AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « I'm not ready to give up » feat Rebekah Mikaelson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
Messages : 12

MessageSujet: « I'm not ready to give up » feat Rebekah Mikaelson  Lun 22 Jan - 15:33
ft. Rebekah
Mikaelson
I'm not ready to give up
-Vampires-.

La petite pièce qui faisait office de bureau de l'ancien sheriff décédé semblait hostile. Aucun signe d'une famille, d'un entourage joyeux seuls les diplômes couronnaient cet endroit glacial. La pile de dossiers conséquente était une des preuves que la ville de Blacktown était submergée par toutes ses interrogations non résolues. Je m'installais sur le siège feuilletant les paperasses, quand soudainement, un officier au visage inquiétant, pénétrait dans mon bureau. Il m'informa, d'une querelle dans un quartier huppé de la cité, quelques vadrouilleurs s'amusaient à mettre le feu aux poubelles, disait-il. Pour une première mission, je m'attendais à autre chose, un meurtre ou une disparition occupant toute mon attention.

A peine, j'avais déposé mes valises ici que le manque de Mystic Falls planait au dessus de ma personne. Là-bas, j'aurais vécu mes plus belles péripéties, mes plus belles frayeurs, mes plus belles pertes sûrement. Néanmoins, le changement pouvait apporter une vision autre qu'une destinée toute tracée dans la ville de mon enfance. Un nouveau départ, des nouvelles rencontres, le meurtre de mon collègue a élucidé, quelques dysfonctionnements à reprogrammer au seing de ce commissariat où je devais me faire une place. L'accueil était impitoyable puisque la carrure de leur chef défunt était loin de ressembler à la mienne malgré mes larges épaules. Ce n'était pas pour autant, que j'allais baisser les bras aussi rapidement, bien au contraire.

Je prenais donc route vers le lieu brouillant les ruelles sombres pour y desceller l'obscurité d'une nuit fraîche. La voiture de fonction possédait tout l'équipement nécessaire sauf l'équipement d'un chasseur affiné. Par conséquent, j'avais ramené de Mystic Falls ces armes avec l'aide de Jeremy choisi par ses soins. Je me garais dans un parking et claquais fortement la portière et respirais cet hiver rigoureux à travers la fumée épaisse qui se dégageait de mes lèvres. Je ne croisais personne malgré les bruits préoccupants qui me poursuivaient à chaque foulée de pas.    

À l'approche de sons alarmants, ma main posée sur mon arme de service, j'observais la scène avec stupéfaction. Tapis dans l'ombre, l'odeur nauséabonde d'une carcasse grillée me fit rater un haut de cœur et une expression grave s'imposa sur mon visage. D'un sens, ce n'était pas étonnant de voir des charognes aux canines longues proliférer autour d'un feu, ricanant sûrement de leurs exploits grotesques. Ils n'étaient que trois et je savais à l'avance que je ne pourrais pas lutter définitivement contre eux. Pourtant, je m'avançais doucement rompant mon champ visuel et pointais mon revolver muni de balles trempées minutieusement dans la verveine, dans leur direction. Un mouvement d'épaules pour rajuster le fusil en bandoulière réservé à une menace de loup-garou, il ne me semblait judicieux de ne gâcher ses munitions. Ne quittant pas du regard, ces monstres, je tirais sur l'un d'entre eux visant le cœur, tandis que son camarade s'empressa d'attraper la gorge. Étais-je fou de m'embarquer dans une justice qui pourrait coûter ma vie humaine ? Peut-être. Le souffle coupé, je glissais une de mes mains sur ma ceinture pour attraper un couteau et l'enfoncer dans la gorge de celui-ci. Et puis, un autre bruit..  






Dernière édition par Matthew Donovan le Ven 2 Mar - 22:35, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Originel
Messages : 33

MessageSujet: Re: « I'm not ready to give up » feat Rebekah Mikaelson  Sam 3 Fév - 23:52


Don't Give Up


"Alone.

Yes, that’s the key word, the most awful word in the English tongue. Murder doesn’t hold a candle to it, and Hell is only a poor synonym."



A nouveau, elle avait dû se cacher dans la forêt. Pour échapper à elle-même. A ce qui sommeille au plus profond d’elle-même. A ce qu’elle était depuis désormais bien des siècles : une bête assoiffée de sang, de meurtre, de violence, de larmes, de cris. C’était tous ces mots que regroupait le terme de « vampire ». Elle n’était pas le monstre présent dans les contes pour enfants. Non. Elle était bien pire que tous ces monstres réunis. Elle était l’indescriptible.

Elle n’avait pas pour habitude de penser de cette manière. De par sa nature de vampire, elle était obligée de commettre des actes horribles pour survivre. Elle avait toujours su ce qu’elle était. Mais elle avait également toujours refusé que son existence immortelle sur cette Terre ne se résume qu’à sa monstruosité, qu’à sa survie. Elle ne voulait pas survivre. Elle voulait vivre. C’était son vœu le plus cher. Un vœu à la fois si simple et si compliqué à la fois…

Mais aujourd’hui, l’espoir qui la caractérisait tant la quittait peu à peu. Peut-être que c’était l’un des effets secondaires du poison qui la rongeait depuis quelques mois désormais. A cette pensée, elle souleva sa manche et frotta sa cicatrice sur son poignet. La cicatrice était irrégulière, superficielle, et pourtant si profondément ancrée. C’était comme une marque indélébile qui lui rappelait à quel point son rêve de vivre était hors de portée.

La douleur, insupportable quelques instants plus tôt, semblait désormais s’être apaisée. Elle rabaissa sa manche, remit sa capuche sur sa tête et sortit enfin de la forêt. Elle ne voulait pas être reconnue. Et si ses crises de folie passagères la retardaient plus qu’elle ne l’aurait voulu dans cette ville, elle ne voulait pas pour autant y passer le restant de sa vie.

Elle se dirigea alors vers le centre-ville en faisant de son mieux pour raser les murs. A vrai dire, elle ne savait pas exactement par où commencer pour ses recherches. Freya l’avait envoyée chercher des ingrédients afin qu’elle puisse créer un remède. Elle lui avait donné le contact d’une sorcière qui semblait s’être établie dans cette ville. Mais elle avait juste un nom. Pas d’autre contact. Pas d’adresse. Elle soupira. Tout ça allait être bien plus compliqué que ce qu’elle ne pensait…

Elle s’était assurée d’emprunter des ruelles sombres afin de ne pas se faire remarquer. Et puis, c’est là qu’elle les aperçut. Trois vampires, qui apparemment ne s’étaient pas gênés pour faire un véritable carnage. Elle fronça les sourcils. Quel genre de vampire massacre des gens en pleine ville ? Soit ils étaient complètement stupides, soit ils avaient véritablement envie de se faire prendre comme des rats. Il ne fallait pas être surdoué pour comprendre rapidement que dans une aussi petite ville, les nouvelles vont vite.

Elle s’apprêtait à passer son chemin, puisque tout ceci ne la concernait pas, quand elle le vit. Si son cœur battait encore, il aurait certainement raté un battement. Elle recula aussitôt afin de rester dans l’ombre et prit soin de cacher ses mèches blondes sous sa capuche. Matt… Qu’est-ce qu’il faisait ici ? Et surtout, quelle était la probabilité qu’elle le recroise ici ?
Alors que ses pensées fusaient dans tous les sens, elle releva la tête et le vit s’avancer avec son revolver vers les trois vampires. C’est pas vrai… Voilà maintenant qu’il allait se faire tuer. Il fallait qu’elle réfléchisse et surtout qu’elle agisse vite. Le temps des questions n’était pas encore venu.

Le temps qu’elle sorte de l’ombre, un vampire avait déjà été abattu. C’était presque un soulagement. Peut-être n’avait-il pas besoin de son aide finalement… Elle se ravisa rapidement lorsqu’un autre vampire l’attrapa par la gorge. Elle n’attendit pas une seconde de plus et s’approcha rapidement avant de lui arracher le cœur d’une main sûre et experte. Le vampire s’écroula au sol. Elle se retourna alors que le dernier allait les attaquer, lui aussi. D’un geste rapide, elle lui brisa la nuque, et son corps vint s’allonger à côté de l’autre cadavre.

-  Si tu veux interroger celui-là, il est tout à toi. Je l’ai épargné.


Les mains pleines de sang, elle fit tomber sa capuche du bout des doigts. Elle avait pensé un instant à cacher son identité. Mais c’était parfaitement inutile. Peut-être l’avait-il déjà reconnue, de toute façon.

- Pourquoi j’ai l’impression qu’on se rencontre toujours au cours de situations dramatiques ? Il va vraiment falloir arrêter ça.


Un léger sourire s’installa sur ses lèvres. Et pourtant, elle était loin d’être confiante. Ça faisait si longtemps qu’elle n’avait pas revu Matt… Et il n’avait jamais aimé les vampires, bien au contraire. Elle ne savait pas trop sur quel pied danser.

Et sa folie qui pouvait se déclencher à tout moment ne l’aidait pas vraiment.  Elle recula d’un pas doucement, augmentant ainsi la distance de sécurité entre elle et Matt. Si jamais la douleur se réveillait, si jamais elle perdait le contrôle…
Il fallait au moins qu’elle lui laisse une chance de s’enfuir.





☆☆☆ Beerus


En présence réduite

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
Messages : 12

MessageSujet: Re: « I'm not ready to give up » feat Rebekah Mikaelson  Lun 5 Fév - 19:53
ft. Rebekah
Mikaelson
I'm not ready to give up
-Originelle-

Les battements de mon cœur s’accéléraient devant cette scène où je n'étais pas certain de rester vivant. J'avais appuyé sur une des commandes de mon talkie-walkie pour émettre un signalement de ma position à mes camarades tentant à chercher du secours. La main assassine du coup portée à la carotide de mon tressaillant se tachait de sang, de sang de vampire. Quelle agression, je ne supportais pas cela, tandis que mon visage se crispait devenant le mécontentement du vampire agressé, le vent glacial souffla dans l’atmosphère. Je commençais à suffoquer, et perdre connaissance, je me le refusais. Quel autre stratagème pourrais-je être témoin encore ? Un emprisonnement dans une cave ? Un repas ? Je cherchais du regard, ce bruit de pas, pour apercevoir quelqu'un recouvert par sa capuche, une femme plus précisément où ses mèches blondes débordaient de celle-ci à ses mouvements rapides. Caroline ?

L'air se remplissait peu à peu dans mes poumons, il semblerait que le vampire lâchait prise et puis, un craquement désagréable proche de son cœur, tandis que, je sentais quelque chose le traverser tapant mon torse au passage. Je suivais de mes yeux son écroulement au sol, un trou béant dans la poitrine. Un moment d’affolement m'envahissait et si ce n'était pas eux, qui allaient mettre fin à mon existence ? La bouche grande ouverte, je relevais les yeux sur la voix familière de l'inconnue pour refermer celle-ci aussitôt. La panique s'estompait pour laisser place au soulagement de revoir Rebekah Mikaelson. Cela devait faire, au moins 5 ans, que je n'avais pas croisé son regard si pertinent.

Je souriais faiblement à ses paroles, ne sachant pas comment réagir à ses retrouvailles et trouvais une échappatoire pour le moment :  

« RAS, fausse alerte. Le matériel est défectueux. » disais-je d'une voix confiance dans mon talkie-walkie. J'observais les deux cadavres inertes sur le sol et ramassais mon arme doucement contournant l'originelle. Sans un mot, je pointais le cœur du vampire et l'assassinai dans un bruit métallique de mon revolver sans une once de scrupule. J'abaissais mon arme, et le rangeai dans son boîtier initial autour de ma ceinture. Je ravalais ma salive, observant encore la fumée de la balle du corps, devrais-je peut-être me retourner rapidement ? Peut-être devrais-je être sur mes gardes, une nouvelle fois, à la présence de l'originelle ? Non. C'était une des rares personnes que j'avais appris à connaître un peu plus, trouvant ses épopées intéressantes malgré l'étiquette du monstre qu'elle abordait.  

Je me tournais complètement pour lui faire face et repris la parole munie d'un sourire plus chaleureux :  

« Merci pour ton aide Rebekah et personnellement j'aime te revoir, aussi, dans ses moments-là. À croire que, tu es mon ange gardien. Que viens-tu te perdre ici ? Ta famille est ici aussi ? »

C'était fort probable qu'elle était accompagnée de sa famille cinglée qui avait semé la zizanie dans la vie de mes amis. Il ne manquait plus que cela, vraiment. J'étais déjà agacé à l'avance. Puis, je baissais mon regard sur ses mains couvertes de sang, et là, je n'oubliais, je n'oublierais jamais qu'elle était une bête assoiffée de sang. Alors, je me remettais à être méfiant et mon rictus s’effaça.  






Dernière édition par Matthew Donovan le Ven 2 Mar - 22:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Originel
Messages : 33

MessageSujet: Re: « I'm not ready to give up » feat Rebekah Mikaelson  Dim 25 Fév - 16:04


Don't Give Up


Elle serra les dents. C’était trop. Trop d’un coup. Trop de choses dans sa vie. Trop de choses en même temps. Trop de choses à supporter. A encaisser.

Elle était forte. Oui elle l’était. Elle était naïve, elle pouvait se montrer cruelle, peut-être même parfois égoïste, mais on ne pouvait pas lui enlever ça. Il ne s’agit pas ici d’une force physique. Mais bien d’une force mentale, qu’elle avait dû développer au cours des siècles pour assurer sa survie.

Vu sous cet angle, c’était plutôt un avantage considérable dans un monde où les coups de poignard dans le dos se multiplient. Mais cet avantage était aussi pour elle un lourd fardeau à porter. Elle devait tout encaisser. Elle absorbait la souffrance qu’on lui renvoyait à la figure comme une éponge pouvait absorber de l’eau.

Mais cette force avait des limites. Parce que personne ne peut être fort en permanence. Et elle voulait être faible, rien qu’une fois. Elle voulait relâcher toute cette souffrance. Elle voulait crier, hurler, avant qu’il ne soit trop tard, avant qu’elle n’implose de l’intérieur.

Et pourtant, elle n’en faisait rien. Elle était là, face à cet homme, et elle continuait de souffrir. Elle avait vu avec quelle facilité il avait abattu ce vampire. Et sans doute lui réserverait-il le même sort quand il se rendrait de compte de quel mal elle est atteinte.

Elle baissa les yeux un instant. C’était peut-être ça la fin de la souffrance, finalement. Quand on dort, on n’a plus mal, n’est-ce pas ?

Elle redressa la tête quand il prit la parole et un frisson lui parcourut l’échine. Elle aurait préféré qu’il lui dise qu’il la détestait. Elle aurait préféré qu’il essaie de la tuer. Elle aurait préféré pouvoir partir plus facilement, plus rapidement. Elle aurait préféré ne pas ressentir cet espoir qui lui murmurait à l’oreille qu’enfin peut-être quelqu’un ne la détestait pas pour ce qu’elle était.

Elle sourit à son tour.

- Je me demande bien comment tu as fait pour survivre sans mon aide. On dirait que je suis arrivée au bon moment.


Elle se pinça les lèvres quand il mentionna sa famille.

- Mes frères sont là, oui. Mais seul Kol est au courant de ma venue. Je préfère être discrète.


Son regard dévia un peu. Elle allait devoir faire attention à ce qu’elle disait. En aucun cas il ne devait savoir la véritable raison de sa venue dans cette ville. Elle devait le protéger, coûte que coûte.

Et puis, c’est son regard à lui qui dévia. Il regardait ses mains ensanglantées. Ces mains qui l’avaient sauvé d’une mort certaine, mais ces mains qui étaient responsables de tant de douleur et de souffrance. Les mains d’une meurtrière. Les mains d’un être monstrueux.

Et brusquement, la douleur se réveilla. Elle porta doucement une main à son poignet pour presser sa cicatrice, alors que la douleur s’intensifiait de seconde en seconde. Elle étouffa un cri. Des pensées meurtrières et des paroles sanguinaires fusaient dans son esprit.

Elle recula encore et ferma les yeux. Elle devait garder le contrôle. Encore et toujours garder le contrôle du monstre qui sommeillait en elle. En permanence, lutter contre sa nature profonde. Lutter, et agir comme si elle était quelqu’un de bien.

Sa respiration s’accéléra, chose étrange pour un vampire. Mais garder le contrôle lui demandait des efforts considérables. Et elle ne tiendrait sûrement pas longtemps.

Elle rouvrit lentement les yeux, des yeux fatigués de lutter encore et toujours pour une cause vaine. Une cause vaine, mais qui valait quand même le coup de se battre.

- …Je ferai mieux de partir. Je… J’ai quelque chose à faire. Je peux pas rester là.


Elle avait murmuré ces quelques mots d’une voix inaudible. Peut-être n’avait-il même pas entendu. Peu importait. Elle devait quitter les lieux avant de s’en prendre à lui et de faire quelque chose qu’elle pourrait amèrement regretter.

Se tenant toujours le bras, elle tourna les talons sans un mot de plus, sans un regard en arrière. Elle ne pouvait pas se le permettre.

Elle ne savait pas où elle irait. Elle n’en savait rien du tout.

Elle devait juste faire face à ses démons.

Seule.


☆☆☆ Beerus


En présence réduite

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
Messages : 12

MessageSujet: Re: « I'm not ready to give up » feat Rebekah Mikaelson  Ven 2 Mar - 22:39
ft. Rebekah
Mikaelson
I'm not ready to give up
-Distance-

Les démons qui proliféraient cette terre ne demandaient qu'à se faire anéantir d'une part de leurs bêtises et d'une autre, de leur existence. Eux, qui se croyaient des despotes d'une terre qui ne leur appartenait pas. Tout n'était qu'une question de puissance, de pouvoir, de la loi du plus fort oubliant les valeurs morales et toutes fioritures malsaines. Pourtant, la vie était un précieux anneau flamboyant, dont sa première règle était de l'entretenir pour égayer chaque journée, peu importe l'espèce. Mais comment l'égayer quand les repères demeuraient inexistants. Je n'avais pas vu un visage familier depuis mon arrivée, maintenant si. Il fallait croire que les vampires étaient ma triste destinée. Tout mon entourage avait eu un don, ou avait été soumis à la transformation d'une vie éternelle et pourtant, j'avais remarqué qu'être éternel, c'était de vivre avec ses souffrances au quotidien. Aucun moment de repris pour ses tourments, aucune fin. Jamais, je ne serais l'un des leurs. Jamais, je préférais mourir que de vivre dans un cercle vicieux.

La question de Rebekah était très pertinente, puisque j'avais survécu à des horreurs incroyable pour un humain. Et cette interrogation ébranlait mon esprit à chaque fois, que je me posais cette énigme. Alors, je commençais à quitter ce monde pour réfléchir plus intelligemment, mais je fus vite tiré de mes réflexions à l’énonciation de sa famille et de Kol. Il n'était pas mort celui-là ? Les problèmes s’intensifiaient dans cette nuit sombre à la vue des rencontres avec l'un des membres de cette fratrie merdique. Elle était pire que la peste.

Alors que j'entrouvrais la bouche pour rétorquer une phrase cynique à ce propos, l'expression de la belle originelle changeait du tout au tout. Je n'avais pas le souvenir d'une femme bipolaire dans ses retranchements. Et pourtant, quelque chose rendait mon regard fouineur dans son comportement soudain. Elle se reculait, la sensation de voir les rôles s'inverser me fit froncer les sourcils. Ou avait-elle subitement une petite faim ? Que lui arrivait-il ? De plus, je tendais l'oreille pour extirper ses mots, hélas, je ne comprenais pas ce qu'elle voulait dire. Alors, je regardais autour de nous et pendant une seconde, je me demandais si elle ne voyait pas quelqu'un, invisible pour ma personne.

Je m’avançais d'un pas, oubliant les brides de notre conversation antérieure pour me concentrer sur ce revirement de situation intriguant. Puis, je m’avançais encore, un peu plus jusqu'à briser une distance convenable avec un vampire. Je n'avais pas réellement peur de ses agissements, puisque je savais naïvement qu'elle n'oserait pas s'attaquer à moi. Peut-être que je me trompais, un certain temps s'était écoulé et j'imaginais que nos vies n'avaient rien d’authentique qu'à Mystic Falls. Je n'étais qu'un étudiant payant ses études en s'occupant de faire consommer de l'alcool et elle, à croquier justement la vie étudiante. Mais aujourd'hui ? Elle paraissait si.. Femme. C'était peut-être la coupe de cheveux qui lui allait merveilleusement bien.            

Je rétorquais alors, un certain cynisme dans la voix :

« Je ne possède pas ton audition, à moins que tu es décidée que je sois un vampire ? Une chose qui n'arrivera jamais ».

Je souriais légèrement :

« Ou peut-être que je te fais peur ? Je sais, j'ai pris un peu de carrure et l'uniforme m'enrobe un peu plus, mais ce n'est pas une raison pour fuir.   »

J’effaçais mon sourire retrouvant un brin de sérieux :

« Est-ce que tu vas bien ? Ce n'est pas dans tes habitudes de rompre une conversation, enfin avant ce n'étaient pas tes habitudes. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: « I'm not ready to give up » feat Rebekah Mikaelson  
Revenir en haut Aller en bas
 
« I'm not ready to give up » feat Rebekah Mikaelson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Darkness Will Rise Again  :: The dark theater :: | Votre destin est entre nos mains. :: Blacktown :: Centre-ville-
Sauter vers: