AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 - Niklaus Mikaelson -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
BLACKTOWN
 
Messages : 115
Date d'inscription : 28/08/2017


MessageSujet: - Niklaus Mikaelson -  Dim 8 Oct - 22:52




Come out and play


Niklaus Mikaelson ▬ Nik pour les intimes ▬  Hétérosexuel ▬ Joseph Morgan ▬ Hybride Original


I live   Caractère
« - Vivre ou mourir, la décision me revient de droit ».





Beaucoup de personnes vous diront que je suis cruel, sadique, égocentrique, mais ils oublient des autres adjectifs : fou - à lier - et - très - imaginatif en ce qui concerne la torture - autant physique que morale - . De plus, je suis persuadé que mon caractère atypique serait un excellent cas en matière de psychologie, pas vous ? Imprévisible le plus souvent, j'affiche un visage impassible la plus part du temps lors de mes échanges et n'apprécie pas de perdre mon temps pour des futilités, je suis donc impatient. De plus, la compassion ainsi que le pardon ne font absolument pas partie de mon langage, pourquoi faire ? De nature méfiant, je n'accorde pas ma confiance aussi facilement, bien au contraire - même à propre famille -.

Très peu de personnes vous diront que derrière ce masque de monstre, se cache un enfant brisé par une adolescence peu conventionnelle. Peur d'être abandonné par mes proches, je suis prêt à tout pour les garder auprès de moi - les enfermer dans un cercueil c'est une bonne preuve d'affection non ? - . Méprisé et battu par un beau père dès l'enfance, je me suis réfugié dans ce que j'estime faire le mieux - pour me protéger du monde extérieur - : l'art d’être un tortionnaire. Et je dois vous avouer que ce masque me convient parfaitement puisque je jubile à la simple vision de voir mes ennemis tressaillir.






Before   Histoire
« - Power always with blood, no matter the era ».




Adossé convenablement dans le fauteuil de mon manoir à Mystic Falls, je joignais mes mains et posais ainsi mes coudes sur l'accoudoir. Une femme brune typiquement européenne était placée en face de mon fauteuil. Un regard mystérieux au coin de ses magnifiques yeux bleus captait mon regard, la jeune femme au doux nom d'Amandine Garnier était une journaliste culturelle. J' avais cédé à ses nombreux mails et coups de téléphone passés. Au premier abord, elle était une jeune vampire tombée dans les mains d'un tyran - évidemment - et j'avais pris plaisir de l’hypnotiser. Vous savez comment sont les journalistes à poser des questions dérangeantes sur votre vie privée, à trouver les vices cachés. J' avais pris soin aussi de lui faire poser les questions qui semblaient être les plus pertinentes en entourant ses questions sur son bloc-note. J'avais aussi pris un malin plaisir à finir toujours mes phrases par Love. Le mot Love serait le déclencheur pour passer aux questions suivantes. De plus, la jeune femme n’émettait aucun ton dans ses questions, je ne supporterais pas un seul gloussement ou sourire de sa part.

« - Je te promets ... Je ne suis pas un serial Killer Love » avec sarcasme dans la voix accompagné d'un léger sourire sur mes lèvres.

« - Quelle est l'histoire du roi de la Nouvelle-Orléans ? ».

Parler de mon enfance était toujours délicat, mais après tout il fallait accepter son passé pour vivre dans le présent - dans le futur -. « - Je suis le fruit d'une grossesse cachée, mon soit disant père n'est pas mon véritable ancêtre. Ma mère Esther, une grande sorcière, a trompé lâchement Mikael avec un loup-garou d’où le faite que je possédais le gêne de loup. Mon beau-père a tué toute ma famille de loup-garou par simple vengeance. Sympathique non ? Pourtant étais-je le fautif dans l'histoire ? Étais-je coupable des agissements de mère au point de ne plus avoir aucune véritable famille ? ». Je marquais une courte pause puis : « - J'ai été exclu par mon beau-père pendant toute mon adolescence. J'ai ressenti la haine, la douleur, le délaissement d'un beau-père face à un enfant. J'ai souffert d'avoir été orphelin, mon vécu en étant gamin révèle mon état d'esprit actuel avec un magnifique égoïsme et un soupçon de frayeur » avec un large sourire machiavélique.
Je marquais une nouvelle pause pour me servir un verre de vin français. Je décapuchonnais calmement la bouteille et versais le contenu dans un verre approprié. Je pris une gorgée et posais délicatement le verre sur la table. Je toussotais et continuais mon histoire : « - J'ai un grand frère Elijah, un homme décrit par les autres, comme un homme sage et noble - mensonge -. Henrik quant à lui, a succombé à ses blessures lors d'une surveillance auprès des loups, menée par moi évidement. Aaron le plus âgé de la famille mourut de la peste, Kol est donc devenu le plus jeune fils de la fratrie après la mort d'Henrik. Il était le plus insouciant et révolutionnaire, des caractéristiques que j'approuve totalement chez lui. Finn ? Le frère le plus proche de mère, sans intérêt pour ma part ». Je laissais échappé un long soupire pour reprendre de plus belle « - Rebekah ma chère sœur, celle avec qui j'ai vécu principalement le plus de temps, elle a été pour moi une alliée, une femme qui me soutenait, hormis les fois où elle a fini des décennies entières dans un cercueil, toujours par ma main - pour trahison ou désaccord -. J'ai toujours protégé Rebekah en contrôlant ses fréquentations quitte à les tuer violemment devant ses yeux, aucune personne ne mérite ma sœur, aucune ». Je lâchais un ricanement glacial : « - Un exemple,dans les années 1920 à Chicago, j'aurai pu tuer Stefan Salvatore connu à cette époque avec le surnom du Ripper, qui tournait naïvement autour de ma sœur, mais le temps m'a vaincu. Voyant les menaces approchées de Mikael, j'ai du hypnotiser Stefan pour effacer nos traces et daguer Rebekah qui voulait partir avec lui. J'ai simplement protéger ma sœur au vice caché de peur d'être à nouveau seul. La solitude me pèsera toujours peu importe les plans diaboliques et mafieux que je mettrais en œuvre. Malgré les efforts familiales, je n'aurais aucunement confiance en eux et encore moins maintenant. Je resterais éternellement le banni, l'exclu, le méchant. Pour cause, je sacrifiais sûrement leurs vies pour la mienne. Quelle famille n'est-ce pas ? Les frères Salvatore savaient vraiment l'esprit de famille, il se tueraient l'un pour l'autre, pathétique... Ah j'ai omis de rajouter quelques détails. J'ai tué ma mère devant les yeux horrifiés de Mikael suite à la révélation de son adultère. Mikael commençait à nous pourchasser avec l'aide de Katherine Pierce. J'aurai eu le droit à une leçon de morale plus tard très haineuse de mon beau-père : il paraît que j'agis avec impulsivité ce qui me rend sûrement faible et négligeant. Voyez que aujourd'hui tout va bien pour moi, alors que Mikael est mort de ma main encore. Durant ma vie, j'ai ainsi enfermé ma famille dans des cercueils leur promettant que je voulais réunir notre famille, des belles paroles que chacun a su accepter avec le temps. Quel fils et frère je fais me diriez vous ? Je suis le mauvais garçon, le méchant loup, ne l'oubliez pas, Love ».

« - Mais encore Lord Mikaelson ? ».

Roulant des yeux, je poursuivais : « - C'est vrai que je me suis précipité sur cette partie, Mère nous a donc protégé des loup-garous en nous transformant en vampire, mais malheureusement nos parents nous ont pourchassés car leurs enfants devenaient de véritables monstres sanguinaires - chercher l'erreur-. Un léger petit détail, Elijah et moi avons combattu pour l'amour d'une fille Tatia Petrova, mais Mère l'a tué pour faire le rituel de vampire. Relevant son insecte, elle avait tellement honte de sa trahison et de son fils par la suite, qu'elle a enterré ma part de loup-garou avec la malédiction de la Pierre de Lune et son cœur à fini entre mes mains. J'étais décidé à trouver cette nouvelle partie en moi, pour être plus fort, la soif de pouvoir était mon objectif principal. J'ai donc eu l'idée de lancer la rumeur que la pierre de lune libérerait les vampires et les loup-garous de leurs emprises. C'est à dire de sortir le jour pour les vampires ainsi que la transformation de loups quand ils le désiraient. Les deux clans s’allièrent pour trouver ensemble la pierre. Mikael voulait à tout prix nous tuer, notre famille pris alors la fuite et c'est en 1492 que Elijah et moi trouvions un sosie de Tatia : Katerina Petrova. Mais cette pauvre fille se fit transformer en vampire et ne mettait d'aucune utilité seulement elle avait prit avec elle la pierre de lune. Pour libérer la bestialité du loup, il fallait sacrifier dans un rituel un vampire, un loup-garou et un double Petrova. J'ai donc pourchasser de haine Katerina en tuant ses proches, ses amis, sa famille. En 2010, j'ai appris qu'il existait une humaine et double de Petrova : Elena Gilbert par l'intermédiaire de Isobel Flemming. Elena qui était en couple avec Stefan ou Damon? Je ne m'en souviens plus. Je retrouvais donc Katerina et je développais de plus en plus une haine contre elle. J'ai trouvé la tactique de me mettre dans le corps d'un ami proche à la famille Gilbert pour récupérer la pierre de lune. J'étais donc prêt à faire mon rituel. Mais.. L'histoire aurait pu finir tellement bien. Je déteste les belles heureuses. Heureusement pour moi, et le plaisir de mes crocs, l'action était au rendez-vous. Mon frère Elijah avait monté un plan contre moi, pour tuer l’ignoble loup en devenir. J'ai donc du ruser d'une autre facette pour pouvoir guider Elijah vers les membres de notre famille, j'avais gardé les cercueils dans l'espoir qu'ils me servent un jour. C'était donc le cas ! Pendant le rituel, Bonnie une sorcière très douée m'a affaiblit pour pouvoir me tuer, et contre tout attente Elijah m'a sauvé pour retrouver sa famille. J'ai tué aussi la tante de Elena, quelle magnifique tragédie, n'est-ce pas ? En bon rancunier que je suis, j'ai dagué Elijah pour le remercier et j'ai fuis avec lui en prenant soin de le remettre dans son cercueil. Le plus jeune des Salvatore me demandait de l'aide concernant une morsure de loup-garou pour son frère Damon. Mon sang était capable de le soigner, certes j'ai accepté mais j'ai coupé l'humanité de Stefan et j'étais accompagné du Ripper. J'étais content de revoir mon ami se remettre en selle. J'avais honoré ma part de marché et sauvé Damon de la mort en envoyant Katherine que je me promettais de la tuer un jour. Nous faisons quelques escales avec Stefan, voyageant vers l'Est des Etats-Unis pour créer mon armée d'hybrides. J'ai été profondément déçu et en colère quand cela n'a pas marché et pourquoi? Car Elena était encore en vie ! Mais le jeune vampire jouait un double jeu, comme quoi avoir des amis ne mettait pas destiné. J'ai donc réveillé ma sœur qui était plus contente de voir Stefan que de me voir. Mais quand va t'elle comprendre que je faisais cela pour elle, enfin j'ai essayé de la convaincre que c'était le cas. J'aime ma sœur d'un amour inconditionnel encore à l'heure d'aujourd'hui. Mais dans cette histoire, l’élément important c'est que Stefan a offert le collier à Elena. Je décidais alors de retourner à Mystic Falls. J'apparaissais à la fête organisé par Mystic Falls « La nuit des blagues », quel beau événement pour refaire son retour » en émettant un petit sourire amusé. Je me levais et fixais par la fenêtre avec un air plutôt frustré sur le visage : « - Rebekah kidnappait Caroline et Tyler. J'ai tué Tyler devant les yeux de Caroline, tout en menaçant Bonnie de trouver une solution en 20 minutes. Cette tendre et belle Katerina avait volé le collier, toujours là où il ne fallait pas. Si Bonnie ne trouvait pas de solution Stefan était contraint de tuer Elena, l'amour est la plus grande faiblesse d'un vampire, que c'est d'un ennui... Mère était aussi de retour, et bien motivée à nous tuer tous. Il avait juste ce traître de Finn qui suivait Mère dans ses délires. Ma mère m’embarquait dans son plan, mais je sentais la trahison et j'avais raison encore une fois, elle ne cherchait pas à nous protéger mais à nous tuer. Par la suite, j'ai compris que le sang de Elena était là clé pour créer mes hybrides, elle devait rester en vie pour mon plaisir personnel. Tyler fût donc mon premier hybride ! Celui qui devait me servir mais seulement voilà il avait trouvé le moyen de se délier de moi, de son créateur, de celui qui avait fait de lui un être exceptionnel avec l'aide de Hayley. Hayley, c'est une autre histoire! J'obligeais Stefan à mordre Elena, qui fut conduite à l’hôpital, tout ce sang m'appartenait dorénavant. C'est donc grâce à son sang que je devenais Hybride, L'Hybride original, celui dont on ne peut pas tuer - tout est relatif -. Damon m'avertit de l'arrivée du papa en colère et je pris la fuite en laissant Bekah derrière moi - j'ai regretté -. Je demandais à Stefan de garder un œil sur Elena. Ayant confiance en mon Ripper une nouvelle fois, j'ai été attiré dans un piège en me faisant croire que Mikael était mort, ce n'était pas le cas. Tout le monde était contre moi, même ma propre sœur, alors comment se sentir encore plus seul ? Ma solitude me gagnera, c'est le point positif de ma survie. Comprenant le plan, je retournais la situation et Stefan m'aidait à éviter ma mort. Comme je les évoqué Stefan était très famille, menacer son frère était d'une facilité. Mes hybrides avaient donc pour ordre de tuer Damon, bien sur je ne suis pas revenu tout seul, me croyez vous aussi crétin que cela? J'ai retourné le pieu blanc égaré en l’enfonçant avec haine dans le cœur de Mikael. Je libérais alors Stefan de mon emprise pour le remercier. Le pauvre lui qui n'aimait pas être le boucher devait revivre avec ses démons, bref ce n'était pas mon problème voyez-vous. Enfin bref ! J'ai cette fichue impression que cette époque est lointaine, passons au présent, veux-tu Love ? ».

Je commençais peu à peu à sentir l'agacement, me remémorer mes souvenirs n'était pas forcement le bon plan. Alors je m'approchais de la jeune journaliste sans lui laisser le temps de passer à la question suivante et d'une vitesse vampirique lui craquait la nuque. Je m'agenouillais avec un air satisfait pour attendre son réveil et lui caressais le visage. Avec impulsivité, j'arrachais le cœur d'Amandine et lui chuchotais à l'oreille « - J'aurais bien aimé raconter la suite des mes aventures si extraordinaires, mais je n'ai plus le temps Love. » en grinçant des dents. Je m'asseyais à coté de son corps et entamais un monologue avec une voix brisée de haine : « - Always and Forever » avec un ricanement psychédélique. Puis dans un élan de vivacité, j'arrachais le cœur de la demoiselle. Qu'allais-je dessiner avec ? Quelle partie allais-je découper en première pour rassasier Shirel - ma hyène - ou peut-être nourrir ma fille, Hope.





© Halloween de Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
- Niklaus Mikaelson -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Niklaus Mikaelson (Joseph Morgan) PRIS
» Niklaus Mikaelson - Feat. Joseph Morgan
» Klaus Mikaelson - Vampire originel (libre)
» ♣ Niklaus Mikaelson peint, moi je joue de la musique et voici ce que je fais :
» Des retrouvailles... Hautes en couleurs. [Rebekah & Klaus]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Darkness Will Rise Again  :: Administration :: | Ecrire son histoire. :: Nos personnages. :: Les personnages pris de TVD & TO.-
Sauter vers: