AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Walk at the shadows ft. Damon Salvatore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Messages : 87

MessageSujet: Walk at the shadows ft. Damon Salvatore  Dim 5 Nov - 19:00

Walk at the shadows
ft. Damon Salvatore

Le voile de la nuit prenait lentement place sur la ville de Blacktown. Les vampires sortaient, discrets comme des ombres, dans le but de trouver leur prochaine proie. Certains sortaient retrouver leur amants maudits, d'autres prenaient simplement l'air dans une ville étouffante.
Katherine avait passé bien des jours dans cette chambre d'hôtel minable en compagnie de son ami Malachai dans le but vain de trouver des réponses aux multiples questions qu'elle se posait concernant une potentielle porte de sortie.
Vous étiez tous prisonnier d'une ville à l'allure si chaleureuse en journée et si macabre en soirée. Katherine avait passé plus de cinq cent ans à fuir et sa fuite lui avait fait comprendre bien des choses sur la captivité : si il existe un moyen d'entrer, il existe obligatoirement un moyen de sortie. Et c'était ce qu'elle et Kai cherchaient depuis un peu trop de temps maintenant.

La grande brune commençait à devenir folle, cloîtrée entre ces quatre murs. Ce soir là elle prend la décision de quitter se petite chambre d'hôtel et d'aller se dégourdir les jambes, laissant Kai seul dans la chambre. Il était évidement hors de question qu'elle informe qui que ce soit du retour de son ami au reste du monde. Elle avait besoin de ses pouvoirs et personne ne devait lui mettre des bâtons dans les roues, personne. C'est pourquoi ce soir, elle sort seule.

Se dirigeant le pas lent dans les rues de la ville noire, Katherine jaugeait du regard les quelques victimes potentielles qui s'offraient à elle. Les humains de cette villes avaient compris quel genre de menace rodait au dessus de leur tête et que leur moyen de pouvoir sortir dehors tranquillement était la veine de vénus, les vampires avaient donc de plus en plus de mal pour se nourrir. L'alcool apaise la faim lorsqu'on est un vampire. C'est pour cette raison que la Petrova se dirige vers le bar le plus proche. Une petite note de jazz en fond et une odeur de sueur mélangée à l'alcool lui décrocha une grimace lorsqu'elle pénètre l'enceinte du bâtiment.
Son premier réflexe est de scruter la salle de son regard ébène avant que ce dernier ne se pose sur une silhouette familière, celle d'un grand brun ténébreux qu'elle connaissait bien, le grand Damon Salvatore, toi.

Un sourire mauvais et amusé naît aux coins de ses lèvres et elle passe sa langue sur ses lèvres lorsqu'elle s'approche lentement de toi, faisant volontairement claquer ses talons sur le bois du sol. D'un geste leste de la main elle indique au serveur qu'elle prendra la même boisson que toi. Son regard revient alors se poser sur ta petite personne, elle ne savait pas encore si tu avais remarqué sa présence ou non, mais si ce n'était pas le cas, ça n'allait pas tarder. Elle pose un de ses coudes sur le comptoir du bar et elle tousse légèrement.

« C'est bizarre, tu vois... Mais ça ne m'étonne pas du tout de te trouver dans un bar à cet heure-ci. Je ne sais pas si c'est ton côté homme torturé par la vie ou si c'est simplement ton côté alcoolique qui ressort. »

Elle sourit et attend que ton regard rencontre le sien avant qu'un large sourire ne laisse découvrir sa dentition. Le serveur ramène le verre qu'elle saisit avant qu'il n'ait le temps de le poser et elle te regarde, un sourcil arqué. Katherine rapproche lentement le verre contenant le liquide ambré de ses lèvres sans pour autant décrocher son regard de ta personne.

« Bonsoir, Damon. Comment vas-tu ? Ça fait un bail. »

Un sourire en coin, elle boit une gorgé de bourbon.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Walk at the shadows ft. Damon Salvatore  Mar 7 Nov - 18:22
Katherine, oh Katherine tu sais il y a d’autres chambres dans le manoir... Va t’en trouver une ! (Crédits : beerus)
The bitch and the asshole.
☆ Damon & Katherine ☆

Blacktownn, un monde prison en plus élaborée, en tout cas pour Damon, ils étaient bloqués sans pouvoir sortir, comme dans un monde prison, le décor avait un air surréaliste, comme dans le monde prison, l'ambiance était tout de même lourde, comme dans un monde prison. Les seules différences était le fait que vous n'étiez pas seuls, il y avait tout une ville, des humains, des commerces qui marchait. Tout comme dans une vraie ville ce qui était assez perturbant, il n'allait pas dire le contraire. Il n'aimait pas cette ville, il n'aimait pas le fait d'être bloqué dedans et de n'avoir aucun moyen de sortir. Enfin aucun moyen, il n'était pas totalement sûr de cela, si quelqu'un avait essayé de vous faire entrer dans cet endroit, il devait avoir un moyen de sortir, ça ne pouvait pas être autrement, il fallait juste le trouver et c'était la partie la plus compliqué, trouver une porte de sortie. De plus il partait avec un sacré handicap, sans sorcière. Sans grand monde, déjà, c'était peu être une ville qui n'était pas ultra grande, mais il n'avait pas vu grand monde qu'il pouvait connaître. Il se demandait d'ailleurs pourquoi vous enfermer dans un endroit comme celui-ci, dans quel but ? Ce n'était pas pour vous faire plaisir, loin de là. Alors pourquoi ? Il savait qu'il n'aurait pas le savoir en deux jours, mais il finirait par le savoir, quand il avait une idée dans la tête, il avait tendance à être obstiné dans ces idées, il ne lâchait pas l'affaire avant d'avoir eu la réponse qu'il chercher. Avant qu'il comprenne le pourquoi du comment. Et c'était pour tout comme cela, il était têtu comme pas possible dans son genre.

Il était dans la maison qu'il avait volé, car il n'y avait pas d'autre mot pour ce qu'il avait fait, il aimait bien et que dans cette ville, il n'y avait pas son manoir, il lui manquait, car le manoir Salvatore, c'était tout de même un emblème à Mystic Falls, mais bien sûr ici, il n'était pas là. Alors il avait cherché un endroit qui ressemblait à son manoir, mais bien sur ça n'existait pas, il avait fini par trouver quelque chose qui lui plaisait plus ou moins, il avait contraint le propriétaire au moment où les humains ne prenaient pas tous de la verveine, et il l'avait tué, juste pour le plaisir. Et il lui avait pris sa maison. Et il lui avait pris sa maison.

La nuit avait commençait à tomber alors qu'il était dans la ville, il avait une soif qui commençait à se faire bien présente en lui, depuis le temps qu'ils étaient bloqués dans cet endroit les humains avaient fini par se méfier et ils avaient compris qu'il y avait un danger et pas n'importe quel danger. C'était clairement de la faute des vampires qui ne faisait pas attention en se nourrissant, laissant les cadavres dans tous les coins de la ville, sans jamais se cacher. Il en faisait partie il devait l'avouer, il avait tellement eu l'habitude de ne pas devoir se cacher et se nourrir sans se poser de question, car à Mystic Falls, il allait dans une autre ville et il n'y avait pas de soucis mais par contre là ce n'était plus possible et comme les humains avaient comprit ce qui se passait, ils prenaient presque tous de la verveine et se nourri était devenu assez compliqué. Après un long moment à tourner en rond dans la ville sans rien trouver se mettre sous le croc, il allait vers le seul bar de la ville et il entrait dans celui-ci en venant s'installer au niveau du comptoir. Il regardait autour de lui quelques secondes. Il commandé un bourbon au barman face à lui, là aussi ce n'était pas le Grill, toute cette ville n'était qu'une illusion et il détestait cela clairement. Quand il lui donné son verre, il buvait une gorgée de celui-ci en tournant son regard vers la personne non loin de lui, verveine. Il eu presque un léger soupir à cet instant. Il fut tranquille pendant quelques instants avant de finalement entendre un bruit de talons non loin de lui. Il n'y faisait pas spécialement attention au début, mais rapidement, il reconnut la démarche, il ne manquait plus que ça pensa-t-il alors qu'il roulait des yeux à cet instant en ne faisant même pas attention à ta présence, cela te dissuader de venir vers lui, même s'il se doutait que ça ne serait pas le cas. Bien sûr, cela ne marcha pas et quelques secondes plus tard.

-Ou simplement, tu es totalement à côté de la plaque et j'ai simplement soif, dans tous les sens du terme.

Dit-il à tes paroles alors qu'il tournait son regard vers le tien à cet instant, son regard se plongea dans le tien alors qu'il arqué un sourcil alors que son regard restait planté dans le tien et il se tournait vers toi et il gardait son verre non loin de lui en le prenant rapidement pour en boire une gorgée. Il se demandait bien ce que tu lui voulait, car il savait que tu avais toujours une idée derrière la tête, tu ne faisais rien juste comme cela.

-Pas assez longtemps à mon goût.

Répondit-il alors en arquant un sourcil à cet instant et il finissait son verre d'une traite à cet instant et par la suite, il faisait signe au barman de lui servir un autre verre. Il rajoutait par la suite par la suite d'un ton neutre son regard posé sur toi.

-Qu'est-ce que tu veux ?  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Messages : 87

MessageSujet: Re: Walk at the shadows ft. Damon Salvatore  Lun 13 Nov - 16:12

Walk at the shadow
ft. Damon Salvatore

Ta condescendance l'amusait plus que de raison elle avait pleinement conscience que sa présence n'était pas la chose qui allait te ravir le plus dans tout cela. Tu semblais dans tes songes et le fait qu'elle vienne te perturber dans tes pensées était tout aussi amusant. Le sourire aux lèvres elle saisit le verre que le serveur lui apporte et joue un moment avec le liquide ambré qu'elle regarde avant de retenir son attention sur ta petite personne.

« Oh, ce n'est pas très gentil ça, Damon. Moi qui étais persuadée que mon apparition dans ta vie allait te redonner le sourire, me voilà déçue. »

Elle plaisantait, évidement. Que tu sois ravie de la revoir ou non là n'était pas la question. À vrai dire il fallait admettre qu'elle ne s'attendait pas non plus à tomber sur toi, elle ne savait pas que tu étais à Blacktown et elle s'en réjouissait assez. Katherine te connaissais assez pour savoir que tu étais du genre indépendant et que le fait d'être enfermé dans cette ville allait très vite te faire devenir fou. Surtout que tu semblais être seul. Aucune présence susceptible de te t'affaiblir. Et dans sa croisade pour sortir de la ville Katherine avait besoin de personne comme toi. Des personnes qui avaient déjà assez perdu et qui n'avaient, par conséquent, plus rien à perdre.
Elle porte alors son verre à ses lèvres et en boit une gorgée avant de continuer de jouer avec un brin amusée.

« Pourquoi je voudrais forcément quelque chose ? Je ne suis pas toujours intéressée, des fois je fais les choses par envie, pas toujours par intérêt. »

Elle sourit et se met à rire alors puis apporte son verre à ses lèvres avant de n'en boire le contenu total et elle le repose violemment sur le comptoir, manquant de le briser puis son visage redevient sérieux. Un sérieux déconcertant.

« Bon, ok. J'admets. Je ne suis pas totalement désintéressée. Je pense qu'être enfermé dans cette ville n'est pas vraiment ce que tu avais prévu, je me trompe ? Plus de Stefan, pas de Elena ou Lorenzo à l'horizon... Alors ma proposition est simple. »

Elle soupire et laisse planer un bref suspens volontaire. Le sourire revenant sur ses lèvres elle te contourne pour se positionner à ta gauche. Son coude vient se poser sur le comptoir du bar pour qu'elle se penche et qu'elle-même soit en mesure de voir ton visage, et que toi tu sois en mesure de voir le sien.

« Je te propose de t'allier à ma cause, et de nous sortir de cette saloperie de ville pour que chacun d'entre nous puisse reprendre sa petite vie sympathique. On n'est pas seuls ici, on est observés. Et un jour où l'autre ça va nous retomber dessus. Je te propose de pour une fois dans ta vie te rendre utile à autre chose qu'à suivre ton frère, Elena ou Lorenzo. Pour une fois je te propose de servir à quelque chose d'un peu plus grand. La guerre se prépare Damon. »

Une se ses mains vient se poser sur ton épaule comme un geste entre deux vieux potes. Katherine serre sa prise sur ton épaule, appuyant sur des points quelques peu sensibles.

« Une sorte de suicide squad mon cher Damon. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Walk at the shadows ft. Damon Salvatore  Mar 21 Nov - 20:31
Katherine, oh Katherine tu sais il y a d’autres chambres dans le manoir... Va t’en trouver une ! (Crédits : beerus)
The bitch and the asshole.
☆ Damon & Katherine ☆

Il ne s'y attendait pas vraiment à te voir ici pour être franc. Et cela ne lui faisait pas vraiment plaisir, il n'allait pas dire le contraire clairement, pas du tout plaisir même. Il aurait pu rencontrer qui que ce soit ça lui d'autre, il aurait préféré que toi à cet instant. Parce qu'il savait pertinemment que tu voulais quelque chose, que tu cherchais forcément quelque chose venant de sa part. C'était toujours le cas. Il te connaissait assez, tu étais une garce manipulatrice qui ne s'intéressait qu'à elle-même et a ses propres intérêts. C'était aussi son cas, mais forcements ça n'allait pas du tout le faire vu que lui forcément tes intérêts n'était pas forcément, ne voir pas du tout les siens. Au contraire. Il se demandait tout de même ce que tu pouvais faire dans cette ville, comment tu avais fait pour arriver ici. À tes paroles son attention se reposait sur toi alors qu'il roulait des yeux en bougeant légèrement son liquide dans son verre.

-Je ne suis pas spécialement gentil non plus.

Dit-il comme si cela était forcément évident pour tout le monde, en tout cas pour lui ça l'était. Il n'était pas gentil, il était égoïste, il ne pensait qu'à ses propres intérêts sans penser à ceux des autres. Il n'était pas gentil et il ne voulait plus l'être, car il avait eu une période si on pouvait dire où il avait prit sur lui, il avait essayait de d'aider les autres, trouver une solution pour que tout le monde soit content et que la ville soit sauve, il avait juste essayé quoi, il n'était pas forcément doué pour cela. Mais il avait essayait, il avait vraiment essayé. Il était devenu presque bon. Mais maintenant, c'était finit, ça ne servait à rien et ça rendait simplement les gens faibles, il ne supporter pas être faible, et il ne l'était pas. Par la suite il faisait un geste de main pour avoir non un deuxième vere, mais carrément une bouteille ça sera beaucoup plus simple, et surtout pour pouvoir supporter ta présence. Il roulait de nouveau des yeux quand tu repris la parole. Il savait que tu jouais alors au lieu de tourner autour du pot, tu pourrais peu être arrêté et lui dire directement ce que tu voulais, ça serais beaucoup plus simple et rapide.

-Parce que tu veux toujours quelque chose, que ça fait cinq cent ans que c'est le cas et que ça le sera toujours, alors arrête de tourner autour du pot et dis moi ce que tu veux.

Ca serait tout de même plus simple, il tournait son regard vers toi à cet instant, il attendait d'avoir sa réponse, pouvoir te dire non et reprendre vos vies dans cet endroit assez ..Spécial, il fallait l'avouer, un endroit qui allait lui faire péter les plombs assez rapidement. Mais il allait trouver une solution. Il trouvait toujours une solution.

-J't'écoute.

Dit-il alors en te regardant et il ouvrait la bouteille que le barman posait face à lui et il se servait un verre par la suite en se tournant de nouveau vers toi, voilà tu avais enfin avoué que tu voulais quelque chose de lui, ce n'était pas trop tôt, tu en avais mis du temps il écoutait ce que tu pouvais raconter en fronçant les sourcils à cet instant de plus en plus.Dit-il alors en te regardant et il ouvrait la bouteille que le barman posait face à lui et il se servait un verre par la suite en se tournant de nouveau vers toi, voilà, tu avais enfin avoué que tu voulais quelque chose de lui, ce n'était pas trop tôt, tu en avais mis du temps, il écoutait ce que tu pouvais raconter en fronçant les sourcils à cet instant de plus en plus. Il avait bien remarqué qu'il y avait quelque chose dans la ville de bizarre, qu'il y avait une entité beaucoup plus forte que vous qui contrôler toute la ville.

-Et ça m'apporte quoi moi ?

Demanda-t-il alors en te regardant, car il n'allait pas faire quelque chose s'il n'avait aucun avantage à le faire, il tournait son regard vers ta main en se reculant légèrement et il buvait une gorgée de bourbon en roulant des yeux à tes paroles. Une suicide squad ? Avec toi ? Merci, mais non merci.Peu être que si tu arrivais à titillé son intérêt, il allait peu être revoir sa réponse.
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Messages : 87

MessageSujet: Re: Walk at the shadows ft. Damon Salvatore  Lun 11 Déc - 16:32

Walk at the shadow
ft. Damon Salvatore

Le regard sombre de la grande brune te toisait et elle scrutait la moindre de tes réactions pour en déceler un quelconque ressentis. Tu étais doué dans l'art de cacher ce que tu ressens, mais pas aussi doué qu'elle. Elle savait sur quoi attaquer pour te faire flancher. Tu étais certes quelqu'un de mauvais en apparence mais tu avais un point faible qu'elle n'avait plus depuis bien longtemps : la famille. Tu avais perdu ton frère dans avoir le temps de lui dire réellement au revoir. Dans cette ville tu étais seul mais tu ne semblais pas surpris de revoir Katherine qui avait pourtant péri avec ton petit frère. Elle se demandait juste si tu étais trop perturbé pour faire le lien ou si c'est que tu cachais tes ressentis. Elle écartait l'hypothèse que tu t'en moques réellement ainsi que celle d'une possible extinction d'émotions. Son sourire étire ses lèvres comme si le diable en personne voyait en cette situation un moyen de pression.

« Bah... tu n'es pas spécialement gentil non plus mais faut dire que tu t'es quand même vachement ramolli depuis le temps. »

Elle pince le coin de ses lèvres et hausse les sourcils comme une enfant innocente avant d'incliner la tête sur le côté. Sa main sur ton épaule elle fait parcourir la seconde le long de ta nuque et vient la placer sur ton épaule jumelle. Son visage reprend un air malicieux et elle passe sa tête sur un des côtés de la tienne pour que ses lèvres frôlent lentement le lobe de ton oreille.

« Je veux vivre. Voilà ce que je veux Damon. »

Elle se recule et vient poser ses hanches contre le comptoir du bar, croisant les bras contre sa poitrine et elle te fixe désormais, laissant planer un léger blanc le temps de laisser place à la réflexion de ton petit cerveau. Puis elle soupire lentement avant de poursuivre.

« Je suis morte assez de fois dans ma vie pour ne pas croire à la rédemption gratuite. Je ne suis pas revenue à la vie pour faire jolie ou bien pour le plaisir de tes yeux. Il y a forcément une raison à ça. Comme tout dans cette foutue ville. Tout est minutieusement calculé. Et je ne suis peut-être pas revenue d'entre les morts pour rester en vie. Peut-être que le but c'est de me re tuer... Remarque, ce sera jamais que la quatrième fois dans ma vie. Jamais trois sans quatre. »

Elle se retourne pour saisir son verre à moitié vide et elle le fixe un instant avant de se replacer et d'en finir le contenu puis elle le repose presque violemment sur le comptoir. Katherine se replace, bras croisés et cheveux retombant sur ses épaules qu'elle hausse puis elle reprend la parole.

« Tu y gagnes quoi ? Mais Damon.. t'es devenu complètement con ou c'est juste que tu as le cerveau qui grille à cause des bourbons que tu bois pour noyer ton ennuie ? »

Elle soupire une nouvelle fois et lève le regard au ciel, montrant son exaspération puis elle saisit tes épaules pour te faire pivoter et que tu sois face à elle.

« La liberté ? Ça te fait triper toi d'être coincé dans une ville aussi pourrie que BlackTruc ? T'as toujours aimé ton indépendance et là tu me demandes ce que tu y gagnes ? Je ne te demande pas de faire alliance pour la beauté de ton regard, je m'en tape. Je veux être libre. Et je pense que toi aussi... »

Elle efface cet air presque grave de son visage pour laisser place à une moue satisfaite de ce qu'elle s'apprêtait à dire en lâchant tes épaules et en recroisant ses bras.

« De plus, c'est étrange que tu ne m'aies pas encore parlé de ton frère chéri... Allô Damon ici la réalité... Stefan est mort avec moi et pouf, je suis devant toi... ça fait pas tilt dans ton petit cerveau ou quoi ? Tu n'as pas envie de savoir si Ken est revenu à la vie ? Sors toi les doigts du cul pour une fois dans ta vie. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Walk at the shadows ft. Damon Salvatore  
Revenir en haut Aller en bas
 
Walk at the shadows ft. Damon Salvatore
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Darkness Will Rise Again  :: Les rps finis & abandonnés.-
Sauter vers: