AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I'm only humain, after all. ft. Hayley Marshall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
Morsures : 158

MessageSujet: I'm only humain, after all. ft. Hayley Marshall  Ven 19 Jan - 21:51
I'm only humain, after all.
« Tu sais, je pansais au fait que ma petite fille ne te connaîtra jamais... Ce n'est pas juste. Si on considère tout ce que tu as fait pour son père. Tu sais, parfois je ne peux pas le supporter. Mais j'ai toujours pensé que s'il t'aimait, il ne pouvait pas être si mauvais. Cette famille te doit beaucoup. Tu méritais mieux... » Voilà les dernière paroles que tu as prononcé à Cami avant qu'elle ne disparaisse pour toujours et à jamais, comme l'aurait voulu la logique des choses. À ce moment là Cami était entre la vie et la mort et avait pu entendre quelques une des paroles que ces amis lui avaient adressés avant qu'elle ne s'endorme définitivement. Les paroles de Vincent, celles de Davina ou encore celles de Marcel lui étaient restées en tête, comme les tiennes ou celles de Klaus.

Elle imaginait bien le choc que cela avait dû te faire de revoir ton amie de longue date, parmi les vivants le soir de la Saint-Sylvestre. Elle n'avait malheureusement pas pu te donner plus amples explications au vu de la précipitation de la soirée. Perdue entre l'attitude de son petit ami, l'état physique de Elijah, ta venue, et toutes ces personnes qui étaient passées par la fenêtre. Elle était aussi perturbée par cette entité qui prenait peu à peu l'entière possession de ses pensées, de sa réflexion et de ses gestes, elle était allée jusqu'à vraiment vouloir tuer Klaus, ou du moins le blesser. Cette soirée avait été en tout point : catastrophique.
Cami regrettait un peu, beaucoup, de ne pas avoir pu parler davantage avec toi et de te laisser par conséquent dans la flou complet. Peut-être que Elijah t'en avais parlé mais elle préférait encore le faire de vive voix.

Cela faisait maintenant une semaine que la soirée était passée, il avait fallu au moins cela à Cami pour se remettre psychologiquement de ce qu'il lui été arrivé ce soir là. Elle avait eu le soutien un peu maladroit de Klaus mais c'était définitivement un travail qu'elle devait faire seule. Être soutenu c'est toujours bénéfique mais pas toujours salvateur. Elle avait donc essayé de récupérer comme elle pouvait avant de prendre la décision d'entretenir une discussion avec quelqu'un d'autre que Klaus ou son reflet dans le miroir à qui elle avait tant de choses à dire.

Pour le moment sa préoccupation première était de te rendre visite afin de pouvoir discuter avec toi, rattraper ces années perdues et retrouver son amie qu'elle avait perdu d'antan. Enfin d'antan pour elle, pour toi cela remontait à bien plus que cela. Elle marchait dans les rues de la ville alors que la neige fondait peu à peu sur les trottoirs, laissant de viles couleurs grisâtres sur le bord des rues. Ses mains plongées dans les poches de son manteau, tentant désespérément de les rechausser un peu mais elle ne sentait plus le bout de ses fins doigts. Elle tentait de les gigoter dans sa poche pour les réchauffer tant bien que mal jusqu'à arriver au motel dans lequel tu vivais. S'arrêtant au préalable dans un café pour prendre justement deux cafés.

Arrivée au motel elle demande à l'accueil le numéro de ta chambre et si le réceptionniste hésite un peu à lui donner au début, il finit néanmoins par le faire, elle sourit alors et monte à l'étage indiqué et s'approche de la porte avant de sortir sa main de sa poche et de frapper contre celle-ci, attendant que tu ouvres la porte avec un large sourire aux lèvres. Elle approche son visage de la porte pour parler à travers cette dernière.

« Hayley ? C'est Cami. Tu as du temps à accorder à une vielle amie ? »


Codage par Libella sur Graphiorum


       

   
« I'm the wall beetween your reality and mine. »
I'm touched, I'm touching and sensitive. People destroy me and people soothe me. I'm the one that I want you to see.
I have feelings. I'm not a robot. I'm in the shadow and the light. I'm Cami and me too, I'm human. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Hybride
Morsures : 69

MessageSujet: Re: I'm only humain, after all. ft. Hayley Marshall  Sam 3 Fév - 21:57



Hope et Hayley
I'm only humain, after all.

A
ussi surprenant que cela puisse paraître, j'étais encore coucher. J'avais décidé de faire la grâce mâtinée et cela m'allait bien. J'avais vécu de nombreux soubresauts émotifs depuis que j'étais arrivé. Je n'avais pas vraiment pris le temps de me reposer entre les retrouvailles, les voyages métaphysiques, la recherche de cette stupide ville et j'en passe encore beaucoup. Je n'avais pas le sommeil très paisible dans l'motel. Le moindre son suspect n'avait de cesse de me rendre nerveuse. Il faut avouer que je m'attendais d'un instant à l'autre à ce qu'un ennemi puissant arrive et chamboule encore tous mes plans. Après tout, c'était toujours ça qui arrivait depuis que je faisais partie de cette famille. Je ne voyais aucune raison de m'attendre à autre chose de l'univers. Les yeux fermés, j'entendais quelqu'un monter les marches jusqu'à mon étage. Une femme visiblement vue le son que faisait ses talons. J'aurais très mal imaginé un homme porter ce genre de chaussure. Les pas se firent de plus en plus fort jusqu'à ce qu'ils s'arrêtent à ma porte. Inutile que je n'aimais pas ça. J'ouvrais les yeux pour fixer le plafond tout en arrêtant de respirer, comme si cela pouvait aider en quoi que ce soit. Lorsque j'entendis cogner, je me redressais sur un bras pour regarder ma porte. Il n'y avait pas grand monde qui savait que je restais ici depuis mon arrivée. Puis, j'entendis la douce voix de Cami s'élever de l'autre côté de la porte et me sentais tout de suite soulager alors que je souriais malgré moi. Je me levais d'un bond pour aller ouvrir la porte. Je défaisais les verrous à vitesse vampirique et la pris dans mes bras dès que la petite tête blonde apparaissait à ma vue.

-Oh Cami !

J'étais vraiment contente de la voir, il n'y avait pas à dire. Cette petite femme m'avait terriblement manqué. Et si son retour pouvait aider Niklaus à être moins pénible, je ne pouvais que remercier Dieu pour ce miracle. Je me reculais pour la regarder tendrement.

-Tu es ravissante comme toujours ! Allez entre !

Je me tassais pour lui ouvrir le passage et refermais la porte derrière elle. Puis, j'allais ouvrir les rideaux afin de faire un peu de lumières dans la pièce et enfilait une veste afin d'être un peu plus confortable.

-Tu veux un café ? lui demandais-je en allant ouvrir la machine.

En attendant que l'eau chauffe et que la machine soit prête, j'allais m'asseoir à la table, invitant Cami à faire de même.

-Alors toi, tu as beaucoup de choses à me compter ! Un bon café ne sera pas de trop, je crois, bien.

WILDBIRD



Remind me again why I should give a damn?
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
Morsures : 158

MessageSujet: Re: I'm only humain, after all. ft. Hayley Marshall  Sam 10 Fév - 0:06
I'm only humain, after all.
Il est toujours agréable de revoir de vielles connaissances, dans le cas présent il s'agissait de toi et revoir ta frimousse n’enchantait que très moyennement Cami. Non pas qu'elle désirait de plus te revoir, bien au contraire et cela allait lui faire un bien fou de pouvoir discuter de tout ce qui concerne sa vie sans peur de trop en dire ou pas assez. Tu semblais être au courant de beaucoup de choses, notamment ce qui concernait le chaos. Non, ce qui ne l'enchantait que très peu était de te voir dans cette ville maudite. Pour ta sécurité et celle de ta fille il aurait été préférable que tu restes à la Nouvelle-Orléans. Elle avait constamment peur pour les gens qu'elle aimait qu'ils ne périssent dans cette ville, et te voir ici ne faisait que rajouter un prénom à sa liste. Elle savait Ô combien Niklaus était imprévisible et avait le goût du danger jusqu'à mettre les gens qu'il aime dans sa panade. Et Cami pensait malgré tout beaucoup à la petite Hope devenue si grande qui avait été entraînée par son père dans cette cynique ville. Elle était convaincue qu'avec ta protection supplémentaire, Hope était un peu plus en sécurité. Mais en te voyant ici, si Niklaus et toi venaient à périr de quelque manière que ce soit, la pauvre enfant se retrouverait seule, comme tu l'avais été.
Mais Cami n'était personne pour te dire ce qui était bien ou mal et elle te connaissait assez pour savoir que tu ne faisais pas tes choix sur un coup de tête, tu avais sûrement dû mûrement réfléchir à ta venue ici.

Elle sourit grandement lorsque tu l'enlaces et elle place ses mains dans ton dos avant que tu ne te décale pour la laisser entrer dans ta chambre. Cette pièce était toute petite, les meubles se chevauchaient presque et la couleur des murs était si triste, ça représentait bien l'allure de la ville. Elle te regarde en souriant quand tu lui propose un café et elle hoche la tête.

« Avec plaisir oui, merci. »

Elle tourne rapidement sur elle et déboutonne son manteau avant de le retirer et de le poser sur le dossier de la chaise, y déposant ensuite son écharpe puis elle s'assoit face à toi et te regarde en souriant largement.

« Je suis étonnée que tu vives ici, j'aurais pensé que tu habiterais au manoir avec Elijah et Hope. »

Elle ricane légèrement et hausse les épaules en s'enfonçant dans sa chaise passant une de ses jambes sur l'autre et hoche la tête.

« Il y aurait tellement de choses à dire que je ne sais même pas par où commencer... sûrement par mon retour à la vie... C'est une longue histoire un peu compliquée mais je suis là aujourd'hui, même si je ne comprends pas comment ni pourquoi, j'ai retrouvé mon humanité et c'est un retour à la vie un peu compliqué. Remarque j'imagine que c'est jamais trop évident... Il y aurait trop de choses à dire sur tout ça... »

Elle ne savait pas vraiment comment te raconter tout cela sans parler pensant plusieurs minutes en continue et elle se demandait elle aussi comment allait sa fidèle amie.

« Et toi ? Dis moi, comment tu vas depuis le temps ? Comment se passe ta vie dans tout ce... capharnaüm ? »


Codage par Libella sur Graphiorum


       

   
« I'm the wall beetween your reality and mine. »
I'm touched, I'm touching and sensitive. People destroy me and people soothe me. I'm the one that I want you to see.
I have feelings. I'm not a robot. I'm in the shadow and the light. I'm Cami and me too, I'm human. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Hybride
Morsures : 69

MessageSujet: Re: I'm only humain, after all. ft. Hayley Marshall  Sam 10 Fév - 17:21



Hope et Hayley
I'm only humain, after all.

J
e terminais de préparer les deux cafés et déposait une tasse sur la table devant la jolie blonde. J'étais tellement contente de la voir là, devant moi, en vie. J'avais encore de la difficulté à le croire, même si je la voyais bien respirer et que je l'entendais parler. Mon regard posé sur elle me rappelait sa mort. Le jour où après s'être fait mordre par une version évoluée d'un hybride, elle avait perdu son dernier souffle. Elle avait tellement souffert. Tout ça parce qu'un jour Niklaus Mikaelson s'était entiché d'elle… Mais ce n'était pas le pire. Comme si cela ne lui avait pas servi de leçon, voilà qu'elle était de nouveau retombée dans les bras de Niklaus. Du moins, c'était l'impression que j'en avais eue lorsque je les avais vus au bal de la St-Sylvestre. Je savais qu'elle rendait Niklaus meilleur, mais jusqu'à quel point ? Il m'avait volé ma fille, volé des instants précieux en sa présence et j'avais peur qu'il fasse la même chose avec Cami. Qu'il soit de nouveau la cause de sa perte.

"Je suis étonnée que tu vives ici, j'aurais pensé que tu habiterais au manoir avec Elijah et Hope."

Je sentais mes joues rougir légèrement en entendant mon amie nommée Elijah. Si l'Originel me faisait toujours autant d'effet, pour l'instant, je le fuyais. Je déposais les sachets de sucre ainsi que les petits cups de crème devant Cami. Pour ma part, je le prenais noir. Je m'assoyais à l'indienne sur une chaise et pris une première gorgée de café. Le liquide sombre me brûla la gorge, m'apportant un peu de réconfort par la même occasion. Je savais que je pouvais dire la vérité à Cami, mais je craignais qu'elle en parle à Niklaus qui irait tout fièrement bavasser à Elijah et je ne m'en sentais pas prête. Je ne savais pas comment gérer et j'avais l'impression que si je disais à quelqu'un qui tenait à moi que Jackson était mort, j'allais m'effondrer. J'étais en mode survie. Tant que je n'avais pas réglé la situation avec Hope et son nigaud de père, je ne m'autorisais pas à me laisser à ma peine. J'étais toujours effrayé de finir par craquer.

-Oh, tu sais… ce n'est jamais simple avec les Mikaelson…

C'était ainsi que j'avais décidé de dire les choses. Ce n'était pas très clair, mais je savais parfaitement que Cami allait comprendre ce que je voulais dire exactement. Je secouais la tête et balayais la question de la main. Elle avait beaucoup plus important à me dire que mes soucis du moment. Et comme si elle avait lu dans mes pensées, ou deviné mes tourments sur mon visage, Cami enchaina sur la suite.

"Il y aurait tellement de choses à dire que je ne sais même pas par où commencer... sûrement par mon retour à la vie... C'est une longue histoire un peu compliquée, mais je suis là aujourd'hui, même si je ne comprends pas comment ni pourquoi, j'ai retrouvé mon humanité et c'est un retour à la vie un peu compliqué. Remarque j'imagine que ce n'est jamais trop évident... Il y aurait trop de choses à dire sur tout ça..."

-Tu dois être tellement contente d'être redevenue humaine ! Mais… Tu t'es réveillé et tu étais ici, à Blacktown ? Quel a été ton premier réflexe ? Qu'est-ce que tu as fait à ce moment-là ?

Oui, j'avais des tonnes de questions à poser sur le sujet. Et tout était mieux que de parler de moi. Mais Cami ne semblait pas vouloir me laisser ignorer mes problèmes. Elle n'avait pas changé. Elle était toujours cette jeune étudiante en psychologie qui se souciait réellement des problèmes des autres et qui voulait aider tout le monde. Je ne pus m'empêcher de sourire légèrement à cette pensée. Vraiment, j'étais soulagé de la revoir !

"Et toi ? Dis-moi, comment tu vas depuis le temps ? Comment se passe ta vie dans tout ce... capharnaüm ?"


-Ça aussi c'est une bien longue histoire… dis-je en haussant les épaules. Tout ce qui m'importe pour le moment c'est de rattraper le temps perdu avec ma fille… Savais-tu qu'elle était devenue grande ? Tu genre… VRAIMENT grande ? Moi, je viens de l'apprendre. Personne n'a cru bon de me le dire. Pas même Elijah. Imagine que j'ai eu la " surprise " en la croisant dans un parc. Ma petite fille a perdu près d'une dizaine d'années de sa vie !

Je me renfrognais. Le simple fait d'en parler me nouait la gorge. Plusieurs personnes avaient des comptes à me rendre et étrangement, ils faisaient tous partie de la famille Mikaelson. J'avais le sentiment de m'être fait rejeter, d'avoir été mise à l'écart. Eux qui scandait que je faisais partie de leur famille n'agissaient en rien comme telle. J'avais de la rancœur et ils allaient devoir me donner de bonnes explications pour que je leur pardonne.

WILDBIRD



Remind me again why I should give a damn?
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
Morsures : 158

MessageSujet: Re: I'm only humain, after all. ft. Hayley Marshall  Dim 11 Fév - 18:11
I'm only humain, after all.
Quelle vie meniez vous ? Tout ce que tu désirais vraisemblablement c'était de vivre avec ta fille, d'arranger les soucis qui demeurés avec son père et son oncle et probablement d'autres soucis internes qui semblaient te rendre soucieuse, ce qui n'avait pas échappé à l’œil de Cami jugeait l'instant peu propices à des questions qui pourraient t'embarrasser. Elle t'écoute alors parler et ne peut s'empêcher de sourire lorsque tu évoques le fait que ce n'est jamais facile avec les Mikaelson... Elle en savait quelque chose. Sa relation avec Niklaus n'avait pas franchement bien commencée et encore aujourd'hui elle n'était pas d'accord avec certains de ses agissements, elle ne se gênait d'ailleurs pas pour lui rappeler quand il dépassait les bornes. C'est toujours compliqué d'être liée aux Mikaelson, ils mènent une vie peu conventionnelle et bien souvent dangereuse.

« À qui le dis-tu... »

Elle saisit un des récipients où se trouvait le lait et en verse un peu dans son café en y ajoutant un peu de sucre puis mélange le tout en regardant sa tasse, légèrement perturbée par ta question sur son retour impromptu à la vie. Elle relève le nez vers ta personne et s'efforce de sourire chaleureusement.

« Disons que ça n'a pas vraiment été très simple. Je ne savais pas où j'étais ni ce que je faisais là. À dire vrai, je pensais que j'hallucinais et que j'étais en train de tomber dans une sorte de faille spatio-temporelle. J'ai vu des panneaux de Blacktown sans trop comprendre ce que je faisais là et en plus j'étais seule. Alors j'ai erré les rues jusqu'à tomber sur Klaus. Et là encore j'ai cru que j'hallucinais. Lui aussi visiblement. Ce qui a donné des retrouvailles légèrement... comment dire... houleuses ? »

Elle sourit un peu plus franchement en repensant à ce moment qui en réalité n'avait rien de drôle puis écoute ce que tu lui dis, perdant lentement son sourire. Elle ne savait pas que tu n'avais pas connaissance de la croissance rapide de ta fille et elle pensait que Niklaus... enfin au moins Elijah te l'aurait dit. Visiblement non et elle trouvait cette nouvelle fort désolante.

« J'ai discuté avec ta fille oui, elle est charmante d'ailleurs. Et c'est un choc de la voir étant un tout petit bébé et maintenant une si jolie jeune femme... Mais je pensais que tu le savais, enfin que tu avais encore contact avec ta fille. On est enfermés dans une ville mais les communications par téléphones ne sont quand même pas rompus. Je trouve ça déjà affreux que Klaus t'ait retirer ta fille pour l'emmener ici, et je ne serai jamais d'accord avec lui là dessus, mais c'est encore pire qu'aucun de ces deux gugusses n'ait pris la peine de t'appeler, de t'informer et surtout de te permettre de parler  à ta fille. »
Codage par Libella sur Graphiorum


       

   
« I'm the wall beetween your reality and mine. »
I'm touched, I'm touching and sensitive. People destroy me and people soothe me. I'm the one that I want you to see.
I have feelings. I'm not a robot. I'm in the shadow and the light. I'm Cami and me too, I'm human. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I'm only humain, after all. ft. Hayley Marshall  
Revenir en haut Aller en bas
 
I'm only humain, after all. ft. Hayley Marshall
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Darkness Will Rise Again  :: The dark theater :: | Votre destin est entre nos mains. :: Blacktown :: Blacktown Motel-
Sauter vers: