-ci, verveine. Ils n'avaient pas prévu ça, ils n'avaient pas prévu le plus important quand un était sorti comme faisait l'autre ? Pendant de longues secondes, il essaya par tous les moyens en perdant peu à peu espoir et surtout en sentant la culpabilité montait en lui, car il savait ce qu'il allait faire, il le savait pertinemment. Le feu faisait rage et il n'y arrivait pas. Se stoppant d'un coup, il posa son regard clair dans celui d'Enzo, il ne pouvait rien faire, il était persuadé qu'il ne pouvait rien faire. Alors pris par la panique, il fit une des plus grosses erreurs de sa vie, il éteignit son humanité et s'en alla, sans se retournait. Laissant Lorenzo seul contre l'incendie et sans aucuns moyens de s'en sortir. Quelques mois plus tard, toujours sans humanité, il tua la femme que son ancien co-détenu avait aimait, juste comme cela pour le plaisir de tuer, car c'était vraiment un plaisir pour lui, il adorait voir la terreur dans les yeux des personnes avant de les vider de leur sang, il adorait les torturer et jouait avec leur nerf avant de mettre le coup fatal. Sans humanité, il pouvait par moment ressembler à Stefan sauf que contrairement au plus jeune, il savait gérer la situation. 
Stefan d'ailleurs s'inquiétant de l'attitude de son frère, car tout se sait dans le monde surnaturel décida de demander à sa meilleure amie si elle pouvait faire quelque chose pour lui, au moins lui faire revenir son humanité, chose qu'elle accepta, a contre-jour, ça n'avait jamais été le grand amour entre eux deux. Dans les années 70, elle le retrouva alors dans un bar à vider des bouteilles de bourbon pour ne pas changer. Elle essaya tous les moyens pour le faire revenir, moyen qui avait pourtant marché sur Stefan, mais elle avait l'impression que rien ne changer chez Damon malgré tout ses efforts, pour faire changer Damon, il fallait en vouloir, il était du genre tétu quand il s'y mettait. Simplement, monsieur était joueur, il s'ennuyait et il avait une distraction, que demander de plus. Alors il lui fit croire, que ô miracle elle avait réussit, mais ce n'était pas tout à fait le cas, légèrement tout de même, mais il ne l'avouera pas. Tombant sous le charme du brun qui savait comment faire avec les femmes il eu une aventure, d'un soir. Damon voulait jouer et il joua jusqu'au bout en laissant celle-ci plantée sur un toit de New-York au lever du soleil, et il finit par la tuer quelques années plus tard ce qui énerva énormément son frère. 

Damon va et vient entre Mystic Falls et le reste du monde, Mystic Falls sa ville natale, il y avait grandi, c'était chez lui comme dirait son frère et pourtant, il haïssait cette ville qui lui avait apporter tellement de tourment, il la détestait, car il y était né, car sa mère y était morte, car Katherine lui avait brisé le cœur ici et que la guerre avec son frère c'était déclaré ici. Il la détestait, car elle ne représentait que de la souffrance pour lui, et s'il aurait pu il l'aurait détruite depuis bien longtemps. Mais il ne pouvait pas, car même s'il la détestait, il y retourner toujours, il passait un moment, faisait la plupart du temps des conneries, des meurtre et il repartait. Trente ans après la rencontre avec la blonde, dans les années 2000, il revenait à Mystic Falls, pourquoi ? Celle qui était la cause de tout ses malheurs, Katherine. Il veut la délivrait et il veux se venger. Il est plein de haine et en veux à la terre entière et surtout aux habitants de la ville, mais quelque chose changea, ou plutôt quelqu'un, Elena. La copie parfaite de Katherine. Il devait avouer qu'il fut perturbé par cette découverte. Il voulait aussi se venger de son frère qui pour lui était la réincarnation du mal. Du Damon dans toute sa splendeur. 
Damon eu plusieurs conquêtent et histoire dans sa vie, mais lui et l'amour n'était pas vraiment en très bon terme, il avait du mal à s'engager s'il pouvait dire cela ainsi et préférer de loin sa liberté, c'est un vampire sans aucun scrupule qui s'amuse dans le chaos et la torture. Mais il peu aussi être dévoué et attention avec les personnes auxquelles il tient. Au fur et à mesure des années sa relation avec son frère c'était nettement apaisait avec les histoires qu'ils du affronter et qu'il devront encore affronter, il ferait n'importe quoi pour lui et était prêt à tout pour le sauver. Même aux choses les plus stupides. Mais il reste toujours le vampire assoiffé de sang irresponsable et inconscient des conséquences ce qui peu lui apporter beaucoup de problème, surtout quand il veut faire des choses bien, mais qu'il s'y prend mal. Damon ange ou démon ? Personne ne le sait réellement.




Now   Test RP
You want to kill me, you want to hate me, do it.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Damon se stoppa sur le parking d'un hôtel en stoppant sa voiture, son bébé, son bijou, le premier qui l'abimé il allait voir ce que cela donné quand le brun s'énerver et ce n'était pas forcément bon à jour, pas du tout même. Il pouvait arracher des tête juste parce que quelqu'un avait le malheur de toucher à sa voiture, il tenait pas à beaucoup de choses, mais ça, c'était toute sa vie. Cela faisait pas longtemps qu'il l'avait, mais il comptait bien la garder longtemps. Mais il n'était pas là pour ça de base, coupant le moteur, il soupirait légèrement. Qu'est-ce qui foutait encore ici ? Il n'était même pas sûr qu'il soit là ou pas, mais Damon avait la tête dur et que ça soit dangereux ou pas, il le faisait s'il en avait envie, ça avait toujours été et ça serais toujours le cas. Sortant de la voiture, il fermer celle-ci à clefs avant de finalement s'avancer vers l'hôtel en face de lui, il entrait dans le bâtiment en allant vers la réception en posant son regard sur celle qui la tenait pour la fin d'après-midi, il arquait un sourcil en le détaillant du regard, on les sentait bien les années 80, il détestait cette époque, la mode partait complètement en vrille et il n'y comprenait franchement rien, lui ne la suivait pas du tout, il n'avait pas envie de ressembler à rien alors il rester soft, enfin franchement soft par apport à celle qu'il avait devant lui, et heureusement. Il s'accouda au comptoir en plongeant son regard bleuté dans le sien qui était tout le contraire, d'un noir corbeau. Il commençait softementen lui demandant si elle avait une chambre de libre et quand elle lui répondit que non, il eu un léger soupir en arquant un sourcil. 

-Regardez bien, je suis sûr qu'il y en a une de libre. 

Dit-il avec un sourire au coin des lèvres à cet instant alors qu'elle regardait de nouveau le registre en relevant son regard vers le Salvatore avant de faire la réflexion qu'il y avait une chambre qui venait de se libérer, bizarrement. C'était beaucoup trop simple. Mais ça lui plaisait beaucoup, il prenait les clefs de sa chambre en réfléchissant quelques secondes et il lui fit la réflexion que si elle avait envie elle connaissait le numéro de chambre, il savait déjà que c'était dans la poche. Puis il fit demi-tour pour rejoindre sa chambre, et celle-ci était plutôt pas mal, elle ne ce n'était pas moquer de lui. Fermant la porte derrière lui, il retira sa veste en la balançant plus loin avant de regarder autour de lui, son séjour allait peu être plus agréable que prévu, peu être. Il alla par la suite prendre une douche rapidement et il allait sur le balcon pour voir la vue sur toute la Nouvelle-Orléans, cette ville, c'était comme Mystic Falls elle était à bannir pour lui clairement . Mais il n'avait pas le choix, il fallait qu'il le retrouve et peu être qu'il pourrait être là. Le soleil se couchait lentement alors qu'il entendit frapper. Il eu un sourire au coin des lèvres alors qu'il allait ouvrir et la réceptionniste lui sauta presque dessus en venant l'embrasser, il répondit à celui-ci en n'ayant pas du tout la même optique qu'elle dans la tête, puis il fermait la porte et quand il fut sûr, il descendait ses baisers jusqu'à son cou son visage se transformant, ses veines se faisant visibles sous ses yeux et ses crocs se plantant rapidement dans sa jugulaire. Il ne l'a tua pas, car il n'y avait pas vraiment d'endroit pour cacher le corps dans un hôtel, mais il se contenta de la contraindre à tout oublier et à cacher sa plaie au cas où, il n'était pas n'importe où. Une fois repu il devait l'avouer il retournait son regard vers la ville et il quittait sa chambre pour rejoindre rapidement le centre-ville. 
Une fois, arrivait-il regardait autour de lui, comme toujours la Nouvelle-Orléans était animé, il y avait de la musique qui raisonné dans les rues, qui elles étaient pleines de personnes qui faisaient la fête, il eu presque un léger sourire au coin des lèvres avant de se rappeler qu'il n'était pas ici pour rigoler, il allait dans un bar quelqu'conque, il devait bien chercher quelque part de toute façon, alla au comptoir, il commanda un bourbon avant de sortir une photo de sa poche, c'était vraiment déséspérer, mais il ne savait plus quoi faire. 

-Vous l'avez vu lui ? 

Dit-il en montrant une photo de son frère, c'était certes la guerre entre eux depuis bien longtemps mais cela faisait presque cinq ans qu'il n'avait pas entendu parler de lui, ni vu et il commencer à légèrement s'inquiéter ce n'était pas normal, normalement il le voyait ou il savait à peu près où il était et là , rien ? Non il se passait quelque chose. Quand le barman répondu que non il insista en utilisant même la contrainte mais toujours rien alors il lui brisa la nuque avant de boire son verre d'une traite et de sortir, inutile ses humains. 




Mon pseudo est H, j'ai au moins 100 ans ans et je suis disponible quand je peux. J'aime le bourbon et j'apprécie moins l'eau. J'aimerai ajouter que je suis fou mais je me soigne. J'ai connu CrossWorlds par mon petit doigt.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Vampires can`t procreate... though we love to try.  Mar 5 Sep - 12:43





Félicitations tu es validé(é) !





Bienvenue parmi nous sur le forum ! Tu vas pouvoir commencer à créer ta propre histoire. Tout d'abord si tu es perdu, rends-toi ici. Si tu souhaites avoir des amis, pas besoin de prendre un Curly c'est ici, organiser des rps ici. Ici, tu peux retrouver toutes les annexes du forum qui te guideront pas à pas sur le forum.

Voila tu sais l'essentiel, n'oublies pas que si tu as des questions, le Staff de CW se tient à ton écoute.

Have Fun !





MADE BY .ANGELUS


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
 
Messages : 77
Date d'inscription : 30/08/2017


MessageSujet: Re: Vampires can`t procreate... though we love to try.  Jeu 5 Oct - 1:07
Toujours partant pour un


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

NOM
Prénom

                             Katherine Pierce
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
 
Messages : 8
Date d'inscription : 03/09/2017


MessageSujet: Re: Vampires can`t procreate... though we love to try.  Mar 10 Oct - 18:28
Oui bien sur!


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
 
Messages : 77
Date d'inscription : 30/08/2017


MessageSujet: Re: Vampires can`t procreate... though we love to try.  Mar 10 Oct - 22:20
Parfait, je vais te l'écrire du coup.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

NOM
Prénom

                             Katherine Pierce
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
 
Messages : 8
Date d'inscription : 03/09/2017


MessageSujet: Re: Vampires can`t procreate... though we love to try.  Mer 11 Oct - 10:44
D'accord!


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
 
Messages : 101
Date d'inscription : 28/08/2017


MessageSujet: Re: Vampires can`t procreate... though we love to try.  Lun 23 Oct - 17:38
- Changement de personnage ainsi que de monde - (Rectifications en cours)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Vampires can`t procreate... though we love to try.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» Le Cercle Bilderberg ou le bal des vampires ?
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Mangas-Love RPG ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Darkness Will Rise Again  :: ¦ Administration :: | Ecrire son histoire :: › Présentations validées-
Sauter vers: