AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I looked round and I knew there was no turning back

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Hybride
Messages : 77

MessageSujet: I looked round and I knew there was no turning back  Sam 10 Fév - 15:22


   
   Illiana et Hayley
    I looked round and I knew there was no turning back

J
e marchais dans les rues froides de la ville. La lune brillait haut dans le ciel. Si je n'avais pas été une louve, j'aurais presque pu croire qu'elle était pleine, mais ce n'était pas le cas. Les rues étaient étrangement animées ce soir. C'était à croire que l'astre lunaire faisait effet sur eux tous. Devant moi, je regardais un couple marcher main dans la main. Leur insouciance me plaisait et me chagrinait à la fois. J'aimerais tant être à leur place. Mais la vie en avait décidé autrement. D'abord lorsque j'avais tué accidentellement cet homme alors qu'adolescente je conduisais la voiture de mes parents adoptifs. Activant ainsi mon gène de loup-garou. Ensuite quand Tyler était entré dans ma vie ainsi que tous les événements qui en sont découlé. Marchez doucement avec un amoureux d'un côté et ma petite fille de l'autre, l'esprit en paix me semblait être un fantasme impossible à atteindre. Je me suis souvent demandé comment aurait été ma vie si je n'avais pas pris la voiture ce soir-là. J'avais arrêté de me poser la question lorsque les Mikaelson sont entrés dans ma vie. Je venais de trouver ma famille, je n'avais pas besoin de ressasser le passé. Mais voilà que Niklaus m'enlevait tout ce que je n'avais jamais eu. Le plus précieux au monde pour moi et mon univers éclatait. Je ne comprenais pas ses agissements. Moi qui croyais que l'on avait surpassé tous ses épreuves et préjugés… visiblement non !

Malgré tout cela, je me sentais plus calme maintenant que j'avais enfin retrouvé Hope. Même si en réalité, j'étais toujours sous le choc de savoir qu'elle était devenue si grande en si peu de temps… J'en voulais encore à Freya pour son petit tour de magie. Ils m'avaient dit que c'était une nécessité pour la survie de ma fille, mais j'avais l'impression d'avoir manqué une partie de sa vie. Un long, très long, moment. Ce qui était d'ailleurs effectivement le cas. Je ne me pardonnais pas de ne pas avoir été à la hauteur, de ne pas être parvenu à la garder en sécurité afin qu'elle puisse grandir comme toute enfant de son âge. Au lieu de quoi, plusieurs années lui avaient été volées. Comment avais-je pu échouer à mon devoir de mère ? Bien sûr, Niklaus ne devait pas ressentir autant de culpabilité que moi j'en ressentais depuis des mois. Si oui, il ne l'exprimait pas, comme à son habitude, ou il cachait bien son jeu. Quoi qu'il en soit sur ses remords, je lui en voulais à lui aussi. Être parti ainsi sans m'avertir, sans rien me dire et sans me tenir au courant de quoi que ce soit. C'était tout simplement inacceptable !

Je remontais mon foulard pour me cacher du vent. Ce n'était pas que j'avais froid, mais je n'appréciais pas particulièrement de sentir l'air frôler mon cou. Le joli couple d'amoureux entera dans un restaurant les yeux remplis de lumières et la bouche en cœur alors que je poursuivais mon chemin. Je n'avais pas de destination précise. J'avais seulement envie de marcher et de prendre l'air. Je m'étais dit que je pourrais peut-être marcher jusqu'à la demeure d'Hope pour la voir. Maintenant que je l'avais retrouvé, je voulais passer le plus de temps possible avec elle. Mais je n'étais pas certaine d'être prête à recroiser Elijah ci tôt… La dernière fois que je l'avais vu, nous nous étions retrouvés dans son inconscient, prisonnier d'un chaos qui ne nous l'avait pas donné facile. En plus, je ne lui avais toujours pas avoué la mort de Jackson. Je ne savais pas comment le lui dire. Ni même comment il allait réagir et j'appréhendais le moment… Oui, je faisais de l'évitement.

Deux rues loin, un bruit suspect attira mon attention. Je cessais de marcher pour écouter plus attentivement. Des cris étouffés, des bruits de combats… Rien qui vaille. J'hésitais à aller voir. Ce n'était pas de mes affaires et je savais que si j'y allais, j'allais encore m'attirer des ennuis… Mais d'un autre côté, je savais également que si au contraire je n'y allais pas, je risquerais de le regretter longtemps… Je laissais donc mon instinct maternel décider de mes actions et je fonçais dans le cimetière pour voir ce qui se passait. Une scène d'horreur se dessina devant moi dès lors que j'arrivais devant le combat. Illiana, ma petite protégée, se retrouvait là à se battre contre un homme beaucoup plus grand et beaucoup plus fort qu'elle. Je sentis mes poils se hérisser sur mes bras alors qu'un frisson désagréable me parcourait la nuque. Je n'attendais pas un instant de plus et je fonçais vers elle pour lui venir en aide. À l'odeur, il n'y avait aucun doute qu'il s'agissait d'un vampire.

Avec un sens du timing parfait, je poussais Illiana loin de son agresseur, prenant sa place. Il n'eut même pas le temps de comprendre ce qui venait de se produire qu'il me déchiqueta la gorge. Je ne l'avais pas vu venir… Alors que sa main s'enfonçait dans mon abdomen, je sentais mes yeux vaciller. La douleur était insoutenable. Je toussais du sang avec une petite pensée pour Illiana qui n'aurait jamais survécu si je n'étais pas arrivé à temps...

WILDBIRD


Remind me again why I should give a damn?
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
Messages : 57

MessageSujet: Re: I looked round and I knew there was no turning back  Dim 25 Fév - 21:23

I LOOKED ROUND AND I KNEW THERE WAS NO TURNING BACK
Hayley & Illiana
Le sommeil était une notion bien vaste, presque abstraite. Les vampires n’en possédaient pas particulièrement le besoin, les humains semblaient y attacher une importance de fer et moi... Mon sommeil décidait à ma place. Il était rarement clément avec moi et à force, je m’y étais faite. Je vivais un peu la nuit, comme une réelle petite vampire. Etait-ce un mal venant d’une pseudo chasseuse ? Alors, comme tout les soirs, je sortais de chez moi avec tout ce que j’avais besoin pour m’entraîner. De saut en saut, je venais à la limite de la vie et des maisons. Je descendais du dernier pas avec une lassitude épuisante. Une fois en bas, je trottinais pour atteindre le cimetière. Je passais souvent par là pour atteindre mon lieu d’entraînement plus rapidement. Ce lieu avait été protégé par les sorciers de mon père. Depuis, j’y passais beaucoup de temps. Je me sentais libre à l’intérieur, personne ne me voyait et je ne voyais personne. Ca me vidait la tête.

Je n’avais plus à faire face à des "Illiana mais où est passé ton ombre ?" Ma soeur... Ma jumelle avait disparue et si cela vous importait un peu, vous l’auriez su. Je soupirais en repensant à ses dernières semaines et je me disais que j’allais avoir du travail avec eux. Je frottais ma nuque. Je n’appréciais pas cet endroit. Il me rappelait un peu trop l’abandon des autres, l’absence de ma soeur, la possibilité qu’elle s’y trouvait aussi, dans ce foutu cimetière. Le temps était réellement glaciale. Le vent s’engouffrait dans mes vêtements, m’arrachant un petit frisson. Alors que je grelottais presque, je fus interpeller par un bruit, un bruit que je connaissais mieux que n’importe qui. Un vampire me suivait et puisque je l’entendais, il ne se trouvait pas très loin de moi. Je poursuivais ma route, mes écouteurs dans les oreilles. Si j’avais l’effet de surprise sur lui, cela devrait me sauver la vie.

Je laissais glisser mon arc vers ma main. J’allais devoir attraper ma flèche plus rapidement. Je tenais mon arc dans la main, prête à le brandir. Comme je le pensais, une main se posait sur mon épaule et je faisais un véritable vol plané. Heureusement que je prenais l’habitude des coups pour encaisser celui-ci. Je toussotais en me relevant avec difficulté. J’attrapais une flèche dans mon carquois. Je n’avais pas le temps de la poser sur mon arc, qu’il se trouvait derrière moi. Je sentais ses crocs frôlaient ma peau. Désolée mais je n’appréciais pas les morsures alors... Je lâchais mon arc et plantais à main nue le flèche dans sa jambe. Je sortais une autre flèche, un combat s’engageait entre nous. Du sang coulée le long de ma joue, sur ma main aussi. Ca me piquerait sans doute si je ne sentais pas l’adrénaline pulsait dans mes veines. L’instinct de survie était un puissant stimulant. J’attrapais mon arc sur une belle roue arrière et je tirais une autre flèche, lui arrachant un petit grognement.

Pourquoi moi, maintenant ? J’essayais de voir un lien mais je ne voyais rien de bien concret. Il était de passages. Mon odeur avait dû me trahir et je me retrouvais dans cette situation. «Ton sang... A une odeur si délicate» Je resserrais ma main sur mon arc. Ca me dégoûtait. Je fronçais les sourcils tout en reprenant mon souffle. Je me souvenais vaguement de celle-ci. J’étais soudainement distraite par les souvenirs qui faisaient surface, souvenirs que je ne connaissais pas en ma possession. Je restais presque tétanisée alors qu’il s’approchait de moi. Une ombre s’interposait entre nous. Je partais en arrière, percutant une pierre tombale avec force. Cela me coupait la respiration pourtant ça ne suffisait pas pour m’empêcher de relever la tête vers cette ombre, qui n’en était plus une. Le corps d’une femme se distinguait et il m’était singulier. J’entrouvais grand les yeux, choquée. Hayley. Elle venait encore une fois de me protéger. Son sang coulait parterre. Je devais bouger.

Je me relevais et avec une grande précision, je décochais cette flèche dans le coude du vampire. Ainsi, il était dans l’impossibilité de bouger celui-ci. Je m’approchais d’eux avec méfiance, en agrippant une autre flèche. «OH MON DIEU ! HAYLEY... HAYLEY... T’ES UNE LOUVE PAS SUPERGIRL !» Je lui jetais un coup d’oeil. Elle allait mourir. Ce n’était qu’une simple louve et il ne pouvait pas guerir de si violentes blessures. Je me sentais réellement émue et en colère. Je ne voulais pas la perdre, elle aussi. Je venais à peine de la revoir. J’avais tellement de choses à lui raconter. Avec rapidité, je décochais ma flèche dans la cuisine du vampire qui retirait sa main lentement pour essayer d’enlever ma première de son bras. Je m’approchais en courant du vampire alors que je la voyais vaciller. C’était avec les deux pieds en avant que je sautais sur lui pour venir replanter la flèche qu’il venait tout juste de retirer. J’entendais sa voix rauque pester. Avec agilité, je me relevais et je me mettais au côté de la belle louve «Hayley... Je ne méritais pas ce sacrifice... Reste avec moi d’accord, reste avec moi» J’ignorais totalement que ma belle louve n’en était que la moitié désormais. Je ne me doutais pas non plus qu’elle était désormais bien plus forte qu’avant, dans tout les sens de ce terme.
Stay Unique
⇜ code by bat'phanie ⇝



The Human life in the blood world
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
I looked round and I knew there was no turning back
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Darkness Will Rise Again  :: The dark theater :: | Votre destin est entre nos mains. :: Blacktown :: Cimetière-
Sauter vers: