AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Soirée pour le Nouvel An. (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Originel
Messages : 91

MessageSujet: Re: Soirée pour le Nouvel An. (Terminé)  Mer 3 Jan - 22:20
Nouvelle année, nouveaux dangers ?
Ses yeux ne quittaient pas son frère, comme s'il ne pouvait plus retirer son regard fou et meurtrier de lui. Son sang qui s'écoulait dans ses veines le démangeait, bouillait, le piquait pour qu'il administre son premier coup. Il savait que s'il libérait le monstre en lui, il se sentirait beaucoup mieux, c'était toute la manipulation du chaos. Tuer pour se sentir mieux, afin de tuer davantage. Il aurait voulu que quelqu'un de sa famille l'aide, sous-entendu, Niklaus, puisque les autres étaient restés à la Nouvelle-Orléans. Mais, visiblement, son frère cadet avait l'esprit ailleurs.

Continuant de marcher vers lui, en sentant ses muscles se tendre alors qu'il se rapprochait petit à petit de Niklaus, il fut coupé dans son élan par Illiana. Que voulait-elle ? Voulait-elle vraiment mourir ce soir ? C'était très risqué de le bloquer dans son chemin, au risque de se voir décapiter. Il détaillait avec attention son visage, son visage bien triste de le voir ainsi perdre les pédales. Il fut quelque peu surpris lorsqu'elle le prit, si courageusement, dans ses bras, comme s'ils étaient un couple. Sa douceur le réconfortait, mais pourtant, son parfum dans le creux de son cou l'enivrait seconde après seconde. L'odeur de son sang était bien trop présente à son goût, il allait mordre.Il l'écoutait cependant sagement, lorsqu'elle lui murmurait des doux propos à son oreille, mais, son esprit était bien occupé à se demander comment il tuerait Illiana. Posant ses mains sur ses hanches, alors que son corps se faisait lourd sur sa nuque. Si innocente et si pure...

-L'espoir ? Il me semble vous avoir dit que je n'avais plus d'espoir lors de notre rencontre. Vous devriez écouter mieux, et... rêver un peu moins Mlle Green.

Il sentait ses canines grandir, prête à percer la fine peau de sa prochaine victime, lorsqu'il vit son frère, saisir brutalement Illiana pour la jeter à travers la fenêtre. Son repas était abîmé et lointain...Malheureusement. Il reportait, doucement, son regard sur son frère, qui visiblement, ne prêtait pas attention à l'état d'Elijah. Peu surprenant, me diriez-vous. Il reconnut bien rapidement, ses propres paroles, qui semblaient bien hideuses sorties de la bouche de son frère. Elijah voyait là une nouvelle provocation, qui ne fit que l'énerver. Certes, il marchait dans le jeu de Niklaus en répondant à ses provocations, mais, il faut dire que c'était franchement, très tentant. Son rire, si perçant et moqueur, glaçait le sang d'Elijah. Il n'avait donc plus aucune limite. Aveuglé par sa haine, il ne vit même pas ses larmes pointer le bout de leur nez dans les pupilles bleues de Niklaus...Tout ce qu'il voulait, était de le voir saigner, à terre, redonnant au carrelage froid, une touche de couleur. La colère de Cami le fit arrêter ses mouvements. Il l'écoutait, il souriait, intérieurement, par tant de colère, de déchaînement sur Niklaus. Il le fallait, il le méritait, il l'avait lui-même dit.

L'originel pinçait ses lèvres en voyant Cami perdre l'équilibre..C'était la fin, pour elle en tout cas, pas pour lui. Marchant doucement vers son frère, bien que son regard était porté tout naturellement sur Cami, il reprit la parole, sur un ton parfaitement calme, car, tant bien que mal, il essayait de reprendre le dessus.

-Je vois que tu as retenu mes paroles pourtant, tu ne sais pas les mettre en application. C'est quelque peu troublant n'est-ce pas Niklaus ? Je dirais que cela résume parfaitement ta minable existence. À l'écoute de tous les secrets, de toutes les rumeurs, de toutes les menaces, mais jamais à l'écoute de ta famille. Vois-tu, tu ne le vois pas ou, alors, tu t'en moques, ce qui est davantage inquiétant, mais, de part ton comportement, notre famille court à une chute certaine et dangereuse. Tu te caches derrière un masque, derrière des cris, derrière des menaces, car tu ne t'acceptes pas toi-même. Tu es si faible.

Ses yeux deviennent moins rouges alors qu'il réduisait la distance qui le séparait de son frère. L'empoignant, comme Cami venait de le faire, par le col, pour le jeter sur un buffet qui, étant donné la violence du coup, s'écrasa au sol, il se dirigeait vers lui, gardant toujours cette voix calme mais glaciale.

-J'ai pris cette entité, pour TOI, mon frère, car, malgré le profond dégoût que j'ai pour toi en ce moment, je ne te laisserais pas mourir, je ne te laisserais pas périr devant les yeux de ta propre fille, peu importe ton jugement. S'accroupissant pour poser son genou droit sur le torse de son frère, il lui donnait une série de coups-de-poing dans le visage, avec une force bien plus puissante que d'habitude. Le sang de Niklaus venait habiller sa main si propre d'habitude.

-Peu importe ton avis, je ne te laisserais pas te détruire par ce chaos. Il continuait de le marteler de coups, entre deux phrases. Comme prévu, le carrelage se colorait d'une couleur rougeâtre, qui, sur le blanc, ressortait magnifiquement. Malgré ses mots qui se voulaient "gentils" il ne levait pas le pied sur ses coups. C'était, comme prévu, libérateur...Prenant le visage de son frère dans les mains, il le fixait dans ses prunelles bleues.

-Que les choses soient claires entre nous. Tu n'auras jamais mon pardon pour ce que tu as fais ici, mais, je suis les codes de cette devise familiale que tu détestes tant, et te sauve d'une mort certaine, non pas pour jouer au héroïque homme, mais parce que...

Ses yeux devinrent soudainement marrons, leurs couleurs naturels. Ces mots qu'il avait dit n'était pas la volonté du chaos, mais, repensant aux paroles d'Hayley, de Cami, et enfin d'Illiana, il avait trouvé une minuscule force pour le combattre.

-Parce que tu es mon frère et que je t'aime Niklaus.

Sur ce, satisfait de ses coups, il se releva, sans quitter Niklaus du regard. Comme une conséquence, de son mauvais comportement, il vit la pièce bouger rapidement autour de lui. Il clignait plusieurs fois des yeux, et, se sentit tomber au sol, pris d'un vertige. Il tombait sur le carrelage ensanglanté, aux côtés de son frère. Soudain, il lâchait un nouveau cri de douleur, en sentant, partout sur son corps, des petites entailles naître et saigner. Son visage, ses mains, ses jambes, son torse, son cou...Absolument chaque partie de son corps était marqué par ces coupures faîtes...sans surprise par le chaos, afin de se venger. Desserrant sa cravate, il ouvrit en deux sa chemise pour laisser apparaître son torse, afin de voir ce qu'il se passait. Sentant ses forces le quitter peu à peu, il tournait sa tête vers son frère, lui parlant faiblement.

-Pars d'ici, sauve Camille, sauves-toi Niklaus....Sur ce, il fermait doucement les yeux, sans pour autant, tomber dans l'inconscience complète.






Codage par Libella sur Graphiorum



“Family means no one gets left behind or forgotten".
When everything goes to hell, the people who stand by you without flinching, are your family. Always and forever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Hybride
Messages : 77

MessageSujet: Re: Soirée pour le Nouvel An. (Terminé)  Mer 3 Jan - 23:06


   
   RP commun
    Soirée pour le Nouvel An

J
e les laissais pendant quelques instants le temps de faire sortir tout le monde que voilà, l’enfer arrivait sur terre. L’horreur se dévoila à mes yeux alors que je posais mon regard sur Elijah en train de marteler Niklaus à grand coup de poing. J’avais peine à respirer tellement l’angoisse prenait dessus sur moi. Allait-il seulement finir par s’arrêter ? Je me précipitais vers eux. Entre temps, Elijah était tombé sur le sol à côté de son frère lorsque je m’agenouillais entre eux deux. Je regardais le vampire défaire sa cravate et sa chemise sans trop comprendre pourquoi il agissait ainsi. Pour finalement me laisser voir les entailles qui se formaient sur son corps pâle et musclé. J’avais mal au cœur. Je ne savais plus comment réagir. Niklaus était assommé et en piteux état, mais il était en vie. Je n’avais pas peur pour son physique, même si je craignais énormément que cette dispute ait creusé encore plus le fossé qu’il y avait entre eux. Mais les marques qui ne cessaient d’apparaitre sur Elijah me firent perdre toute couleur.

-Oh mon dieu...

C’est tout ce que j’arrivais à souffler alors que je me penchais vers lui, les mains tremblantes pour toucher son torse, dans le vain espoir de faire arrêter ce massacre. Mais que lui arrivait-il ? Était-ce le mauvais coup d’une sorcière ? Quels ennemis puissants s’étaient-ils encore mis à dos en arrivant à Blacktown ? Et surtout, pouvais-je faire quoi que ce soit pour lui venir en aide ?

-Elijah… ça… ça va aller, je suis là !

Je relevais un regard paniqué vers Cami qui ne semblait pas au mieux elle non plus. Le sang qui coulait de son nez ne me disait rien qui vaille. Quelles étaient mes options ? J’étais la seule encore debout et j’ignorais ce qui se passait. Illiana avait été jeté par la fenêtre par Niklaus, mais elle allait bien. J’avais entendu la catin la rattraper au vol. Elle avait au moins servi à quelque chose ce soir. Cami était prise de vertige et ne semblait plus tenir sur ses pieds. Sans compter le sang qu'elle perdait pour une raison qui m'échappait complètement. Niklaus était KO à mes côtés, son visage durement mutilé et Elijah se faisait entaillé par je ne savais quoi, qui était invisible. Une seule option me vint en tête afin de maitriser cette situation chaotique. Ou tu moins essayer. Je mordais mon poignet et fis boire de mon sang à Klaus afin qu’il se régénère plus rapidement et se réveille. Je me tournais vers lui tout en gardant une main sur Elijah. Je ne supportais pas la simple idée de ne plus le toucher. J’étais morte de trouille et c’est seulement après avoir pris une grande inspiration que je parvins à dire quelques mots.

-Niklaus. Va sauver Cami. Elle a besoin de toi. Maintenant !

Je l’encourageais du regard. J’espérais qu’il n’allait pas faire d’autres conneries pour ce soir. J’avais besoin de lui. J’avais besoin de sa coopération.

-S’il te plait… rajoutais-je d’une voix transparente alors que je jetais un petit regard sur Cami. Je ne veux pas qu’on la perde une autre fois…

Puis, tenant un peu pour acquis qu’il allait pour une fois m’écouter, je me retournais vers Elijah. Il avait les yeux fermés et son corps d’albâtres était rougi par son propre sang et les entailles qui abimaient son si beau corps.

-Elijah… r… réponds-moi…

J’étais prise de panique. Les larmes coulaient sur mes joues sans que je ne puisse les arrêter. Mon cœur se serrait dans ma poitrine. Il ne pouvait pas mourir n’est-ce pas ? C’était un Originel, il ne pouvait pas…

-Tu ne peux pas mourir toi aussi… pas toi…

Je me revoyais serrer Jackson dans mes bras alors que la vie l’emmenait loin de moi. J'avais tout essayé pour le sauver, mais en vain. Et voilà maintenant que j’étais dans une situation semblable avec Elijah. J’avais envie de vomir tellement la panique avait envahi mon corps. Je mordais de nouveau mon poignet pour faire couler mon sang sur les lèvres de mon Originel.

-Je ne peux pas vous perdre tous les deux en même temps… Marmonnais-je plus à moi-même qu’à quelqu’un en particulier. Allez, s’il te plait…

Ma robe rouge devenant poisseuse sous mes genoux au fur et à mesure que le sang imbibait le tissu. Mais je m’en balançais. Tout ce qui m’importait c’était d’avoir un signe de vie d’Elijah. Aussi petit soit-il.

WILDBIRD


Remind me again why I should give a damn?
©crack in time


Dernière édition par Hayley Marshall le Jeu 4 Jan - 3:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Originel
Messages : 350

MessageSujet: Re: Soirée pour le Nouvel An. (Terminé)  Jeu 4 Jan - 1:13




RP COMMUN : Soirée pour le Nouvel An


Débâcle. Si j'avais su apercevoir les événements futurs de mes actes, je n'aurais sûrement pas agi de la même manière. À trop réfléchir dans son sillon d'un but maintenant brisé, je n'étais plus sure de mes propres mots, ni gestes. Pourtant, le masque de l'hybride impassible révélait, une nouvelle fois, ses plus belles - mauvaises prouesses - devant ceux à qui je tenais le plus. Attendant une réplique d'Elijah, je fus sauvagement bousculé physiquement et surtout moralement par Cami. Son cri d'indignation me fit sursauter, ce qui m'évoqua une certaine décontenance. J'aurais pu éviter la suite des événements, mais il était déjà trop tard. Bien trop têtu à attendre un mot d'Elijah, la gifle de ma petite amie ne me laissait pas indifférent, elle causa un dégât intérieur intense, pour la première fois. Je pouvais sentir mon cou craquer sous sa puissance rythmée par sa colère. Et là, ses actes s’enchaînèrent dans une colère sombre dont ses yeux avaient été possédés par le chaos. Le coup de massue, et c'était avec un mal-être présent sur mon visage que j'acceptais sans rechigner ses paroles extrêmement blessantes. Affaiblie moralement, elle me tua en m'insultant et me crachant sa vérité fatale. Seul, j'étais, seul, je resterais comme chaque être vivant, au final. Mais là, elle venait de détruire légèrement l'espoir que j'avais mis en nous. Bien sûr, j'étais le fautif, mais je ne pensais pas qu'elle aurait été si.. si méprisante à mon égard. Peu importe si c'était le Chaos qui l'avait amené à dire cela, il y avait toujours une fine part de vérité quelque part. Elle détestait l'image de la bête impulsive, orgueilleuse, d'accord, pas de problème. Plus ses mots s'emmêlèrent dans mon esprit, plus les larmes me piquaient sous son poids. Baissant le regard, instinctivement, je ne voulais pas la regarder dans les yeux au risque de me laisser complètement submerger. Elle me faisait mal, ce n'était que mérité certes, mais elle arrivait à me toucher au plus profond de mon âme, une chose rare. Et quand je demeurais blessé, je demeurais quelqu'un de mauvais parce que là, ma provocation n'était qu'une poussière. Elle avait toutes les bonnes raisons de le faire, mais c'était trop.

Et puis, soudainement le sang venait à titiller mes narines et mon regard se releva sur elle pour y voir ce liquide rougeâtre sur son visage. Mon cœur s’accéléra devant cette scène qui annonçait le malheur, la fin. Non, ce n'était pas possible, non pas à cause de moi. Félicitation, j'avais réussi à tuer la femme qui faisait de moi, mon bonheur. Bravo, quel pathétique petit ami, j'étais. Je l'observais s'éloigner n'ayant qu'une envie, c'était de lui administrer mon sang pour la guérir, pour ne pas la voir mourir sous mes yeux. Pas cette scène une seconde fois, je ne m'en remettrais pas. Stoïque, je restais pourtant sans rien faire, n'écoutant même pas la voix d'Elijah, tellement le mal me rongeait, et les nombreux frissons parcourant mon échine, me forçait à regarder la scène. Un pas, mais un pas de trop quand je sentais ma gorge se serrer sous la poigne de mon frère et mon corps épousé le sol d'une force dont Elijah pouvait faire preuve. Je l'avais poussé à bout aussi. Je l'écoutais d'une oreille devenue attentive, dont le regard reniflait une certaine culpabilité. J’entrouvrais la bouche à plusieurs reprises, je ne préférais pas l'interrompre surtout quand il avoua aussi avoir fait cela pour moi avec des mots bien trop intimes. Ce qui me fit encore moins retenir ces fichus yeux piquants, là n'était plus la bête, mais l'homme qui se réfugiait derrière celui-ci. Mais là, encore une fois aucun son, juste des coups plus forts les uns que les autres arrachant ma peau de mon visage, crachant mon sang tel un martyr devant son tortionnaire. La rage qui naissait en Elijah était méconnaissable, elle était bien trop violente pour moi. Moi qui me faisais tabasser par mon propre frère, par ma petite amie. Faible, il avait raison, j'étais faible. Alors que les larmes avaient succombé pendant ses gestes brutaux, j'étais condamné à mourir temporairement sans rien ne pouvoir faire. Comme-ci mes forces d'hybride me laissaient seul face à mon architecture destructive. Il s'arrêta et je ne retenais que les mots :  « Parce que tu es mon frère et que je t'aime Niklaus » . Par amour aussi. La question du pourquoi ne se posait plus, s'il savait aussi à quel point, je l'aimais. S'il avait à quel point, je pleurais de l'intérieur de les voir emporter par le Chaos. S'ils savaient. À force de se montrer impassible, désinvolte, j'oubliais de dire à quel point, je tenais à eux pour me protéger simplement de ce genre de sentiment. Égoïste, oui. Encore abattu de ses châtaignes, je voulais juste que cela s'arrête définitivement. Je me retrouvais dans un cercle vicieux où la solution semblait être difficile à créer.

Elijah perdait l'équilibre à son tour près de moi, et épousa le sol, à son tour, le regard luisant, le sang métallique dans le bouche ne demandait qu'à sortir, crachant mes poumons, je soufflais très faiblement, extirpant un rire nerveux :                

« - Tu n'es qu'un imbécile, et pourtant, tu ne peux savoir à quel point je t'aime aussi mon frère. Certainement, pas, je reste avec toi. » disais-je en essayant l'humour puis observant sa douleur sans pouvoir y faire quelque chose. Je sentais mes intestins fusionnés dans un nœud de douleur et soufflais encore : « - Cami.. ». Je grimaçais sévèrement, tentant de me relever quand je sentais le poignet de Hayley sur ma bouche. Je la fixais avec cette expression coupable d'avoir été un monstre, tout cela était de ma faute. Néanmoins, j'exécutais ses ordres sans rechigner. Il allait aussi de la vie de la femme que j'aimais. Je ne remerciais jamais autant de voir Hayley à ce moment-là, un moment qui aurait pu mettre fin à la vie de deux personnes que j'appréciais.

Sentant mes forces prendre un peu plus de contenance, je m'échappais en vitesse vampirique avec encore quelques maladresses dans ma course, sonné des poignes de mon frère. Je mordais dans mon poignet et plaquais celui-ci sur ses lèvres pour lui porter secours. Paniqué à l'idée de la voir partir elle aussi, je maintenais son corps contre le mien et pouvoir y voir la faiblesse qui se dégageait aussi bien que de ses yeux. Elle n'était pas faible, elle était magnifiquement courageuse. Je bégayais des mots incompréhensibles, bien trop troublé par la situation, je pouvais sortir que ses malheureux mots :

« - Excuse-moi..Cami.. Je.. » baissant le regard, je tentais de contenir des reniflements qui me chatouillèrent les narines. Cette situation me dépassa totalement et encore une fois, je demeurais faible face à elle, à eux. Pour le moment, tout ce qui me préoccupait, c'était la survie de mon frère et la sienne. Le reste viendra plus tard.  
 

© TITANIA




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Originel
Messages : 91

MessageSujet: Re: Soirée pour le Nouvel An. (Terminé)  Jeu 4 Jan - 10:58
Nouvelle année, nouveaux dangers ?
Il avait tout fait pour que cette soirée de la St Sylvestre, l'une des fêtes les plus importantes pour les Mikaelson, se passe normalement. Il avait essayé de calmer les quelques esprits échauffés, les provocations des autres, les menaces de certains pour que tout se passe. Au final, c'était presque lui qui avait lancé les hostilités de cette soirée. Il avait craqué, cela pouvait, tout naturellement, arriver à tout le monde. Serait-il resté noble, calme, et diplomate s'il n'avait pas eu le chaos en lui ? Bien évidemment. Il aurait tout simplement ignorer son frère, ou, alors, aurait épauler Cami à affronter son caractère plus que déroutant.

Mais voilà, la soirée touchait à sa fin, tout comme lui. Comme pour Cami, la fin était proche pour lui. À vrai dire, il ne savait pas s'il allait mourir, ce serait trop rapide et trop facile selon lui. Étant donné qu'il était le vaisseau du chaos, ce dernier ferait tout pour qu'il retourne à la vie, pour accomplir ses plus malsains désirs. L'avenir lui dira ce qu'il devient... Alors qu'il sombrait petit à petit dans l'inconscience, il entendit la voix apeurée de Hayley près de lui. Voilà pourquoi il voulait tant qu'elle reste à la Nouvelle-Orléans, pour ne pas le voir périr dans ses bras. Elle aura cette image, de l'originel, ensanglanté et faible, qui la hantera chaque jour, chaque nuit, tout ce qu'Elijah craignait. Encore heureux que Hope ne soit pas là...

Ouvrant timidement et doucement ses yeux, il sentit la main tremblante d'Hayley sur son torse bien ensanglanté. Dans une force étonnante, il prit la main de la jeune brune à ses côtés, avant de reprendre la parole, bien faiblement.

-Hayley, écoute-moi...Il marquait une pause pour serrer, le plus possible, la main de l'hybride, veille sur Niklaus, il en a besoin, veille sur...sur Rebekah, Freya, Hope...Tout le monde. Veille à ce qu'ils tournent la page de ce chaotique chapitre. Il reprit son souffle, déjà manquant, pour reprendre, mais avant tout de chose... Veille sur toi Hayley Marshall...

Bien qu'il était souffrant, il pensait, avant et toute chose à sa famille. Comme précédemment dit, il ne savait pas de quoi sera composé son avenir, mais il fallait prévoir toutes les solutions possibles. Comme dit à Hayley, il ne voulait pas que les Mikaelon ressasse cette histoire trop souvent. Il fallait qu'ils soient de nouveau heureux, de nouveau épanouis, de nouveau solidaires entre eux. Malgré les caractères très opposés des uns et des autres, l'amour mutuel avait fait que les Mikaelson étaient toujours puissants, malgré les siècles qui passaient...Et il fallait que cela perdure jusqu'à l'éternité, même si, Elijah venait à partir. Il était certes, le médiateur de cette petite tribu, mais l'originel savait très bien que Freya pouvait prendre parfaitement ce rôle.

Sur ce, il caressait, du bout de son pouce, la douce main de l'hybride, avant de sentir ses doigts glisser doucement pour frapper le sol froid et ensanglanté de la mairie. Ses yeux se fermaient doucement, laissant l'obscurité l'aveugler. Il sentait ses forces disparaître, et entendait faiblement la voix de son frère, qui parlait à Cami. Ses yeux se fermèrent définitivement, et il fut dans l'impossibilité d'entendre ce qu'il se passait à ses côtés. Il était inconscient, et, la seule chose positive était que ses entailles avaient cessé de s'agrandir et de se développer. Sa peau, bien que rougie par le sang, ne changeait pas de couleur. Il ne prit pas le sang que Hayley venait de déposer sur ses lèvres, il était, malheureusement, bien trop tard pour ceci...Il espérait à présent que Cami survive à cette épreuve, car, étant humaine, le risque était bien plus élevée qu'elle succombe à ses blessures...






Codage par Libella sur Graphiorum



“Family means no one gets left behind or forgotten".
When everything goes to hell, the people who stand by you without flinching, are your family. Always and forever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
Messages : 153

MessageSujet: Re: Soirée pour le Nouvel An. (Terminé)  Jeu 4 Jan - 15:11
Événement : Nouvel an 2018
Cami était morte d'inquiétude, elle se faisait du soucis pour Klaus qui était à terre mais aussi pour Elijah qui se laissait aller à une violence qui ne lui ressemblait tellement pas. Elle n'avait pas la force des les arrêter bien que l'envie ait été présente elle n'en avait pas la force.

Elle entendait les coups et les paroles d'Elijah, complètement impuissante elle se tenait à la table pour de pas tomber et lorsqu'elle vit Hayley arriver elle ne pu s'empêcher de soupirer fortement de soulagement. Niklaus ne perdit pas de temps et se relève rapidement afin de venir plaquer son poignet contre ses lèvres. Le goût du sang la répugnait, elle n'arrivait même plus à en voir la couleur sans avoir envie de vomir, encore un des nombreux effets secondaires de son retour impromptu à la vie.

Instantanément elle recrache le sang de l'hybride en prenant soin d'éviter son costume. Ça n'aurait probablement servit à rien de l'avaler et si elle devait mourir ce soir elle préférait encore rester morte que de redevenir un vampire. Alors tant pis.

Lorsqu'il s'excusa, elle ressentit une nouvelle envie, quelque chose qu'elle n'avait jamais ressenti au paravent. Elle avait eu envie de le frapper, de l'insulter, de le violenter mais jamais, jamais elle n'avait eu envie de le tuer et pourtant à cet instant elle n'avait qu'une envie, sentir son cœur s'arrêter de battre. Et elle savait que ce n'était pas normal, elle avait conscience que ce n'était pas vraiment elle qui guidait cette envie, qu'elle n'en avait pas vraiment envie, mais le chaos était bien trop fort et elle n'était pas sûre d'arriver à le vaincre cette fois-ci. Quitte à commettre l'irréparable. Elle savait qu'elle ne le tuerai pas mais elle savait aussi qu'elle ne se le pardonnerait jamais si elle le blessait volontairement.

Sa main tremblante passait sur la table à la recherche de quelque chose qu'elle pourrait planter dans le corps de son petit ami, un couteau, même une pique à fondue, tout ce qui tranchait était bon à prendre. Sa main touche un couteau alors qu'elle tente de garder son regard apeuré dans celui de Klaus. Lorsqu'elle le saisit elle savait qu'elle n'avait plus d'option, la tentation était trop grande. Il fallait qu'elle trouve un moyen de se sortir de là, quelque chose de puissant qui pourrait contrer le chaos qui lui faisait perdre les pédales. Elle sentait sa main se saisir de l'arme et l'avancer lentement de manière à la planter dans le corps de l'homme sans qu'il ne s'en rende compte. Elle tremblait tant elle essayait de se contrôler.

Soudain elle eût une idée, elle n'était pas sûre que cela marche mais si le chaos pouvait réveiller la partie sombre de sa personne, peut-être que pour la première fois de sa vie, Niklaus pourrait réveiller sa partie lumineuse. Elle rapproche donc rapidement son visage de celui de l'hybride avant de poser ses lèvres sur les siennes. Désespérée, elle était désespérée et ce baiser était comme celui de la dernière chance. Et en parlant de chance, son idée avait été la bonne car elle réussi à contrer cette envie de le tuer et elle lâche précipitamment le couteau qui tombe bruyamment au sol avant de venir passer ses mains sur la nuque de l'homme pour s'aider à se maintenait. Elle recule son visage et regarde celui de Klaus comme si c'était la dernière fois. Son regard se tourne vers Elijah qui avait sombré avant elle et elle savait qu'elle n'avait de toute façon plus assez de force pour se maintenir sur ses jambes. Elle le regarde à nouveau et ses yeux brillent, laissant couler quelques larmes.

« Non, c'est moi qui suis désolée. »


Ce seront les derniers mots qu'elle prononcera avant de sombrer dans un coma duquel elle ne se réveillera peut-être pas.

Codage par Libella sur Graphiorum


       

   
« I'm the wall beetween your reality and mine. »
I'm touched, I'm touching and sensitive. People destroy me and people soothe me. I'm the one that I want you to see.
I have feelings. I'm not a robot. I'm in the shadow and the light. I'm Cami and me too, I'm human. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Hybride
Messages : 77

MessageSujet: Re: Soirée pour le Nouvel An. (Terminé)  Jeu 4 Jan - 16:45


   
   RP commun
    Soirée pour le Nouvel An

E
lijah saisit ma main avec une force étonnante. J’enroulais instinctivement mes doigts avec les siens alors qu’il prenait parole. Mes larmes me faisaient mal, ma respiration était saccadée, je n’arrivais plus à réfléchir. Il serra davantage ma main et je lui caressais doucement le bras afin qu’il se calme. Je voulais qu’il économise son énergie le plus possible.

-Je vais veiller sur toi aussi Elijah… je te le promets ! Comme sur vous tous.

Je continuais à lui caresser le bras, comme si cela pouvait l’apaiser d’une façon ou d’une autre. Je ne croyais pas que cela fonctionne réellement, mais j’essayais quand même. Il croyait qu’il allait mourir… Je ne le supportais pas. Il ne pouvait pas ! Il caresse ma main du bout de son pouce. Ce simple petit touché signifiait tellement pour moi. Tout mon corps tremblait. J’avais tellement mal à l’intérieur de moi que j’avais l’impression que mon âme voulait s’en détacher pour ne plus ressentir la douleur que la situation provoquait. Mais c’est lorsque sa main lâcha la mienne et se heurta contre le sol que je comprenais réellement que plus rien n’allait. Il panique m’envahit d’un seul coup.

-Non…. NON !

Ses yeux se fermèrent doucement et je sentis mon cœur s’arrêter. Je poussais un petit cri de désespoir alors que je serrais le corps inerte de l’Originel contre moi. Son sang se répandit sur ma joue alors que je couchais ma tête sur son torse. Les entailles avaient cessé de grandir sur sa peau, tout s’était arrêté… C’est alors que je pleurais toutes les larmes de mon corps que j’entendis ce petit bruit qui me redonna espoir. Son cœur. Il ne battait pas très fort, mais il battait encore ! Prise d’un élan soudain, j’essuyais mes larmes afin de voir plus clair et me relevais en prenant Elijah dans mes bras.

-Je vais tout arranger… murmurais-je à son oreille.

Je jetais un dernier regard à Niklaus et Cami en espérant qu’il pourrait la sauver. Cami était tombée dans les vapes elle aussi et c’était maintenant à Klaus de s’occuper d’elle. J’avais peur, mais je n’avais pas perdu la foi. Je quittais la mairie à vitesse grand V avec Elijah dans les bras dans l’espoir de le sauver.

WILDBIRD


Remind me again why I should give a damn?
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
Messages : 57

MessageSujet: Re: Soirée pour le Nouvel An. (Terminé)  Jeu 4 Jan - 19:01
Soirée pour le nouvel an
Rp Commun
On était censé changer les choses depuis quand les choses nous ont changé ?
On était censé faire rien comme les autres... Est-ce que tout le monde mentait ?
Orelsan

La réponse de Katherine me décrochait un sourire. Elle n’était pas psychologue et moi non plus d’ailleurs. Il suffisait juste d’observer et elle semblait être vraiment douée pour cela. Une fois là-bas, dans les bras d’Elijah, c’était comme si le temps s’arrêtait, comme si il n’y avait rien d’autre autour de lui. J’avais fais cela sur un coup de tête et je ne regrettais pas de l’avoir fais. Je le sentais se calmer entre mes bras, son souffle venait chatouiller mon cou. Je risquais gros en faisant cela mais j’appréciais vraiment Elijah. Ce sacrifice, je le ferais sans hésiter et autant de fois qu’il en aurait besoin. Je ne laissais pas tout le monde me touchait ainsi. Depuis la disparition de Leila, les contacts physiques étaient pour moi réellement compliqué. Son corps s’alourdissait sur le mien, ses mains se posaient fermement sur mes hanches. Je commençais à plier sous le poids de son corps. Je contractais tout les muscles de mon corps pour le maintenir. Ses crocs frôlaient mon cou, je le sentais et ça me tétanisait.

L’idée d’être re-mordu, l’idée qu’il abandonnait. Ca me brisait complètement en deux. Sa réponse venait de finir de m’achever. Une larme coulait le long de ma joue puis une autre. J’étais impuissante face à l’état d’Elijah. Il souffrait et je ne pouvais rien faire d’autre que de mourir de ses mains ? C’était cela la vérité. Ses canines atteignaient ma peau mais je ne relâchais pas mon emprise, je ne le voulais pas. Puis, je ne comprenais pas très bien ni comment ni pourquoi, je me retrouvais soulever et expulser loin de lui. Les verres restant autour de l’encadrement de la fênetre m’ouvraient la cuisse et le bras sur quelques centimètres. L’impact contre un corps me permettait probablement de ne pas mourir. La voix de Katherine compressait mon coeur un peu plus. Niklaus venait de me faire passer par la fenêtre. J’entendais vaguement le hurlement de Cami et son visage à travers la vitre. La belle bulgare me lâchait par terre. Le choc venait de nouveau à me faire grimacer.

Son sarcasme m’aurait fais rire si je n’avais pas autant mal partout. Mon coeur battait si fort, j’avais eu peur. Mais si Niklaus n’était pas intervenu, l’ainé originel me mordait et je ne m’y étais pas opposée. Je revenais au point de départ, celui après le drame, celui où j’étais anéantie. Je ne pouvais pas me laisser faire ainsi. J’étais une descendante d’une famille de chasseur reconnue, je representais l’espoir même encore maintenant de poursuivre cette destinée. Je ne souhaitais pas avoir comme tout les autres chasseurs. Mais après tout, j’avais dans mes valises 17 ans d’entraînement avec ma soeur, mon père et mon incroyable entraineur. Si il était encore là, je n’oserai imaginer ce qu’il me dirait. Il aurait honte. J’étais une battante et là, je perdais tout ce qui faisait de moi quelqu’un de fort. Une larme perlait le long de ma joue, j’avais eu peur malgré l’humour de Katherine.

Je ne pouvais m’empêcher de me sentir mal. J’avais échoué... Je ne pouvais rien dire à personne. C’était dans ces moments là que je voulais ma mère, la mère que je connaissais quand j’avais 10 ans. Lorsque je revenais en sang à cause de mes bêtises de cascadeuse ou des entraînements bien trop sévère de mon père, elle me prenait dans ses bras avec délicatesse puis m’obliger à m’asseoir pour me soigner. Ce souvenir, cette soirée, ce manque... La destruction que je créais lentement contre moi-même devenait de plus en plus dangereuse surtout dans une ville comme celle-ci. Je tentais de me relever en attendant la voix de Kai. Tout me paraissait si confus. J’avais mal aux côtes, vraiment mal. Au bras aussi et à la jambe, j’entendais loin de moi les hurlements dans la salle puis le calme. Je n’étais pas de la putain de nourriture. Je refusais de me laisser faire.

En me tenant le ventre, je me tenais debout. Respirer me piquait d’une douleur tellement intense que je grimaçais. J’essuyais furtivement ma larme et je serrais les dents. Je n’étais pas faible, je ne plierais pas. «K..» A la place de la suite de son prénom, c’était du sang qui sortait de ma bouche. Pas quelques gouttes, assez en tout cas pour me faire comprendre que la douleur que je ressentais depuis mon atterrissage ne venait pas de nul part. Tout devenait trouble, la silhouette de Kai juste en face de moi et celle de Katherine à côté aussi. Je ne pourrais dire si j’atteignais le sol ou non, je ressentais plus rien. Juste cet fraîcheur qui se diffusait dans mon corps, cette sensation de froid et le filet de sang qui coulait le long de mes lèvres. Je me trouvais inconsciente et vraiment blessée.
Made by Neon Demon


Dernière édition par Illiana Green le Jeu 4 Jan - 22:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Originel
Messages : 350

MessageSujet: Re: Soirée pour le Nouvel An. (Terminé)  Jeu 4 Jan - 19:29




RP COMMUN : Soirée pour le Nouvel An


Laisse-moi tomber, laisse-nous tomber. Que devais-je conclure à la vue de Cami recrachant mon sang qui lui offrait la cicatrisation d'une mort proche ? Voulait-elle m'abandonner irrémédiablement ? Certainement, pas, je refusais catégoriquement. Je l'aimais tellement que mon respect à son égard fût contradictoire. Pour une fois, je ne laisserais pas l’égoïsme me souffler de la transformer en vampire sans son consentement. Si elle voulait lâcher prise maintenant, alors je regarderais son corps rendre son dernier souffle et encore mourir une troisième fois. Une fois de trop. D'un autre coté, je ne laisserais pas partir sa bienfaisance dont son effervescence flamboyante possédait mon âme en sa présence. Pourtant, je ne pouvais m’empêcher de fixer son regard pour ne pas hurler de colère, tout cela à cause de moi. Elle arrivait à me canaliser dans mon tempérament, mais, par Hadès, j'avais été beaucoup trop loin avec elle, avec mon frère. Quelqu'un pour m'arracher le cœur dont la douleur extrême oppressait cet organe vital ? S'il vous plaît.

Le silence de nos échanges amplifiait l'anéantissement d'elle, de moi, de nous et ses tremblements incessants ne m'aidaient pas à trouver une solution, là maintenant. J'avais juste cette fichue impression d'être spectateur, de ne plus contrôler aucune partie de mon corps. Rien, juste voir, la fin d'un espoir s'envoler comme un claquement de doigts. Il y avait tellement de choses que je voulais partager avec elle, ensemble on demeurait plus fort. C'était elle, et personne d'autre. Personne. Ne quittant pas ses pupilles, je pouvais lire dans ceux-ci, cette peur accablante qui broya ma langue par des morsures afin d'éviter de hurler contre moi.

L'envie de la prendre dans mes bras était forte, pourtant, je me résignais rapidement. Simplement, parce que j’appréhendais de lui briser les os sous mon enlacement étouffant respirant le bonheur de la voir consciente. L'attente d'une parole était digne d'un dernier son de carillon sonnant ma propre mort, là où les images d'une vie longue défilérent dans ma tête. Elle était peut-être agonisante physiquement, mon esprit, lui l'était tout autant après nos précipices. Brusquement, la chaleur de ses lèvres se précipita pour apporter à cette scène macabre, un zeste de romantisme, salement romantique. Pour cela, aussi, je ne la laisserais pas tomber, je ne pouvais pas. Un son me fit sursauter vacillant légèrement mon regard sur l'objet de l'éventuel crime, un couteau, je déglutissais sévèrement. Encore un poignard dans le corps ? Il y aurait eu beaucoup plus de répercussions émotionnelles que celui de Hayley. Pourquoi ? Elle ne voulait pas faire cela, elle luttait, le Chaos avait décidé de me faire souffrir par l'intermédiaire de deux de mes piliers intérieurs. L'axe, l'équilibre n'était pas des piliers, juste le gouvernail d'un cœur déchiré.

J'avais besoin d'elle autant que j'avais besoin d'Elijah, de ma famille. Était-ce si compliqué à le comprendre ? Oui, le masque du monstre était habitué à se préserver de cela, mais pas cette fois. Il s’écroula. Ses mains sur ma nuque, mes mains sur ses hanches pour l'aider un peu plus à garder son équilibre. Ses lèvres s’effacèrent des miennes et muni d'un air inquiet ainsi qu'une bouche entrouverte, je l'observais dans ses gestes, dans son regard. Elijah. Il était tombé, Hayley était là, criant sa peine. Et puis là, je savais déjà la scène que j'allais vivre, je l'avais déjà vécu dans le fond. Mes mains sur ses hanches venaient à trembler ainsi que ma mâchoire. Les yeux humides de ma petite amie, son air si fataliste sur son visage me firent lâcher toutes les larmes que je contenais à présent. Un flot d'émotion démoniaque. Ces mots n'étaient pas recevables, ils étaient faux, elle prenait ma culpabilité avant de partir définitivement. Alors là, si elle croyait que tout était fini, elle se fourvoyait, pas sur des mots comme ca. Non, pas comme ca. Sentant le poids de son corps tomber dans mes bras, je portais celui-ci, en prenant soin de nicher sa tête de mon cou. Peu importe le sang sur mon visage, peu importe si je devais tuer pour me frayer un chemin vers la sortie, une vie ne serait rien comparée à la sienne. Puis je pensais à Elijah, scannant mon visage sur la pièce pour conclure rapidement que Hayley l'avait embarqué, lui aussi.

Les yeux jaunâtres inondés de ce liquide lacrymal, une démarche lourde et avide de conviction, je quittais à mon tour la mairie et entendais au loin, le clocher de l'église donner son coup de minuit. Je souriais sans vraiment sourire et accentuais mes pas vampiriques :

« - Cami, si tu crois que tu vas disparaître dans un tremblement, tu te fourvoies. Nous allons trembler ensemble. »

 


©️ TITANIA





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Messages : 93

MessageSujet: Re: Soirée pour le Nouvel An. (Terminé)  Sam 6 Jan - 2:29
The cute one's here
Katherine fixait Kai qui arrivait un grand sourire aux lèvres, comme à son habitude et la Petrova ne pouvait s'empêcher de sourire à la vu de son seul véritable ami débarquant fièrement à la soirée, la fête ne faisait que commencer. Pourtant Katherine était loin de s'imaginer ce qu'il allait sa passer quand Illiana s'approcherait de Kai.
Lorsque cette dernière se mit à vomir sur l'hérétique Katherine eût un mouvement de recule avec une expression du faciès qui traduisait le dégoût. Elle regarde la jeune humaine tomber à terre avant de tourner vers son ami.

« Eh bah dis-donc c'est que c'est fragile ces p'tites choses là. »

Elle savait que l'hématémèse de l'humaine était dû à sa chute vertigineuse et au contre coup de son atterrissage un tantinet violant. Rien de grave en soit, un peu de sang de vampire et normalement le problème devrait être régler. La jeune femme fixait le costume de l'homme qui était maculé de sang.

« Eh bah, tu fais fort Kai. À peine deux minutes que t'es là et tu as déjà du sang sur ton costume. Perso j'ai tenu une demi heure avant d'en avoir. »

Les douze coups de minuit allaient être sonnés alors que la jeune femme regardait Kai, frappant dans ses mains commençant de décompte du nouvel an, laissant pour le moment Illiana allongée au sol et se préoccupant de Kai.

« QUATRE, TROIS, DEUX, UN... BONNE ANNEE !!!!! »

Elle rigole et s'approche dans le but d'enlacer Kai pour lui souhaiter la bonne année et s'arrête avant que sa poitrine ne touche la chemise imbibée de sang tapotant son dos, l'air dégoûter.

« Oui bon on va pas non plus déconner hein, je suis déjà assez dégueulasse comme ça. »

Elle tourne ensuite son regard vers la petite humaine qui était véritablement dans un piteux état avant de ne mordre son poignet et de le plaquer sur les lèvres d'Illiana.

« Je vais pas te laisser mourir aussi bêtement, t'en fais pas. Mais tu vas boire mon sang sinon toi comme moi on sait que tu vas pas survivre. »


Elle fait couler quelques gouttes de sang dans la glotte de la jeune femme avant de ne retirer son poignet et de regarder les invités qui avaient pour la plupart déserté la soirée catastrophique qui venait de faire débuter l'année. Elle lance un regard à Kai avec un sourire en coin.

« Bon on va pas la laisser là la pauvre petite, ramasse le sac à dos et rentrons à la maison. »


Puis elle se met à marcher pour rentrer au domicile qu'elle avait avec Kai, passant de ce fait devant un église qui attira son attention, mais préoccupée malgré tout par l'état physique de la petite humaine, Katherine ne pris pas le temps de s'y arrêter et se continue sa route vers sa demeure.  

Codage par Libella sur Graphiorum



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Soirée pour le Nouvel An. (Terminé)  Sam 6 Jan - 18:28




RP COMMUN : Soirée pour le Nouvel An


L’ambulance n’avait pas tardé à arriver. Même si Tatiana semblait aller plus que bien, l’inconnu, sans aucun doute un humain lui, insistait pour l’emmener aux urgences. Elle se laissait faire, toujours sonnée par les événements qui lui étaient arrivés ces dernières minutes. Étrangement, elle n’en voulait pas à Niklaus. Le Double savait pertinemment qu’il  n’était plus le petit viking faiblard qui était enamouré d’elle un millénaire auparavant. Et elle avait pu le constater lorsqu’elle le revit en suivant le vie d’Elena, son dernier double. Il était devenu un monstre, autant physiquement que psychiquement. Non, elle ne lui en voulait définitivement pas. En revanche, on ne pouvait pas en dire autant du cas d’Elijah. L’Originel lui avait assuré à leurs retrouvailles qu’il ne lui ferait jamais rien. Elle avait ainsi compris qu’il la protégerait des folies de ce monde et quelle ne fût pas sa déception lorsqu’il la lâcha lâchement après lui avoir administré du sang de vampire. Comment avait-il pu lui faire ça à elle ? Risquer qu’elle devienne le monstre qu’ils sont tous ? Il n’en avait que faire d’elle, elle s’était bercée d’illusions. S’il avait tenu un minimum à elle, il aurait agit comme l’humain qui était auprès d’elle.

Ses pensées étaient perdues dans le doute. Après tout, dire qu’il ne lui ferait aucun mal, ne voulait pas dire qu’il la protégerait ou encore qu’il se soucierait d’elle. La seule personne qui tenait à elle en dehors d’elle-même c’était Malachai, et plus que jamais elle aurait du venir à cette soirée en sa compagnie. Peut-être cela aurait tout changé ? Ou alors non. De toute façon, avec des « si » on coupe du bois, on ne change pas les faits.

Les lumières bleues et rouges arrivèrent et emmenèrent Tatiana et l’inconnu faire des examens plus poussés, la sirène dissimulant le bruit de la fenêtre brisée au même instant...


© TITANIA
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Soirée pour le Nouvel An. (Terminé)  
Revenir en haut Aller en bas
 
Soirée pour le Nouvel An. (Terminé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Darkness Will Rise Again  :: Intrigues :: Intrigues.-
Sauter vers: