AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Les liens familiaux sont la destruction finale »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
The Eye
PNJ
Messages : 17

MessageSujet: Re: « Les liens familiaux sont la destruction finale »  Dim 17 Déc - 2:35
MISS ME ?
I am Death and I will haunt you forever
L'expression « la loi du plus fort » est un écran de fumée pour donner l'impression aux faibles qu'avec des efforts, il peuvent être des prédateurs.
La vérité ? C'est que les choses sont toujours ce qu'elles sont. La réalité reprend toujours le dessus et l'illusion s'éloigne sans que nous ne nous en rendions compte. Elle a toujours le dernier mot.
Mais qu'en est-il quand cette réalité semble superflue ? Que plus rien ne semble tourner rond que que le monde donne l'illusion fatidique de tourner à l'envers ?

Ding dong. Noël approche à grand pas. Mais si le père Noël récompense les enfants sages, le père Fouettard, lui, récompense les polissons. Ceux qui ont du sang sur les mains, pas toujours le leur. Il est temps de récompenser l'abjecte et de punir le politiquement correct.

Ce soir sonne le glas d'un air nouveau. Celui d'un vent de fraîcheur et de liberté. Mais à quel prix ? Combien faudra-t-il débourser pour la rédemption ?

La malédiction prend des vacances, un congé sans solde. Mais ne laisse pas les âmes en peine pour autant. Si Niklaus Mikaelson peut désormais dormir en paix sans avoir de craintes concernant le bleu de l'iris, deux autres êtres dévoués à chercher la rédemption d'une personne non méritante ont accepté d'affronter le danger qui plane sur Blacktown.

Il est temps d'inverser les rôles et de voir si pactiser avec le diable porte ses fruits. À trop jouer avec le feu on finit pas s'y brûler. Une âme en enfer n'en vaut pas une pure. Ouvre l’œil Niklaus, tu as face à toi l'un des deux inconscients qui détiennent aujourd'hui en leur sein, ce que tu pensais être ta malédiction. Il est temps de comprendre que la loi du plus fort ne s'applique pas à tout le monde. Trouve la pièce manquante et tu pourras peut-être sauver la vie aux êtres maudits.

Tic toc, tic toc. Inversons les rôles, faites face à votre pire faiblesse : l'amour.

Nous vous observons.

Elijah & Niklaus



We are watching
you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Originel
Messages : 297

MessageSujet: Re: « Les liens familiaux sont la destruction finale »  Lun 1 Jan - 18:31




« Les liens familiaux sont la destruction finale »


Durant notre existence ancestrale, j'avais rarement endossé un rôle respirant la flétrissure pour ma famille. Les coups bas, les mesquineries, les coups de dagues n'étaient rien à côté de cette scène-là. Je mettais, visiblement montré convaincu pour éloigner mon frère de tout ce capharnaüm auquel je ne voulais pas voir son corps périr. Le sacrifice, parfois, demandait à ne pas demeurer égoïste - tout était relatif - et peu importe, les mots cinglants employés, le résultat escompté était présent, palpable. Intérieurement, j'étais brisé de mon comportement si désinvolte à son égard et aussi, d'entendre les paroles assassines de mon frère révélant une certaine vérité, sa vérité honorable. Je pouvais ressentir une ambiance salace, ce goût d’amertume sur chaque mouvement de mes lèvres. Plus Elijah agissait avec énervement, plus je titillais cette corde sensible et plus, je le laissais me toucher. Évidemment, c'était volontaire puisqu'en temps normal, son corps aurait épousé le voile du béton par une dague sauvage dans sa poitrine. Peut-être, retirer celle-ci, une fois que toute cette histoire serait derrière moi, il me fera sûrement sourire en l'observant se recueillir sur le caveau familial. Je comptais récupérer le Chaos qui avait possédé Cami et rien ne pourra m'arrêter même si elle se mettrait en travers mon chemin. J'avais accepté son choix avec difficulté, mais il était hors de question de me torturer l'esprit chaque jour, depuis que j'avais quitté sa demeure, à savoir quand cette entité allait lui nuire définitivement. Je l'aimais, et un homme éperdument amoureux ne pouvait laisser l'ange se noyer dans l'architecture que j'avais créé.

Il comprendra un jour, enfin, je l’espérais parce que là, sera aussi ma plus grande défaite. J'avais envie de le prendre dans mes bras, de le rassurer, mais les gestes sur ma mâchoire occultèrent mes pensées douces à son égard. Ne pas bouger, accepter juste ses gestes, ses mots puant la déception, son attitude regorgeant de fatalisme concernant l'illusion de sa famille. Frère, jamais, je ne te laisserais tomber, mais il le fallait. J'avais commencé à le manipuler, bien que le Chaos avait légèrement perdu la possession de mon âme. Je me devais d'aller jusqu'au bout et de ne pas perdre mon temps avec des futilités familiales. Je n'avais qu'une seule envie, rechercher des sorcières, rechercher des informations dans la bibliothèque de Blacktown, de massacrer des gens suite à cette impatience, de voir exploser tout si je ne trouvais pas une solution. La froideur du visage d'Elijah, ne me provoquait rien, entêté dans cette histoire au plus haut point, il était devenu difficile de me raisonner.

Je massais ma mâchoire quand il relâcha son emprise tandis que mes crocs réservés sous une bouche fermée se retroussaient peu à peu. Les poings serrés, le corps braqué contre cette atmosphère vomitive, je le regardais s'éloigner, partir sans le retenir. Et surtout, en silence. Le silence était mortel, il dissimulait parfois, une vérité silencieuse, un doute à submerger dans l'esprit de son interlocuteur, un comportement de lassitude, un aveu. Puis quelque chose d'intouchable pénétra dans le salon du manoir, l'entité malsaine refusait surface pour me cracher des mots dont je ne comprenais pas. Je concluais que les paroles soufflées concernaient ma malédiction descellée un problème de temps, je savais déjà qui détenait ma réprobation : Cami. Pourtant le nombre de deux tillta aussi, Hope ? Non. Pas aussi elle. Je ne retenais pas mon frère et laissais aller vaquer à ses occupations, tant qu'il me laissait vaquer aux miennes, c'était l'essentiel-là. Je refermais la porte avant de poser un regard vide sur sa silhouette, pour sonner ce tiraillement entre frères qui risquerait de perdurer encore longtemps.  


▬ Elijah Mikaelson & Niklaus Mikaelson


© TITANIA


= FIN DU RP =


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
« Les liens familiaux sont la destruction finale »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Darkness Will Rise Again  :: Les rps finis & abandonnés.-
Sauter vers: