AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 - Lorenzo St John -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
BLACKTOWN
Admin
Messages : 138

MessageSujet: - Lorenzo St John -  Mar 19 Déc - 0:31




Come out and play


Lorenzo St. John ▬ Enzo ▬ Hétérosexuel ▬ Michael Malarkey ▬ Vampire


I live   Caractère
Je supprime le bruit autour de moi pour découvrir qui je suis vraiment.



Jeune adulte plein d'avenir est devenu monstre assoifé de sang.
Joie de vivre est à son tour devenu besoin de vengeance.
Charisme et loyauté restés intact,
mais espoirs et naiveté alors fixations malsaines et désordres mentaux.

Colère, torture et abandon.
Mais aussi Amour, souci et optimisme.
Sarcasme mais pas de faux semblant
Pas de juste milieu, que de l'extrême.





Before   Histoire
Le plus lourd fardeau, c'est d'exister sans vivre.




Vivant, Presque Mort, Mort, Vivant, Presque Vivant, Vivant, Mort, Vivant, Mort.
C'est une façon comme une autre de résumer la vie du vampire.

Vivant England, late 1800
Abandonné par son père suite à la mort de sa mère, le jeune Lorenzo s'était retrouvé obligé de quitter l'école afin d'aller travailler dans une des nombreuses usines de la ville. Il fallait bien d'une façon ou d'une autre gagner de l'argent afin de survivre. Les autres travailleurs n'étaient pas très compréhensif envers le jeune homme à peine sortie de l'adolescence qui mettait toute son énergie dans ce qu'il entreprenait mais qui réussissait rarement à être aussi efficace que les autres hommes plus âgé. Les années passèrent, il devenait aussi rapide que les autres mais il espèrait faire autre chose de sa vie.

Presque mort England, early 1900
Tuberculose, le mal du siècle. C'était ce qui avait emporté sa mère quelques années plutôt. Et il l'avait attraper avant de pouvoir embarquer dans le bateau qui lui aurait permit de repartir à zéro, d'avoir une nouvelle vie. Ce n'est pas qu'il n'avait pas essayé de monter à bord tout de même, mais il s'était vu refuser l'entrée. C'était à ce moment, quand il avait décidé de se laisser mourir dans une ruelle près du quai, qu'il l'avait aperçu : Un ange, une déesse, la plus belle femme qu'il n'avait jamais vu. Elle allait le sauver, il le savait déjà.

Mort on a ship in direction of the New World, early 1900
Elle l'avait sauvé bien évidemment, l'abandonnant aussitôt à son triste sort. Est-ce que les gens ne savaient faire que ça ? Il avait porté à ses lèvres le sang nécessaire à sa transformation dans la cale jonché de cadavre du cargot. Il avait alors scellé sa destinée.

Vivant pretty much anywhere in the world, mid-twentieth century
Il avait prit le contrôle de sa vie. Il s'était installé à Manhattant, là où le bateau s'était accosté. Son nouveau statut de créature des ténèbres lui permettait de faire tout ce qu'il avait rêvé. Il s'était engagé dans l'armée, il avait voyagé. Pour la première fois depuis des décennies, il était heureux.

Presque Vivant Withmore, 1950 to early 2000
Il avait été attrapé, il ne savait plus très bien comment et s'était vu enfermé dans un sous-sol miteux. Quelqu'un cherchait-il à se venger? Avait-il tué quelqu'un de trop? Il avait finalement eu sa réponse et ce n'était rien de tout ça.C'était simplement des humains un peu barjots qui avait décidé de comprendre le mieux possible l'anatomie vampirique et les limites de celle-ci. Décidement, il avait une chance de fou lorsqu'il était question de catastrophe. Il était resté là un peu plus de cinquante ans, y perdant peu à peu sa sanité. Il ne resentait plus très souvent la douleur, physique ou psychologique. Il était arrivé tellement de chose. Laissé pour mort, tombé amoureux. Il en avait vu des trucs derrière ses barreaux.

Vivant, Mort, Vivant, Mort Mystic Falls, 2010
S'il n'était pas un monstre sans émotion à son arrivée à Whitmore, il l'était sans aucun doute lorsqu'il avait finalement pu fuir l'endroit. Il s'accrochait par contre à l'espoir que son amour soit toujours vivante et que son meilleur ami ne soit pas le traitre qu'il était sûr qu'il était. Il fallait réapprendre à vivre, parce que mine de rien le monde avait bien changé pendant tout ce temps. Après un moment, c'état sans émotions qu'il avait décidé d'affronter le monde. Et puis, son orgueil avait eu le dessus et il était mort. Stupide non? Ca avait aidé à lui remettre les idées en place au moins, et dans l'au-delà des vampires il avait essayé de réparer certaines de ses erreurs et aider ses amis. Ça lui avait valu la rédemption, une bien réelle. Et il était revenu à la vie, afin de tomber à nouveau amoureux.. se rendre compte que Damon n'était pas le traitre qu'il croyait .. C'était plutôt le boulot de son frère, le connard qui l'avait tué pour de bon.



Ou peut-être pas...

Vivant Blacktown, 2017




Now   Test RP
Saute... Et laisse-toi pousser des ailes pendant ta chute.



« Malheur aux cu. Rieux qui nous regardent ». Il chantonnais tout bas et avait probablement oublié le rythme exacte. Ça se chantait dans les tranchés à l'époque où il était soldat. En ce moment, il regardait plutôt le plafond aseptisé d'un énième sous-sol. Il ne les comptait plus, c'était trop déprimant de se rendre compte qu'on était considéré moins bien qu'un meuble que l'on pouvait transporter à sa guise. Au moins les meubles ont y faisait attention un minimum. Son regard bougeait de temps à autre pour observer ce qui l'entourait. Et ce n'était même pas pour prévoir sa fuite. Le temps avait sérieusement usé son caractère de prédateur. Parce que en temps normal, il aurait rapidement remarqué que son esprit n'était pas aussi embrouillé qu'à l'habitude montrant que la dose de vervaine utilisé était sensiblement moins élevée que les fois précédentes. Il aurait aussi remarqué que les liens qui le retenaient à la table d'examen n'était pas aussi serrés qu'habituellement et qu'il y avait un fenêtre donnant sur la rue. Il y eu un mouvement à sa gauche. Une voix de demoiselle et un ton inquiet légèrement tremblotant l'avait poussé à se tourner vers la source du bruit. Il n'était plus seul. Elle lui avait demandé ce qui se passait. Il lui avait offert un sourire sincère avant de se présenter.

«  Bienvenue. Je suis 12144. Mon nom est Enzo »

Puis, il l'avait ignoré alors que la panique commençait à hanter ses traits et il avait recommencé à chantonner. Il avait changé son répertoire entre temps et chanteait maintenant une chanson aux accents jazz, un peu plus fort alors qu'il avait une audience pour l'entendre. Ça lui changerait les idées à sa compagne de fortune le temps qu'elle comprenne que ça ne servait à rien de se débattre.  





© Halloween de Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
- Lorenzo St John -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Darkness Will Rise Again  :: Administration :: | Ecrire son histoire. :: Nos personnages. :: Les personnages pris de TVD & TO.-
Sauter vers: