AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur DWRA amis rpgistes !
Le forum recherche :

Freya Mikaelson - Stefan Salvatore - Davina Claire - Alaric Saltzman
&
Des humains - Des Loups-Garous
&
Ainsi que d'autres personnages.

Partagez | 
 

 « I'll keep gettin' up when I hit the ground » Ft Katherine Pierce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: « I'll keep gettin' up when I hit the ground » Ft Katherine Pierce  Mar 19 Sep - 22:12

«  I'll keep gettin' up when I hit the ground  »
ft. Katherine ft. Matthew



« L'humanité n'a aucun prix, la liberté prolifère  dans notre esprit ».
 



« Courir ». Tout humain se serait résigné à rester chez lui au déclin du jour, de peur de voir sa vie s'écourter. Vivre cacher pour perdurer son existence, vivre cacher pour vivre mieux, il paraîtrait. Assez de tourner en rond, assez de respirer comme un clandestin dans cette ville macabre où perdurait une chasse de survivre pour les êtres surnaturels. Quelques jours après ma libération avaient suffi à mon esprit, de retrouver toute sa clairvoyance, enfin une partie. La belle Originelle était responsable de cette clarté, elle, qui m'avait sauvé d'un triste dessein. Il faudrait d'ailleurs que j'aille la remercier convenablement, c'était vraiment agréable de la retrouver même si mon comportement, par moment, démontrait le contraire. Comment lui accorder un sourire sincère alors que son espèce s'amusait délibérément à jouer avec notre vie, notre sang ? Il allait me falloir du temps, un temps pour me reconstruire, un temps aussi pour que je puisse oser glisser ma main dans celle de Rebekah, elle m'avait tellement manqué.    

J'aurais pu repartir vers d'autres horizons, quitter cette ville qui infligeait une morte lente et garantie, et pourtant, j'étais encore présent. La fatigue avait gagné mon corps, mais pas mon esprit, lui, il carburait à la recherche d'autres humains. Hanté lors de mes insomnies, par les visages cadavériques de ma longue épopée au fond de mon trou à rat, je ne pensais qu'à eux. Je les avais abandonnés, condamné à mourir comme de futiles esclaves sans rien y faire. Révolté par ces comportements bestiales, assoiffé par la vengeance, perdu dans cette obscurité, je m'égarais à ne plus savoir qui j'étais. Jamais, je n'avais vécu avec une solitude aussi abondante, alors intérieurement, je me faisais violence pour oublier, oublier toutes ces fois, où les coups brutaux brisaient mes os, brisaient ma propre estime. Peut-être était-ce un mauvais rêve. Malheureusement non. Je m'étais, moi-même, administré quelques coups pour voir si ce n'était qu'une chimère ou simplement, que j'avais pris goût à cette malsaine machination, c'était sûrement cela. Rester aussi longtemps enfermé avait semé quelques séquelles dont celles-ci, ne s’effaceraient jamais et engendré une zizanie comportementale. C'était comme-ci, je venais d'être mis au monde, dans un monde complètement dépourvu d'humanité.

Manger ou plutôt dévorer me procuraient d'innombrables vomissements, néanmoins, retrouver un rythme normal aidait à retrouver son ardeur. Je passais des heures sous l'eau froide, à être recroquevillé, dans cet hôtel minable où j'avais pris pour domicile, n'ayant rien pour le moment. J'étais dans l'attente de l'arrivage du reste de mes affaires venues de Mystic Falls ainsi, j'avais cette hâte de pouvoir porter mes vêtements ainsi que mes armes. Quand je repensais à cet endroit, là-bas, je n'étais pas seul physiquement, je voulais y retourner pour ne pas sombrer dans mes cauchemars et puis, j'étais en manque de cette cellule. C'était assez ironique de penser cela, à croire que le mal attire, à croire que le mal nous emmenait dans son cercle vicieux comme une drogue parcourant les veines d'un addict pour nous rendre plus fort ou plus fou.

Sortir prendre l'air, peu importe l'heure, je me fichais bien de cela à vrai dire. Muni d'une cigarette entre les lèvres, je m'accordais une pause dans ma course sous un ciel couvert de ses pigments noirâtres. Les écouteurs dans les oreilles, la capuche sur la tête, je devenais une proie potentielle et alors ? Si ces monstres croyaient que j'allais me tapisser dans un recoin attendant gentiment le levé de soleil, ils se fourvoyaient. Hors, de question de vivre ainsi, j'avais le droit d'exister, un droit supérieur à eux. Je reprenais donc ma lancée et galopais telle une licorne dans son pâturage coloré, sans réel but, si ce n'était, me vider l'esprit de toutes ses profanations. Arrivé au coin d'une rue légèrement illuminée, mon corps venait alors à rencontrer une silhouette de plein fouet. N'ayant pas perdu ma politesse, je m'empressais de dire : « - Pardon, je .. » et relevais mes yeux d'un bleu perçant vers la personne. Elena ? Non, Katherine. Elle possédait cette lueur dans ses pupilles marron, une lueur qui annonçait rien de bon contrairement à Elena. Surpris, j’entrouvrais la bouche et secouais brièvement la tête pour retrouver le sol de l'Enfer et j’enchaînais : « - Au revoir Katherine » en roulant des yeux et reprenant ma course comme-ci de rien n'était en apparence.

(c) made by panic!attack



Dernière édition par Matthew B. Donovan le Jeu 5 Oct - 0:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
 
Messages : 77
Date d'inscription : 30/08/2017


MessageSujet: Re: « I'll keep gettin' up when I hit the ground » Ft Katherine Pierce  Jeu 21 Sep - 21:44
détails
Always stay one step ahead of your enemy.
The cute one's here.
ft.
Matthew B. Donovan
Ʃkaemp はは ™️





L'humanité, cadeau du ciel pour les uns, damnation pour les autres. Dans le cas présent rester humain dans une aussi petite ville que Blacktown n'était pas chose facile et il fallait être armé contre la moindre attaque. Tous les vampires sont en quête de sang frais et sans trace de veine de venus et tous les humains courent après un virus encore trop peu expérimenté qui pourrait alors transformer leurs bourreaux en nouvelles victimes. Il était bien sûr évident que cette éventualité n'était pas envisageable. Blacktown voyait alors naître des alliances que même Mystic Falls et la Nouvelle-Orléans n'avaient pas pu créer et des trahisons que même les liens du sang ne pouvaient éviter. Aujourd'hui ce n'était plus simplement une bataille pour subvenir à leurs besoins que les vampires devaient affronter mais une véritable guerre qui opposait créatures de la nuit et quelques audacieux humains face aux chercheurs et quelques traîtres surnaturels.

Katherine avait bien entendu déjà choisi son camp. Elle qui ne se battait que pour elle-même menait aujourd'hui un combat plus impersonnel, ça ne faisait pas d'elle une sainte lavée de tous ses péchés mais elle cherchait à survivre, sauver sa peau, et si pour se faire elle devait aussi défendre la race entière, elle le ferait.

La nuit tombée, les étoiles de sortie et le croissant de lune dans un ciel aussi sombre que les idées de la jeune femme, tous les humains étaient rentrés au domicile pour ne pas servir de dîner aux vampires affamés. Katherina était donc sortie afin de se dégourdir les jambes comme elle le faisait maintenant tous les soirs. Les idées ailleurs elle songeait, pour une fois elle ne cherchait rien de plus que prendre l'air. Elle marchait alors dans la pénombre sans faire attention aux alentours lorsqu'elle est percutée de plein fouet par un jeune homme qui empestait l'humanité à plein nez. Elle s'arrête alors et laisse apparaître quelques veines noires sur ses sillons jugo-palpébrals et ses crocs apparaissent mais elle a le temps de faire disparaître toutes les caractéristiques du parfait vampire de son faciès lorsqu'elle reconnaît la cadence cardiaque qui se trouve derrière elle, Matt. Elle se retourne, un sourire angélique dessinant parfaitement ses lèvres et elle te regarde en croisant ses mains devant elle comme une enfant, essayant d'imiter l'air niait de la Gilbert. Elle avait des doubles autant s'en servir. Mais tu n'étais pas dupe et elle le savait, bien vite tu comprends qui elle est et à l'entente de son vrai prénom cette fois elle délaisse son sourire angélique pour laisser place à la courbe machiavélique, mesquine, malicieuse et d'autres adjectifs la caractérisant. Elle n'a pas le temps de te répondre que tu reprends déjà ta course. Tu venais de donner un intérêt tout particulier à sa sortie nocturne.

Elle soupire et s'approche à vitesse vampirique, posant l'une de ses mains sur ton épaule pour te stopper net dans ta course, un sourire mauvais au visage elle saisit ta cigarette des doigts qu'elle porte à ses lèvres. Elle en prend une bouffée qu'elle te souffle au visage puis elle regarde la cigarette dans sa main qu'elle pivote pour en voir tous les aspects, sa main toujours tu ton épaule qu'elle presse un peu pour t'éviter tout mouvement brusque.


« Tu sais que ces petites choses ne sont pas trop compatibles avec la course à pied ? Tu risquerais de te choper un cancer... Ce sont des maladies que les vampires ne peuvent pas soigner ça n'est-ce pas ? Donc ta chère et tendre ne pourra rien... Oh mais que je suis bête, c'est vrai. Elle envisage de redevenir humaine elle aussi. Ah lala... Vous êtes déjà élus roi et reine des abrutis. »

Elle dodeline de la tête en fermant les yeux avant de faire tomber la cibiche à terre et de l'écraser à l'aide de sa semelle.

« Bonsoir Matt. Au revoir Matt. »

Elle te laisse un instant pour parler puis se décide de prendre les devants, elle saisit ta tête dans une de ses mains qu'elle frappe contre un arbre juste à côté pour t'assommer. Elle regarde ton corps tomber à terre et soupire à l'idée de devoir le porter puis elle te traîne avec elle dans un lieu que tu ne connais pas.

[…]


Katherina t'allonge sur le divan elle perd très vite patience quand elle voit le temps que tu prends à te réveiller. Elle hausse les épaules et mord dans son poignet qu'elle te force à boire pour te guérir de tes blessures et elle te regarde alors en se reculant.

« Allez debout blondinette. Maintenant que tu as mon sang dans les veines je suis sûre que tu m'écouteras. »

Hors-sujet.



NOM
Prénom

                             Katherine Pierce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: « I'll keep gettin' up when I hit the ground » Ft Katherine Pierce  Jeu 5 Oct - 23:19

«  I'll keep gettin' up when I hit the ground  »
ft. Katherine ft. Matthew



« L'humanité n'a aucun prix, la liberté prolifère  dans notre esprit ».
 


« Sombrer ». Je n'avais aucun repaire devant cette ville qui demeurait inconnue à mes yeux. Je courrais une courte distance, rattrapé par Katherine. C'était sûre qu'elle ne resterait pas sur une tonalité de politesse. Alors, je relativisais vite sur la situation ayant connu pire qu'une conversation provocante ainsi, je jaugeais la tête à droite et à gauche pour trouver un semblant d'échappatoire, mais en vain. Pourquoi il fallait que les mauvaises personnes percutent ma vie d'humain, pourquoi ? Le destin était d'une cruauté glaciale, mais l'espoir d'un monde meilleur sans êtres surnaturels était ma philosophie. Un temps pour tout, un temps où cette planète sera éradiquée de tous ses monstres sanguinaires même si, je ne le verrais peut-être jamais, je continuerais d'y croire en me mélangeant à la poussière de mes ancêtres. La cigarette retirée sans gêne de ma bouche crispait tous mes sens. La nicotine aidait à canaliser ses incessantes questions qui défilaient dans mon esprit. Vivre ou mourir, se cacher ou se montrer, se battre ou se laisser décliner. Se battre à tout prix était la plus belle victoire de l'humanité, chaque jour était un combat dont nous n'étions pas sure de rester en vie. Non, je ne me laisserais pas abattre par les saletés, j'étais humain et je comptais y rester et le hurler sur tous les toits. Peu importe si je meurs, peu importe si je me fais brutaliser, mon cerveau avait été atteint et je n'arrivais plus à me reconnaître.  Alors à quoi bon ?

Je sortais de mes réflexions, quand elle évoquait le souhait de Rebekah. Écarquillant brièvement les yeux sous le coup de l’étonnement suite à cette vérité, j’entrouvrais les lèvres pour rétorquer quelques sons comme : « - Pauvre fille, tu es si triste ». Ayant perdu le fil de me méfier des gestes de la bulgare, je vis le noir, le néant. Alors était mise en place, une scène intérieure avec moi-même, le sujet de ma méditation était le mensonge de Katherine, effleuré quelques instants plutôt. Je ne voulais pas y croire et pourtant, c'était fortement plausible qu'elle le souhaite. Elle avait l'immortalité et pourtant l'envie de se sentir humaine réellement, c'était d'un complexe assez dérangeant et attendrissant. Le roi et la reine des abrutis ? Vraiment ? La vision était propre à chacun, mais une chose était sure, j'inviterais Katherine à notre éventuelle union, pour la voir se décomposer d'un rêve qu'elle aurait pu avoir et surtout de son dégoût rempli de jalousie ? Elle qui a été, à plusieurs reprises, aux pieds de Stefan, sans avoir rien en retour. Pauvre petite.

« Rebekah » ce prénom venait à jouer de ses notes dans mon esprit quand soudainement, je sentais un liquide visqueux parcourir mon corps. Non pas cela. Non. J'essayais de  me faire violence pour ne pas avaler, mais la pression de son poignet ne me laissait guère le choix. Il ne fallait que, quelques secondes, pour que je sente mon cœur retrouver sa cadence normale. Je n'entendais pas ses dires, et me relevais brusquement du canapé comme-ci je sortais d'un mauvais rêve, paniqué à l'idée de me retrouver vampire. Je toussotais et essuyais le reste du sang avec la manche de mon sweat. Je ne lui accordais aucun regard tout en frottant la tête signe de nervosité :  « - L'endroit n'est pas digne d'un roi abruti. Il manque des clowns, des guirlandes et quelques friandises traînant sur le sol. Je suis déçu. ». Je relevais mon visage et questionnai celle-ci du regard : « - Tu veux quoi ? Tu veux que je contacte Nadia ? D'ailleurs, tu me laisseras encore abuser de son corps avec Rebekah. Mais tu sais, Katherine, ta fille est morte. » en me moquant délibérément. Je n'allais pas me montrer docile parce que j'avais son sang dans les veines. Ne jamais se rabaisser devant ces sangsues.

(c) made by panic!attack

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
 
Messages : 77
Date d'inscription : 30/08/2017


MessageSujet: Re: « I'll keep gettin' up when I hit the ground » Ft Katherine Pierce  Sam 7 Oct - 16:21
détails
Always stay one step ahead of your enemy.
The cute one's here.
ft.
Matthew B. Donovan
Ʃkaemp はは ™️




La vie d'un humain, sans le contexte actuel surtout, était quelque chose de bien plus précieux qu'un diamant brut. Il suffit d'un geste malheureux, d'une chute un peu trop haute et tout ce pourquoi les mortels se battent partent en fumée. Katherine en avait bien conscience. Elle savait Ô combien de fois elle avait vu des humains perdre leur vie sans que ces derniers ne puissent en échapper. Mais elle avait aussi vu Ô combien pour certains d'entre eux l'éternité était pire que la mort. C'était vraisemblablement ton cas. Tu détestais les vampires et leur nature de bête sauvage. Cela était encré dans tes veines comme le mensonge et la manipulation l'étaient dans les siennes. Et c'est pourquoi elle usait aujourd'hui de ton aversion pour cette nature, contre toi.
Un sourire mauvais dessinait les courbes de ses lèvres mais disparaît lentement quand tu évoques le prénom de Nadia. Son regard se plisse et c'est un rictus amère qui vient prendre part au coin de ses lèvres.

« Très fin. »

Tu évoquais un événement qui l'avait, malgré elle, marqué. Cette fille qu'elle avait dû abandonné à la naissance et qui revenait dans sa vie plus de 500 ans plus tard, pour mieux mourir ensuite. Cela pourrait presque être larmoyant si l'histoire ne concernait pas Katherine en personne. Son visage se ferme un instant et elle laisse planer un silence de plomb, repensant alors au visage de sa fille, mourante à laquelle elle n'avait plus penser depuis si longtemps.

« Vois-tu, Matt... Je suis au courant que Nadia est morte, je l'ai vu de mes propres yeux et j'étais à son chevet quand c'est arrivé. Aujourd'hui cet épisode est loin derrière moi. Et si tu essaies d'en reparler pour me rendre fébrile, laisses-moi te dire que c'est loupé. »

Elle s'avance alors un peu et s'assoie sur le canapé face à toi, te fixant alors légèrement. Tu étais fort pour un humain, tu avais évolué entouré de vampires, tous tes amis en étaient et pourtant tu continuais de les détester plus que de raison. Tu faisais bonne figure mais le sang de la Petrova qui coulait dans tes veines créait en toi un sentiment d’insécurité et de peur ultime. À tout moment elle pouvait se jeter sur toi et te briser la nuque de manière à te faire devenir le monstre que tu redoutais tant. Mais pour l'instant son intérêt pour ta personne ne se résumait pas à ce pouvoir qu'elle détenait sur toi. Ce n'était juste qu'un moyen de plus d'obtenir ce pour quoi elle t'avait rattrapé. Elle te jette alors un tissus humide pour que tu essuies le sang coagulé de ta plaie maintenant cicatrisée puis elle te lance alors un bref regard.

« Pour ce qui est du clown, ne t'en fais pas tu tiens très bien le rôle à toi tout seul. »

Elle rit légèrement d'un rire qui sonnait presque comme un son machiavélique avant de ne reprendre son sérieux et de te fixer à nouveau, détaché et songeuse.

« Ma requête est simple, Donovan. Tu es un humain. Toi comme moi savons qu'il est dangereux d'être un humain à Blacktown par les temps qui courent. Je ne pense pas que tu sois réellement de mèche avec les chercheurs. Tout ce qui t'importes c'est de vivre ta pauvre petite vie tranquillement sans être importuné par ces histoires, je me trompe ? »

Ses avant bras se posent sur ses genoux et ses mains viennent se croiser, elle se penche légèrement en avant, laissant les boucles rebelles de sa chevelure tomber les long de ses épaules.

« Cependant je pense que tu es au courant de certaines choses. Et si tu es encore en vie actuellement c'est parce que je compte sur toi pour me dire ce que tu sais. Estimes-toi heureux, mon but n'est pour le moment pas de te transformer en vampire pour mieux te regarder te dessécher ensuite. Mais ça pourrait le devenir. Alors arrêtes de me provoquer, assieds-toi et discutons comme deux personnes... normales. »

Hors-sujet.



NOM
Prénom

                             Katherine Pierce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
« I'll keep gettin' up when I hit the ground » Ft Katherine Pierce
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Park Lily ⇢ We gettin' dumb
» Sully MORPETH ▬ Gettin' legally high
» AIRBORNE-COMMAND 1943
» Heartbreaker version girl [Finish]
» The last, but the best

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Darkness Will Rise Again  :: ›››› Corbeille du Staff-
Sauter vers: