AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « You came back for me. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Originel
Messages : 22

MessageSujet: « You came back for me. »  Mer 24 Jan - 20:40






I was lost without you, mom.  

C'est en début janvier que la jeune Mikaelson se décida d'intégrer l'école Salvatore, spécialisé pour le surnaturel, il avait fallu beaucoup de temps et de détermination à Hope pour faire les pas vers un nouveau semblant de vie normale. Peut-être que côtoyer des jeunes de son âge, différent, un peu comme elle bien que chacun à leur façon, lui permettrait de trouver une certaine confiance en elle qui lui apprendrait à mieux se gérer elle-même. Depuis plusieurs semaines, le comportement de la brunette était montagneux, digne des plus grand tournis, mais surtout instable et plus ça allait plus elle devenait anxieuse face à ce qu'elle avait la force de faire, inquiète de sa puissance, elle prit conscience rapidement qu'elle ne contrôlait rien de tout ça mais surtout que personne ne pouvait l'aider. Les mois de novembre et décembre avaient passé en coup de vent, alors qu'Hope en avait profité pour s'isoler un peu, se renfermant sur elle-même afin d'éviter tout contact avec ses proches, pour déclencher des événements inquiétants. Elle pouvait passer des heures dehors en pleine forêt avec son carnet de dessin, sans dire quoi que ce soit en rentrant le soir. Malgré ce qu'elle était et les gens qui la côtoyaient, Hope ne faisait pas exception à la petite crise d'ado incomprise, avec raison après tout, la perte de sa mère, de voir sa famille déchirée ça avait le don de déstabiliser complètement une âme délicate comme la sienne.

Les heures passées dans cet établissement avec ces jeunes aidaient l'hybride à se sentir moins seule, mais elle restait incomprise puisqu'elle ne parvenait pas à expliquer avec des mots le comment elle se sentait, le pourquoi du comment elle vivait intérieurement, son don la dépassait complètement. Une Mikaelson pure et simple, Hope ne faisait pas exception à la règle, elle avait besoin de réponse rapidement et n'aimait spécialement pas qu'on ne parvienne pas à lui obtenir ce qu'elle désire, puisque cela la faisait sentir encore plus incomprise par ceux qui l'entourent. Prise de colère contre l'un des éducateurs qui tentait de lui venir en aide pour contrôler des sorts de bases, Hope l'avait fait valser puis avait quittée rapidement la classe, passant par son casier pour prendre sa veste et de s'éloigner de ce qui venait de se passer. Tant de questions étaient toujours sans réponses pour la jeune femme qui elle était à fleur de peau depuis un léger moment maintenant. Elle avait marché des heures sans savoir où elle irait exactement, mais cette balade la conduit au refuge pour animal, qu'elle avait visité quelques mois plus tôt. Cet endroit lui permettait réellement de déconnecter, de simplement rester elle-même auprès des animaux qu'elle divertissait en jouant avec eux, ou bien en allant les promener. En changeant l'état d'esprit de ces animaux, elle s'aidait par la même occasion, comme si elle tentait une auto-thérapie avec eux.

Une fois la nuit tombée, Hope dû quitter le refuge comme ce dernier fermait pour la nuit, cependant la jeune femme n'avait pas très envie de rentrer chez elle. L'envie de dire la vérité à son père sur ce qu'elle vivait lui démangeait les lèvres, cependant, elle se refusait d'imposer une inquiétude de plus à son père. Déjà que de vivre avec elle semblait être encore nouveau pour lui, particulièrement parce que la jeune Mikaelson n'avait pas grandit avec lui, donc qu'il apprenait encore à connaître sa propre fille. Sur le chemin du retour, elle s'éternisait en traînant des pieds, s'arrêtant devant les boutiques tous fermées à cette heure-ci puis dans un parc au cœur de la ville ou se trouvait une très jolie fontaine illuminé, rêvassant la louve vient s'asseoir sur le banc tout près, se perdant petit à petit dans ses pensées au rythme des petites vagues qui en venaient caresser le rebord du ciment. Une odeur familière déstabilisa les pensées de la petite brune, qui elle se retourna aussitôt afin de regarder autour d'elle cette présence, d'un œil vif elle aperçu la silhouette de sa mère.

— Maman ... échappa Hope dans un murmure. Maman ? C'est bien toi ? lança ensuite la jeune femme en se levant d'un bond pour serrer sa mère dans ses bras.

Certes, Hope prit rapidement le dessus sur elle-même, réalisant que cela faisait un long moment que sa mère ne l'avait pas vu, mais surtout, qu'elle ne l'avait pas vu si changée. La dernière fois qu'Hope avait vu sa mère, elle n'était pas plus haute que trois pommes, ce qui changeait fortement de l'allure de jeune femme qu'elle avait aujourd'hui. Elle se recula légèrement s'excusant tout bas avant de la reluquer, constater l'état dans lequel elle était afin de savoir si elle allait bien, si quelque chose lui était arrivé ou autre. Au premier coup d'oeil, Hayley semblait en parfaite santé, ce qui rassura aussitôt la jeune adulte qui se faisait du sang de cochon pour sa mère depuis le temps qu'elle était sans nouvelles.

— Tu vas bien ? Où t'étais ? demanda la brunette. Je ... Enfin, tata Freya m'a ... aidé, du moins si on peut dire cela comme ça. Tu es revenue ... tu m'as manquée ... c'était horrible maman... ajouta Hope alors que son regard s'embrouillait au fils de ses paroles.

Codage par Libella sur Graphiorum



Hope Mikaelson
Every family has a legacy, and this is mine. I intend to fight for Always & forever, even if it destroys me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Hybride
Messages : 77

MessageSujet: Re: « You came back for me. »  Sam 3 Fév - 20:44



Hope et Hayley
You came back for me

I
l n'y avait pas à dire, je n'étais pas du tout préparé à la soirée qui se dessinait devant moi. Au premier abord, j'étais sorti pour prendre un verre. Je ressentais un mélange de frustration et de soulagement qui ne m'allait pas du tout. J'étais soulagé, car j'avais retrouvé Elijah et Cami. Mon Dieu, revoir la blonde m'avait fait un bien fou. Je ne comprenais toujours pas comment elle était parvenue à revenir en vie et encore moi en humaine et non en vampire. Mais je m'en fichais. Si cette ville étrange avait pu faire revenir Cami en vie, cela me convenait parfaitement. Et Elijah… Même après tout ce temps passé loin de lui, le simple fait de le revoir avait rallumé une petite flamme ne moi. Fidèle à moi-même, je ne lui avais rien dit de ce que je ressentais réellement. Mais la mort de Jackson me tourmentait encore et il n'était pas au courant. Je ne savais pas comment le lui annoncer. Je ne voulais surtout pas me permettre de pleurer devant lui… Et Niklaus… je ne pouvais pas en dire autant de lui. J'étais toujours fâché contre lui d'être parti ainsi et de ne pas m'être donné de nouvelle d'Hope. Ma fille que je cherchais toujours aussi désespérément. Je n'avais pas revu Niklaus depuis la fête de la St-Sylvestre. Il ne m'avait donc pas dit où se trouvait ma petite protégée. Cela ne me disait rien qui vaille que personne ne me laisse la voir. Pourtant, mes amis étaient nombreux ici. Ils auraient dû comprendre ce qui me tourmentait. Tout ce temps loin d'Hope me rendait malade et c'était pire maintenant que je savais que je me rapprochais de mon but. Tout ce que je voulais à présent c'était de la prendre dans mes bras et de voir par moi-même qu'elle allait bien. Car tout de monde que j'avais croisé depuis mon arrivée ne cessait de me dire que ma fille allait bien. Et sincèrement, je ne demandais qu'à les croire. Mais de belles paroles ne me suffisaient plus. Je voulais la voir, la toucher, la prendre dans mes bras et lui dire à quel point je l'aimais. C'est avec tout le poids de mon impuissance que je me rendais au bar pour prendre un verre. Ou deux. J'avais besoin de me détendre. Même si j'allais bien physiquement, les derniers mois avaient été difficiles. Je ne me pardonnais toujours pas la mort de Jackson. Et pour l'instant d'un soir, je voulais oublier ce que je ressentais et l'alcool me semblait tout indiqué. Même si je savais qu'à cause de ma condition, je serais obligé d'en prendre beaucoup plus qu'autrefois.

J'avais donc quitté le motel dans lequel j'avais élu résidence provisoire pour me rendre au bar le plus proche. Ou du moins à celui que j'avais croisé depuis mon arrivée. J'empruntais un parc pour me rendre sur place. C'était un raccourci et je n'avais pas envie de marcher sur le bord du chemin. Le parc me rapprochait aussi de la nature et avait un petit côté apaisant que mon esprit recherchait. J'étais perdu dans mes pensées lorsque je crus entendre une voix de jeune femme appelée sa mère. Je n'y portais pas attention sur le coup, ne me sentant pas interpellé. Après tout, ma petite fille à moi n'était qu'une enfant et la voix que je venais d'entendre était beaucoup trop mature. Je ne vis donc pas la jeune femme arriver et me sauter dessus comme un boulet de canon. Je fus surprise de l'impact et de sentir ses bras m'enlacer. Je ne comprenais pas vraiment ce qui se passait lorsque je sentis cette odeur. Son odeur. Son doux parfum que je reconnaitrais parmi mille. Je posais mes yeux verts sur elle alors que la jeune femme se reculait en s'excusant tout doucement.

Mon regard se remplit de larme alors que j'écoutais ses mots. Tante Freya… Je ne connaissais pas beaucoup de femmes portant ce nom. Ce qui ne fit que confirmer mes doutes. Je portais ma main tremblante à mes lèvres alors que je sentais une larme quitter le refuge de mes cils pour glisser le long de ma joue. Brûlant ma peau le long de son parcours. Je sentais tout mon corps trembler comme une feuille assaillie par le vent à l'automne. J'écoutais ses balbutiements, mais je ne comprenais rien. J'avais l'impression d'être devenue sourde. Je poussais un soupir avant de finir par la prendre dans mes bras. J'enfouissais mon visage dans ses cheveux, respirant son odeur. Comment… elle était si grande ! C'était impossible. Cela faisait trois mois qu'elle était disparue avec son traitre de père. Elle ne pouvait pas être aussi grande !

-Hope ! Ma chérie ! Je… tu… comment ?!

Visiblement, j'étais incapable de faire une phrase complète. Des tonnes de questions se bousculaient dans mon esprit et c'était impossible de les replacer dans le bon ordre ni même de les poser. J'aurais amplement le temps de le faire plus tard. Pour l'instant, tout ce qui comptait c'était de garder ma fille dans mes bras et de profiter de cet instant où le temps semblait s'être arrêté. Je passais doucement une main sur ses cheveux. Je la gardais de longues minutes contre moi avant de me décoller très légèrement tout en gardant un contact physique. Comme si je craignais qu'elle ne disparaisse si je la lâchais.

-Je t'ai cherché si longtemps… Tu… Tu vas avoir beaucoup de choses à me compter.

J'essuyais mes larmes d'une main alors que je le regardais. Comme pour m'assurer que c'était bien elle, j'embrassais deux de mes doigts avant de les tourner vers elle afin de voir ce qu'elle allait faire…

WILDBIRD



Remind me again why I should give a damn?
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
« You came back for me. »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Darkness Will Rise Again  :: The dark theater :: | Votre destin est entre nos mains. :: Blacktown :: Centre-ville-
Sauter vers: