AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sad powerless witch, sad loveless vampire [PV Kol Mikaelson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Sorcier
Messages : 45

MessageSujet: Sad powerless witch, sad loveless vampire [PV Kol Mikaelson]  Mer 31 Jan - 0:01
Un jour je serais la meilleure sorcière ♫ ~


Depuis l'enterrement de sa grand-mère, il était évidant pour Cassy qu'elle devait trouver sa place au seins de la congrégation présente en ville. Non pas qu'elle n'en est pas, mais simplement qu'en tant que sorcière… Et bien ne même pas réussir à tout les coup un sort de localisation pouvait se montrait bien plus qu'humiliant. Et les sorciers – femmes comprises mais généralisons voulez vous – ne donnaient souvent leurs respect que face à la puissance. Chose dont Cassy semblait être dépourvu depuis la naissance. Et ressentir peser sur soit des regard proche du dédain avait de quoi briser le coeur de beaucoup de monde. Mais notre petite sorcière ne voulait pas se laisser abattre et préféra aller s'entraîner. Ainsi, comme tout les jours depuis sa fâcheuse rencontre avec ce… Fou furieux aux points noirs, Cassiopée alla au cimetière, à une heure tardive, pour s'entraîner. D'aucun dirait que c'est dangereux de sortir lorsque la nuit est en faveur des monstres, mais pas Cassy. Elle aimait les loups – et pas qu'a cause de Matt – et même si elle avait peur des vampires – merci Lorenzo -, notre petit bout de femme ne voulait pas s'empêcher de vivre et perdre ses habitudes. Elle avait toujours aimé la nuit, hors de question qu'elle en est peur !

C'est donc vêtu d'un jean, d'un t-shirt et d'une veste qu'elle sortie. Pas de sac et simplement ses clés et téléphone sur elle. Téléphone en silencieux d'ailleurs. Elle inspira l'air frais et un sourire étira ses lippes. Le ciel était magnifiquement dégagé, les étoiles brillant de façon inaccessibles et la lune, illuminant la nuit d'une aura froide. Rien au monde ne saurait empêcher Cassiopée d'être amoureuse d'un tel spectacle. Pas même la promesse d'une mort douloureuse – qu'elle présentait depuis quelque temps planer autour des siens. Non, elle n'est pas un devin ni même une madame Irma. Mais des fois, comme tout un chacun, elle avait des pressentiments. Sauf qu'elle n'arrivait pas vraiment à comprendre d'où cela venait. Elle priait pour que ce ne soit pas Kachou – le vieux chat familial – qui allait casser sa pipe. Elle l'aimait beaucoup, quand bien même celui ci l'ignorait avec une ferveur quasi religieuse. Elle savait que son départ blesserait son grand-père. Il venait de perdre sa mère, pas besoin d'en rajouter avec celui qui fut sans doute son meilleur ami.

Chassant ses mauvaises pensées, elle mit de la musique dans ses écouteurs et s’enfonça dans la nuit. Elle fredonnait et par moment, elle remuait, deux trois pas de danse, discrètement. Elle affichait un sourire heureux et chantonnait même par moment. Se reprenant bien vite, par peur d'être surprise ainsi. Elle qui aimait être discrète – bon c'est totalement raté une fois qu'elle ouvre la bouche ou quand elle se casse la figure – savoir que quelqu'un pouvait la surprendre en train de chanter – faux en plus – l'inquiétait au plus haut point. Alors que les gens rentraient chez eux, Cassy arriva devant la tombe de son aïeule et elle sourit en lui donnant le bonjour. Elle se sentait bien là, parmi les sépultures de ses ancêtres. Elle s'assit devant et discuta un peu de tout et de rien, ramenant les nouvelles de la famille. Elle avisa une rose fanée et se mordit la lèvre. Des jours qu'elle tentait de la ramener à la vie. Alors elle retira sa veste et noua rapidement ses cheveux pour dégager son visage. Se mettant sur les genoux, elle approcha les mains de la plante, comme pour la prendre en coupe entre celles-ci. Puis elle ferma les yeux, l'imaginant reprendre vie, redevenir une splendide rose. C'est alors qu'elle entama l'incantation.

-Prête vie à cette fleur, Prête vie à cette fleur, Prête vie à cette fleur, maintentant !

Et elle imagina, toujours avec plus de détail la vie revenir en cette simple fleur… Mais rien n'y fit, une fois d plus, celle-ci reste définitivement inerte. Sauf que Cassy ne se découragea pas si rapidement ! Elle se détendit, secoua ses mains et prit plusieurs longues inspirations. Pour recommencer. Des dizaines de fois, faisant tout son possible pour y arriver, sans succès. Elle finit par rouvrir les yeux, terriblement triste de ne pas arriver à cela. Elle se sentait presque honteuse et une larme unique roula sur sa joue, preuve des sentiments qu'elle nourrissait en cet instant. Elle se laissa retomber sur les fesses, ramenant ses jambes contre son son buste alors que ses doigts frôlèrent les pétales morts. Une excuse s'échappa de ses lèvres alors que la tristesse emplissait son regard. Elle s'en voulait. Elle aurait aimé, au moins une fois dans sa vie, être plus utile qu'une simple vendeuse de plantes… Mais il semblait qu'il n'y avait rien à faire pour ses pouvoirs. Née faible, elle passerait donc sa vie à sentir comme un manque. La magie semblait s'obstiner à se refuser à elle, et cela pesait sur notre petit puce. Elle finit par sortir son téléphone pour regarder son fond d'écran : elle et sa famille lorsque son arrière grand-mère était encore de ce monde. Un petit sourire étira ses lippes.

-Tu verras Baba.. Un jour je te rendrais fière ! Mais il semblerait que ce ne soit pas demain…

Arpès un soupire qui en disait long, Cassy ce mit a fredonner sans arrêtr de carreser les pétales. Elle y arriverait. Un jour, elle saurait utiliser la magiex comme tout le monde. Qu'importe le temps que cela prendrait, qu'importe ce que cela pouvait lui faire à elle. Elle voulait simplement trouver sa place en ce monde. Elle n'était ni humaine, ni vraiment sorcière. Où tout du moins le ressentait-elle ainsi. Elle leva le nez et avisa les constellations. Le ciel etait beau. Alors elle puissa dans cette superbe toile céleste pour tenter une dernière fois. Elle reprit sa position, laissant sa tête tomber en avant, sur sa bute tandit qu'elle rassemblait toute sa concentration.

-Prête vie à cette fleur, Prête vie à cette fleur, Prête vie à cette fleur, maintentant !






Tout n'est que secret ici bas
Merci à Hayley <3
Parce que je suis belle:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Originel
Messages : 43

MessageSujet: Re: Sad powerless witch, sad loveless vampire [PV Kol Mikaelson]  Lun 26 Fév - 14:07
-Sad powerless witch, sad loveless vampire-
Cassiopée Léthé
Kol Mikaelson

Combien de fois avais-tu vu la nuit envahir le monde? Combien de fois étais-tu sorti pour profiter de la pénombre de celle-ci? Tu ne les comptais plus. Le voile nocturne recouvrait à nouveau la ville, alors que tu déambulais dans ses rues. Ça allait faire une bonne semaine que tu étais coincé à Blacktown, cherchant un moyen d'en sortir, un moyen de rejoindre la Nouvelle Orléans. Jamais tu n'aurais dû partir. Pour une fois, tu étais conscient que tu aurais dû écouter Elijah.

Tout te semblait lointain. La musique qui provenait des bars, les discussions des noctambules qui croisaient ton chemin,... Perdu dans tes pensés, tu n'entendais que des bruits sourds. Allais-tu te trouver une proie pour te divertir? Probablement. Tu n'avais que ça à faire. Ressasser des souvenirs, user tes semelles et te nourrir de la façon la plus ignoble qu'il soit. Tu étais un vampire originel et c'est tout ce qu'il te restait. Un monstre qui ressent pourtant bien trop d'émotions. Foutue malédiction. Tout ce que tu avais trouvé, pour faire taire tes remords, c'était de tuer, encore et encore, jusqu'à ce qu'ils disparaissent.

La réalité finit par te rattraper, te rendant compte que tes pas t'avaient mené tout droit jusqu'au cimetière de la cité. Qu'elle ironie. Toi qui faisais toujours en sorte de t'éloigner de ce genre d'endroit, depuis un certain temps, tu t'y étais retrouvé naturellement, comme si c'était normal pour un type mort, comme toi, d'être remis à sa place. Un cercueil, en l’occurrence. La barrière, tu l'avais franchie avant de revenir à toi et tu te trouvais, actuellement, au beau milieu de l'enceinte, plongée dans la nuit. Fallait avouer que ça lui donnait une allure mystérieuse qui ne te déplaisait pas et c'est, d'ailleurs, pour ça que tu avais décidé de continuer ton chemin à travers les stèles et autre caveaux.

Un silence de plomb régnait, alors que tu arpentais les chemins de graviers qui jonchaient le sol du cimetière. Pas un bruit, pas un chat, pas... Une voix parvint à tes oreilles,  ouïe fine parvenant à capter le charabia qui provenait de deux ou trois rangées plus loin. Ni une ni deux, en quelques pas vampiriques tu t'étais retrouvé derrière la source du bruit, l'avisant, aussi silencieux qu'un félin. C'était une jeune femme, à en croire son style et sa chevelure, à genoux devant une pierre tombale... Tes ébènes s'en détournèrent un instant, le temps qu'une pensée nostalgique lointaine te traverse la mémoire. Tu voulais une proie? Tu en avais une. Un pas, puis l'autre, tu t'approchais d'elle, le souffle court, veines sombres se frayant un chemin autour de tes yeux, rivés sur le dos de la future victime.

Tu imaginais déjà tes crocs se frayer un chemin à travers sa chair, goût cuivré envahissant ta gorge alors que ses cris mettraient un terme au silence assourdissant des lieux. C'était sans compter le souvenir qui te revint violemment à l'esprit, alors que tu venais d’apercevoir ce qu'elle faisait.Ramener une fleur à la vie... Une chose assez complexe que bien des sorciers s'exerçaient à faire. Toi, quand tu possédais encore tes pouvoirs... Ou encore, Davina. La situation t'arracha un rire cynique, alors que ta main venait de rejoindre ta nuque pour la masser un court instant. Sérieusement? La proie que tu voulais te mettre sous les crocs répétait, avec une identique ironie, ta rencontre avec celle qui était devenue ton grand amour. C'était quoi? Une mauvaise blague? L'ironie du sort? Quoi qu'il en soit, tu t'étais posté à quelques centimètre d'elle, observant la manière dont elle s'en sortait... Si elle s'en sortait. Tu avais bien le temps de te divertir un peu, avant de te nourrir.
   




Wild boy
I'm itching to kill something▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Sorcier
Messages : 45

MessageSujet: Re: Sad powerless witch, sad loveless vampire [PV Kol Mikaelson]  Ven 2 Mar - 21:37
Qui es-tu...? ~


Jamais elle ne c’était attendue à réussir ce sort. Pourquoi ? Parce qu'elle n'avait aucune confiance en elle ou sa magie. Et parce qu'elle se savait faible depuis toujours. Qu'est-ce qui aurait pu changer cela depuis la veille ? Et bien… rien. Ainsi, alors qu'elle sentait cette chaleur la traverser, partant du sol pour remonter dans son corps, longer ses bras et affluer au bout de ses doigts, elle se concentra, cherchant à réussir cette fois ! Elle aimerait, au moins ce coup-ci, prouver à sa défunte Baba qu’elle était une sorcière apte à prendre la relève dans cette ville. Qu'elle n’était simplement une… tard au seins de la famille. Non pas que les siens la voient ainsi, mais le reste des sorciers du coin par contre… CA Y EST ! Elle sentait que… rien du tout. Elle allait soupirer de dépit quand un … rire résonna derrière elle. La jeune sorcière ouvrit ses grands yeux bleus et tourna son minois vers l’intrus. Elle du lèvre le nez pour le voir et ses pommettes rosirent un peu. Il était beau. Du genre vraiment. Et totalement le genre d'homme qui obtenait ce qu'il voulait.

-Puis-je vous aider .. ? Vous connaissiez Baba ?

Cassimilée se redressa lentement et offrir un sourire franc et sans méfiance au nouveau venu. Elle tendit une main vers lui, persuadé de rencontrer un ami de Baba. Donc pas une mauvaise personne. Elle remarqua alors qu'elle faisait environ la même taille que lui, ce qui la dérangea un peu. Dans tout les romans qu'elle lisait, la femme était petite, jolie et mince, face à un homme grand, ténébreux, mystérieux et diablement sexy. Du coup, ne nous mentons pas, elle avait l’impression de se retrouver dans un roman, faisant cette fameuse rencontre qui allait changer sa vie. Et le ciel sait à quel point cela s’avérerait vrai par la suite. Elle était grande, pour une femme, tant que cela n’était souvent mal à l'aise les gens qu'elle rencontrait. Seul Matt l'avait accepté ainsi...

Alors qu'une brise souffla, Cassy retint ses longs cheveux non sans sourire, amusée de la situation. Elle secoua la tête et se retour à vers la tombe de son aïeule, un peu triste mais en cachant de ne pas trop de montrer. Avec un peu de chance, il n'avait pas vu – ni entendu – ce qu'elle avait dit et fait. Non pas qu'elle s'en soucis beaucoup, presque personne ne croyait en la magie quand ils ne venaient pas de la face sombre du monde, mais si elle pouvait éviter de se retrouver catégorisée comme folle ou femme de Satan, cela lui ferait plaisir. Déjà qu'en tant qu’artiste, elle se retrouvait immanquablement jugée, elle refusait d'en rajouter ! Elle se tourna une fois de plus vers le jeune homme, croisant enfin son regard. Un frisson lui parcouru l’échine et cette peur – la même qu'avec l’âtre fou lors de l’enterrement Baba – revint en elle. Instinct de survie la forçant à reculer d'un pas. Sans doute à cause de ses yeux si noir que l'obscurité des enfers semblait y régner…

-Comment…. Comment vous appelez-vous ? Que je puisse prévenir mon grand-père que vous êtes passé rendre hommage à sa mère.

Son instinct lui hurlait de partir, de ne pas se retourner, mais n’était-ce pas aussi une part du monde dans lequel elle vivait ? Il n’était pas humain, elle en était certaine. Cette aura de mort… un loup. Ou un vampire. Alors, elle prit sur elle, bien que la peur soit visible dans son regard, une peur surtout poussée par… ses rencontres assez étranges de ses derniers jours. Cependant elle n'avait aucune preuve qu'il était quelqu'un de mauvais. Alors elle lui laissa le bénéfice du doute. Trop gentille et naïve, mais refusa t de juger quelqu’un de monstre simplement parce qu'il n’était pas humain. Sinon, cela signifiait que Matt n’avait rien d'humain. Et cela était impensable pour elle. Personne ne méritait de ne pas être traité avec humanité et considération. Personne. C’est alors qu'elle constata quelque chose qui lui fit monter le rose aux joues de honte, elle baissa un peu la tête pour ne plus avoir à croiser son regard.

-Veuillez m’excuser ! Je vous demande votre nom sans même me présenter… je m'appelle Cassiopée Léthé…






Tout n'est que secret ici bas
Merci à Hayley <3
Parce que je suis belle:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Sad powerless witch, sad loveless vampire [PV Kol Mikaelson]  
Revenir en haut Aller en bas
 
Sad powerless witch, sad loveless vampire [PV Kol Mikaelson]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Darkness Will Rise Again  :: The dark theater :: | Votre destin est entre nos mains. :: Blacktown :: Cimetière-
Sauter vers: