AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Le contrôle, la soif, la destruction. » feat Katherine Pierce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: « Le contrôle, la soif, la destruction. » feat Katherine Pierce  Lun 13 Nov - 4:04





Ft Kathy


Elena and Katherine

Être humain est un grand mot, un rêve. Après avoir pris la cure, Elena réalise son plus grand rêve. Maintenant, tout ce qu'elle souhaite n'est autre qu'avoir un mari, des enfants et mourir telle une vieille devant sa télévision. Malheureusement, les choses ne se passent pas de la manière suivante, c'est loin d'être le cas. Pour commencer, Kai relie la vie de Bonnie à celle d'Elena pour que seulement une d'entre elles puisse correctement profiter de la vie. Elena se retrouve dans un cimetière pour les soixante prochaine année de sa vie. La vie qu'elle rêver s'envole rapidement en fumée. Comme quoi, il ne faut pas prévoir rapidement à l'avance, c'est une perte de temps. Évidemment, le double Petrova termine par se réveiller. Le problème est qu'elle ne sait plus du tout où est-ce qu'elle est. Durant quelques jours, Elena prend à nouveau ses repères. Cependant, elle termine par rencontrer un problème majeur. Le double Petrova se rend compte qu'elle n'a plus rien d'un être humain, elle est redevenu cette chose basique : un vampire, une créature surnaturelle. Le plus gros souci est qu'elle n'arrive pas à contacter sa meilleure amie, Bonnie et encore moins Caroline. Actuellement, elle ne possède plus aucune bague pour affronter le jour, le soleil. En même temps, cela ne faisait pas du tout partie de ses plans. Pourquoi est-ce que ce serait le cas ? Elena était censé avoir une vie, une merveilleuse vie en ressentant à nouveau la chaleur, le contact, la respiration, l'air. Malheureusement, ce n'est pas le cas. Toute la journée, elle est enfermée en essayant de contrôler sa soif de sang. Le pire dans tout ça est qu'elle est bientôt en rupture de stock, cela commence à devenir dur à gérer. Une fois que la nuit tombe, Elena s'éclipse rapidement pour se rendre en pleine forêt. Contraindre ? les humains ? le sang ? se nourrir à la source ? ce n'est pas ce qu'elle veut, ce n'est pas ce qu'elle préfère. Si elle ne se nourrit pas, la jolie Gilbert risque de dessécher, ce n'est pas le but. Depuis qu'elle est réveillée, Elena s'inquiète au sujet de plusieurs choses. Bonnie ne donne plus aucun signe de vie, Elena n'a croisé le chemin de personne que ce soit Damon, Katherine, Stefan ou encore ses amis, son frère Jeremy. Il faut croire que c'est le desert total et elle se pose une question principale : Sont-ils morts ? enterrer ? incinérer ? secouant la tête, Elena s'appuie contre un arbre à l'aide de ses deux mains jusqu'à ce qu'elle puisse entendre les feuilles craquer sous les pieds d'une personne, d'un être humain. Elena peut sentir son coeur battre, son sang couler et rejoindre chacune de ses veines. Le pauvre vient d'arriver aux mauvais endroits, aux mauvais moments. De toute évidence, Elena n'est pas sur de pouvoir se contrôler. Les yeux brillants, Elena arrive à vitesse surhumaine devant cet homme qu'elle plaque contre un arbre. Directement, ce sont ses iris qui s'ancrent dans les siennes pour pouvoir le contraindre. Celle-ci n'a pas le choix, il risque de crier, de hurler.

" Vous n'allez pas crier, vous n'aurez pas mal, vous aurez la sensation de quelques picotements. Ne vous inquiétez pas, je serais rapide."

Le visage d'Elena change, sa transformation se confirme actuellement avec les veines sous ses yeux qui surgissent, des veines éclatantes au centre de ses iris. Ensuite, ce sont ses canines qui sortent, ses crocs de vampire. Limite, Elena est en train de baver parce qu'elle meurt de faim, c'est comme ci qu'elle est un vampire nouveau né de nouveau pour la première fois. Il n'y a rien de logique là-dedans, c'est perturbant. Posant une de ses mains contre sa nuque, Elena plante férocement ses crocs dans la jugulaire de cet homme. Ce liquide qui coule en elle est en train de l'envahir, c'est un délice, une chose qu'elle ne peut pas contrôler et encore moins arrêter. Le nectar de l'être humain coule à flots, tandis que celui-ci termine par tourner de l’œil. Oui, Elena est en train de le tuer, d'en finir avec lui alors qu'il n'a rien demander. Au même moment, Elena entend quelqu'un dans les alentours. Par peur de se faire crever, Elena arrête ce qu'elle fait. Il faut croire que la peur est plus forte que la faim. Tenant cet homme contre elle, Elena essuie rapidement le sang sur ses lèvres. Ni vu, ni connu. Après tout, si c'est une autre personne, un autre humain, elle n'aura qu'à lui réserver le même sort. Par surprise, c'est son double qui se trouve en face de sa personne, son double avec sa longue chevelure et ses bouclettes parfaitement bien coiffé.

" Katherine..."

Ton prénom roule au niveau de sa langue, son visage qui représente le monstre disparaît rapidement pour faire place à l'humaine. Comme toujours, tu es partout.

Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Messages : 87

MessageSujet: Re: « Le contrôle, la soif, la destruction. » feat Katherine Pierce  Lun 13 Nov - 17:27
The cute one's here
Cela faisait un certain temps que Katherine était revenue du royaume des morts. Assez de temps pour se refaire à sa nouvelle vie de vampire qu'elle chérissait tant. Elle menait tranquillement sa petite vendetta contre la ville de Blacktown. Son objectif premier ? Prendre le contrôle de cette ville et en devenir la reine, au même titre que la reine qu'elle était en enfer. Mais prendre d'assaut une ville entière n'est pas chose facile et c'est pourquoi elle allait créer des alliances insoupçonnées. Si elle savait qu'elle avait son ami Kai à ses côtés envers et tous, il lui fallait un peu plus de monde. Elle n'était pas appréciée mais elle savait comment manipuler les gens et quels mots employer pour arriver à ses fins. Elle avait cependant un deuxième objectif bien plus conséquent que le premier : quitter la ville. Si elle voulait prendre le contrôle de Blacktown c'était pour monter son armée, trouver cette entité dont tout le monde parle et qui fait des ravages dans l'esprit des gens qui s'y frottent et la mater. Sa liberté, voilà ce que Katherine voulait par dessus tout. Être enfermée, c'est marrant deux minutes mais elle commençait à sévèrement perdre patience.

Dans cette ville les gens revenaient à la vie avec une facilité qui étonnait la belle brune. Si elle avait retrouvé Kai, croisé Damon, entendu parlé de l'humaine transformée en vampire, et revenue en tant qu'humaine nommée Cami, elle ne savait pas qui serait la prochaine personne à pointer le bout de son nez dans cette ville. Qui que cette personne soit, elle était prête à toute éventualité.

Ce jour là, Katherine avait entendu parler du retour d'un double Petrova. Elle ne put s'empêcher de soupirer grandement à cette nouvelle. Une Petrova dans la ville de Blacktown c'est un problème de plus à sa longue liste. Tout dépendait de l'identité de cette dernière, Tatia la victime amoureuse, Amara, la cinglée amoureuse ou Elena, la rêveuse d'amour. Au final vous étiez toutes les mêmes, à la recherche de l'amour et de la vie de rêve. Il n'y avait que Katherine pour ne pas chercher le bonheur là où elle savait qu'il n'était pas.

Les pas de la brunette frôle le sol de la ville, discrètement dans la nuit noire elle se rend alors à l'endroit qu'on lui avait indiqué, le lieu où vivait la Petrova. Elle avait prévu une arrivée fracassante au domicile de son double, une arrivée digne de la grande Pierce. Mais c'est avec surprise qu'en arrivant devant la devanture de la demeure elle en vit une silhouette sortir. C'est alors qu'elle la suivit. Il ne lui fallut pas plus de trente seconde pour te reconnaître. Toi, Elena, l'éternelle humaine, ta chevelure lisse comme comme la chaste demoiselle que tu n'es pas, ta démarche d'innocente peureuse et ton regard fuyard, tu avais peur. Un sourire mauvais naît sur les lèvres de la Pierce lorsqu'elle te suit jusqu'à arriver dans une forêt dans laquelle elle se fait discrète pour que tu ne la remarques pas. Son visage se tourne sur le corps d'un homme se baladant seul dans les bois, quel parfait imbécile. Katherine sourit d'une courbe machiavélique avant de ne se chuchoter à elle-même :

« Que le spectacle commence... »

Elle suit la scène du regard en souriant à plusieurs reprises. La grande Elena Gilbert perdait le contrôle sur ses pulsions et se laissait aller à se soif qu'elle n'arrivait visiblement pas à assouvir. Katherine glousse à plusieurs reprises en te voyant faire puis lorsque tu comprends que tu n'es pas seule elle décide enfin à se montrer en se rapprochant de toi, sortant de la pénombre en applaudissant.

« Bravo ! Vampirisme, 1, Elena, 0. Tu as perdu le contrôle, regarde ce que tu as fait... Ce pauvre humain qui n'avait rien demandé à personne... aies au moins pitié de lui et achèves-le, tu vois bien qu'il agonise là. »

Katherine gloussait et trouvait cette situation très très drôle en réalité. Elle croise ses bras sur sa poitrine avant de se caler contre un arbre.

« Alors, petite Gilbert, je ne vais pas te demander comment tu vis ton retour au vampirisme, je constate que c'est pas la joie... Mais comment vis-tu la solitude ? Je veux dire, sans famille ni amis... Ça doit être très dure quand on sait que toute seule tu ne sers pas à grand chose... »
Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: « Le contrôle, la soif, la destruction. » feat Katherine Pierce  Mar 21 Nov - 1:07





Ft Kathy


Elena and Katherine

Tes propos sont toujours aussi dignes de toi, Elena te lance un regard particulièrement sévère. Tu n'as pas changé, tu es toujours la même et ton cœur reflète autant de noirceur qu'habituellement, une noirceur que tu ne pourras jamais soigner à ton plus grand malheur. Enfin, ce n'est pas un problème en ce qui te concerne. Ses poings sont en train de se serrer, c'est dur à encaisser ce que tu lui balances en pleine face. Cela t'amuse parce que tu sais qu'Elena n'aime pas faire du mal, qu'elle n'aime pas blesser et tu te joues de cela. Malgré tout, le double Petrova n'arrive pas à se calmer. Revenir en tant que vampire ? rien n'avoir avec son plan initial. Encore une fois, sa vie risque d'être chamboulé. Faire agoniser la jeune femme, c'est-ce que tu sais faire de mieux. Après quelques secondes, la jeune femme termine par desserrer ses poings.

" Tu possèdes toujours autant de classes, Katherine ! "

Ne manque-t-elle pas de te dire en t'offrant un sourire hypocrite. Après tout, tu ne te gênes pas pour le faire de ton côté ou encore la faire culpabiliser. Les mains pleines de sang, Elena n'arrive pas à se regarder en face. Heureusement que cette jeune femme ne possède pas un miroir droit devant, ce serait encore plus difficile pour ce double de retenir son chagrin, ses pleurs. Elena ne compte pas te donner cette satisfaction. Certes, c'est difficile pour cette belle brunette de se retrouver toute seule et alors ? Au moins, Elena ne passe pas son temps à se servir des personnes autour d'elle pour ensuite trahir chacune d'elles. Comme à ton habitude, tu ne penses qu'à ta propre survie et peu importe qui passent sous le train. Cependant, tu as raison sur un point, ce n'est pas la joie pour Miss Gilbert. Achever sa victime ? pour qui tu prends, Elena ? glissant une main dans ses cheveux, Elena réfléchis à la situation. Doit-elle réellement abréger la souffrance de cet homme ? ce serait pour le mieux. Maintenant que tu es là, tu vas pouvoir finir le travail qu'elle vient de commencer.

" Tu n'as qu'à abréger ses souffrances. De ce que j'ai connu provenant de toi, c'est que tu t'en fiches de tuer les humains en retirant la dernière goutte qui jaillit dans leur corps. C'est ton truc."

Secouant la tête, Elena ne préfère même pas répondre à ta dernière question. Réellement, c'est ironique provenant de toi en sachant que toi-même, tu n'as plus de famille et des amis ? ce sont juste des sbires en plus dans ton coffret à poupée.

" Premièrement, cela ne te regarde pas ma situation. Je finirais par m'en sortir, je n'ai pas besoin d'écouter tes idioties. Jeremy doit être quelque part, je le sais. Et, toi alors ? je te signale que tu n'as pu de famille et encore moins des amis. Non, tu as seulement des sbires pour organiser ton sale boulot. Te salir les mains, ce n'est pas ce que tu préfères, ce sont les sbires qui s'en occupent à ta place. Je te pensais morte, tu es morte en ayant pris possession de mon corps. Comment est-ce que tu as fait pour revenir ? un sortilège ? "

Chaque fois que tu es sur le point de disparaître, tu termines par revenir. Il faut croire que personne n'a terminé d'entendre parler de toi. De temps à autre, la jeune femme pose son regard sur l'être humain qui agonise. Si elle continue ainsi, Elena risque de perdre pied et d'éteindre ses émotions. Seulement, ce n'est pas la solution. Il faut qu'elle trouve un maximum de courage pour ne pas perdre pied une nouvelle fois, ce n'est pas le but et tu serais bien trop fière que cette jeune femme abandonne, lâche prise pour de bon.

" Puisque tu es ici depuis certainement un bon bout de temps, j'aimerais savoir si tu as croisé le chemin de Caroline ou de Bonnie? "

Ses meilleurs amis ne donnent malheureusement plus aucun signe de vie. Elena ne comprend pas, elle est perdue, elle n'est plus dans la ville, cela n'a rien à voir avec Mystic Falls.

" Ou est-ce que nous sommes ? "

Les décors ne sont pas les mêmes, l'air ne sent pas comme d'habitude. Cela n'a réellement rien à voir avec sa ville natale. Comment est-ce qu'Elena a fait pour atterrir ici ? ce sont ses amis qui se sont chargé de ramener son cercueil ailleurs ? malheureusement, la jeune femme ne pouvait pas donner son opinion en sachant quel été endormi, telle la belle au bois dormant. Elena se pose énormément de questions, c'est un défaut.

Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Messages : 87

MessageSujet: Re: « Le contrôle, la soif, la destruction. » feat Katherine Pierce  Sam 25 Nov - 18:02
The cute one's here
Le sombre aspect de Blacktown réveil le pire de chacun. Même l'ange n'est pas à l'abri de devenir son propre démon. Et c'était clairement ce à quoi Katherine assistait présentement. Le parfait ange Elena Gilbert succombant à ses pulsions meurtrières sans pouvoir se freiner. Tout cela sous le regard satisfait de son parfait reflet qui prenait un malin plaisir à te voir te consumer en prenant conscience de l'acte horrible que tu venais de commettre. Des actes comme celui-là, Katherine en avait commis pleins ; ce n'était donc pas un homme agonisant au sol qui allait la faire frissonner de dégoût ou la perturber dans son plan initial.
À tes première paroles sarcastiques sur la classe qu'elle possède, Katherine ne peut s'empêcher de sourire et de feindre une fausse révérence comme si elle te remercier du compliment tout en sachant pertinemment que tu n'en pensais pas un traître mot.

La grande brune joue désormais avec une mèche de ses cheveux qu'elle regarde comme si elle cherchait à te faire comprendre qu'elle n'en avait cure de ce que tu étais en train de lui dire. Alors que bien au contraire, elle t'écoutait vivement.
À tes paroles sur la pauvre victime au sol que tu lui demandais implicitement de tuer à ta place elle émet un léger rire amusé. Et la suite de tes parole ne font qu’accroître son sourire machiavélique. Une de ses jambes s'élance en avant comme pour se donner de l'élan et elle s'approche de l'homme qui gît sur le sol avant de s'accroupir devant ce dernier et de détailler les traits de son visage et ceux de ses prunelles qui criaient à la douleur qu'il ne pouvait plus exprimer oralement dû au manque cruel de souffle qui se trouvait dans ses poumons. Puis dans un mouvement rapide et contrôlé elle se saisit de la tête de la victime et lui brise la nuque, lui ôtant alors le peu de vie qu'il lui restait. Ses mains viennent tapoter sa plaie à la carotide et elle se redresse, le sang sur les mains et s'approche de toi, venant étaler fièrement le sang de ta victime sur ton visage, en oubliant pas de t'en mettre sur les lèvres afin de faire naître en toi une nouvelle soif.

« Tu es mignonne Elena... penser que parler du fait que je n'ai pas de famille et que par conséquent je suis seule va réveiller en moi un sentiment de tristesse et une envie de me jeter du haut d'un pont est bien naïf de ta part. Ça fait 500 ans que je suis seule... tu penses bien que si j'avais dû pleurer ma famille et combler ma solitude, je l'aurais déjà fait. »


Elle se met alors à tourner autour de toi en croisant ses bras sur sa poitrine avant qu'une de ses mains ne vienne saisir quelques mèches lisses de tes cheveux en les laissant retomber en cascade puis elle poursuit dans sa lancée :

« Ensuite, je n'envoie pas mes sbires, comme tu les appelles, pour faire le sale boulot à ma place. Me salir les mains afin d'avoir ce que je veux n'a jamais était un problème et tu devrais en avoir conscience. Maintenant détrompes-toi ma petite Gilbert, je ne suis pas seule. Des alliés j'en ai. Alors je n'ai certes pas toute une bande d'abrutis heureux qui vivent pour l'amour et la paix et qui ont un QI aussi élevé que tes chances de survivre dans cette ville... mais je ne suis pour autant pas seule. Et c'est une information que tu ferais bien s'assimiler. »

Elle se plante ensuite devant toi et pose ses mains sur ses hanches avant de froncer les sourcils comme si elle songeait vraiment à ce que tu venais de lui dire.

« Je n'en sais pas plus que toi concernant mon retour à la vie, je suis revenue du royaume des morts dans mon corps et en tant que vampire, c'est tout ce qu'il y a à savoir. Pour le reste des explications, je m'en moque. »


Faux. Elle ne s'en moquait pas du tout et c'était même pour ainsi dire sa préoccupation première mais elle n'allait certainement pas te dévoiler ses inquiétudes ou ses théories. Tu ne lui étais pour le moment pas utile, et tu étais déjà bien trop paumée pour comprendre ce qu'elle te dirait. Parler dans le vide n'était pas quelque chose qu'elle affectionnait particulièrement alors tu te contenterais pour l'instant du peu d'informations qu'elle daignait bien vouloir te donner.

« Concernant tes petits amis, je ne m'y suis pas franchement intéressée, pour être honnête je ne vois pas l'intérêt  d'y prêter attention. En revanche les gens parlent. Et j'ai entendu parler d'une Bennett qui serait en ville. »

Elle se recule alors et écarte ses bras en tournant sur elle-même afin de désigner l'entièreté de la ville.

« Bienvenue à Blacktown. » elle s'arrête et se tourne vers toi, un sourire en coin. « Ton pire cauchemar. »


Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: « Le contrôle, la soif, la destruction. » feat Katherine Pierce  Ven 15 Déc - 0:06





Ft Kathy


Elena and Katherine

Les lèvres entrouvertes, Elena ne sait même pas comment réagir. Ce double Petrova vient d'assister à la mort d'une personne innocente. Même si Elena n'est pas responsable de son dernier souffle, cette jeune femme se sent quand même responsable de lui avoir ôté la vie. Si elle avait résisté à ses pulsions et qu'elle n'avait pas laissé l'appel du sang s'en charger, cet humain en face de vous serez toujours en vie. Mine de rien, tu viens de lui rendre un grand service en brisant la nuque de cette personne. Te connaissant, tu n'allais pas refuser une telle occasion. Tu as faits cela durant toute ta vie, tu ne connais pas les remords, tu ne connais rien. Et, pourtant, tu n'as apparemment jamais mis fin à tes émotions. Du moins, c'est-ce qu'on dit sur ton histoire. Tu sais exactement ce que tu fais, tes conditions de vampire sont plus fortes que ton humanité. Au moment que tu étales le sang sur son visage, ce sont plusieurs grognements qui s'échappent de ses lèvres. Tu sais à quel point est-ce que c'est sur pour la jolie Gilbert. Et, pourtant, tu te fais un plaisir de lui étaler ce nectar rouge sur son visage. Cette scène ne manque pas de lui faire penser à Rebekah. La première fois qu'elle est devenue un vampire, la Mikaelson s'est fait un plaisir de se servir sur une victime pour ensuite nettoyer le sang sur le visage de la brunette. Il faut croire que ce n'est pas possible pour Elena d'échapper à ce calvaire. Comme tu le désires, c'est une nouvelle soif qui ne manque pas de naître pour Elena. Elle n'en peut plus, la tentation est toujours aussi forte à chaque fois. Elena pose ses deux mains sur son visage, essayant de se calmer. Mais, ce n'est pas aussi simple. Elle n'arrête pas d'entendre : " nourris-toi, nourris-toi ! " Le fait d'être pour la seconde fois un vampire rend sa vie encore plus dangereuse, plus ensanglantée. Dans tous les cas, elle ne compte jamais devenir comme toi, jamais. Toutes les deux, vous avez des personnalités tellement différente. Tatia, toi, Amara et Elena, vous ne venez absolument pas de la même époque et vous n'avez pas le même caractère. Le plus drôle dans tout cela est que tu es la plus cruelle des doubles, du lot.

" Tu vas me dire que ça te plaît d'être seule ? tu apprécies cette vie de solitude ? en même temps, je ne suis même pas étonnée. Cela fait maintenant 500 ans que tu es ainsi, comme tu viens de dire. Jamais, tu ne connaîtras le véritable bonheur dans ton éternité."

Lorsque tu commences à tourner autour, cette jeune femme ne se sent pas bien. A vrai dire, tu es en train de lui rappeler plusieurs souvenirs. Pour commencer, le premier où est-ce que vous avez fait votre rencontre. En fait, ce n'est pas le premier. La première fois, tu t'es chargé de couper les doigts de son oncle ou de son père pour être plus exact, John Gilbert. En repensant à cette scène, Elena ne ressent plus le moindre dégoût. Au contraire, cette fois, le double Petrova se serait charger de le vider de son sang par litre. Peu-importe, si Elena n'aurait pas voulu, c'est-ce qu'on appelle être un vampire. Dans un rapide mouvement, Elena essuie le sang au niveau de ses lippes. Ce qu'elle aurait dû faire, une fois que tu avais agi. Le sang est tellement délicieux qu'elle a rencontré des difficultés.

" Même si tu n'es pas seule comme tu dis. Ce que j'essaie de te dire, c'est que tu es seule sentimentalement et je ne parle pas forcément d'amour, je parle seulement du fait que ce ne sont que des personnes insignifiantes pour toi. À moins que Katherine possède un coeur, sous cette noirceur."

Quand tu parles de Bonnie, un large sourire s'empare de ses lèvres. Elena est heureuse d'apprendre que sa meilleure amie est en ville. Et, dire qu'elle pensait que son corps ne signalerait plus aucun signe de vie à cause de son sommeil., qu'elle se reveille. Fort heureusement, la joie est toujours présente. Ce message prouve que la noirceur n'est pas totalement gagnante et qu'il existe toujours de la lumière.

" Blacktown? c'est quoi comme ville ? "

Oui, Elena essaie de comprendre parce que c'est la première fois que cette jeune femme se retrouve dans une autre ville que Mystic Falls. Comment est-ce possible ?

Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: « Le contrôle, la soif, la destruction. » feat Katherine Pierce  
Revenir en haut Aller en bas
 
« Le contrôle, la soif, la destruction. » feat Katherine Pierce
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Darkness Will Rise Again  :: Les rps finis & abandonnés.-
Sauter vers: