AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez | 
 

 What a theatrical Pierce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Elijah Mikaelson
Originel
Morsures : 154

MessageSujet: Re: What a theatrical Pierce  Sam 11 Aoû - 11:54

What a theatrical Pierce

Katherine & Elijah


Il s’était imaginé des cris menants à des règlements de compte, des coups qui rependraient du sang chaud sur son parquet froid et scintillant, des larmes qui amèneraient des propos larmoyants dignes des plus belles comédies romantiques que l’on regarde lors de la période de Noël, des rires hypocrites face à une quelconque ruse de Katherine, mais l’idée de la mort de Katherine, empoisonnée par un chasseur ne lui avait jamais traversé l’esprit. Il était très perturbé par cette nouvelle, et réalisa qu’il devait prendre la menace des chasseurs très au sérieux.

C’était évident que Katherine ne faisait pas semblant de souffrir pour qu’Elijah ressente de la peine à son égard. Sa douleur, tout comme sa saisissante et éloquente blessure qui dégradait lamentablement son bras. S’il s’était promis de n’avoir de pitié pour personne, il fut contraint d’abandonner cet état d’esprit, pour la simple et bonne raison que Katherine lui rappelait, à ce moment précis, Niklaus, le jour de son mariage. Il avait été incapable de sauver son petit frère et pour l’instant, était encore une fois incapable de sauver Katherine de sa souffrance. Ce qu’il entreprenait était de soulager les douleurs de la Petrova à l’aide de son sang, bien que cela était loin d’être suffisant pour empêcher la destruction de la vampire. Il tranchait alors son poignet droit pour faire couler un mince filet de sang dans le verre et l’apporta à Katherine.

-Je sais que cela ne va pas te soigner complètement, mais s’il te plaît, acceptes ce verre de ma part.

C’était la seule chose qu’il pouvait faire à l’heure actuelle. En revanche, il n’avait encore aucune idée de comment protéger cette grande fratrie de ce poison toxique. A ce moment-là, et pour l’une des rares fois depuis la mort de son frère, il aurait souhaité que Niklaus soit là pour le guider. Dans des situations tendues comme celles-ci, c’était toujours l’hybride qui choisissait des solutions drastiques pour éradiquer les problèmes actuels.

-Bien évidemment qu’ils logent dans le bayou. Où pourraient-ils être autrement ? Dit-il en roulant les yeux. Il sortit immédiatement son téléphone pour prévenir Hayley, qui aimait passer du temps sur ce territoire, afin de la prévenir de faire attention à ses arrières. Il reposait son regard sur Katherine et posait ses mains sur ses hanches, plissant les yeux. -On ? Katherine, à moins d’être une parfaite arriérée aux raisonnements superflus, je ne pense pas que tu devrais y aller, étant donné ton état catastrophique. Je devrais y…

Il s’arrêta subitement dans ses paroles en voyant la nouvelle crise de douleur que son « ancienne » ennemie. Il vient près d’elle bien qu’il ne puisse faire grand-chose. Il ressentait encore cette sensation de faiblesse face au danger, face à cette blessure, et avait plus l’impression d’être un simple humain lambda qu’un originel ayant vécu des dizaines de siècles. Il essayait de cacher son inquiétude face à la main ensanglantée de Katherine, dont le sang s’avérait être anormalement noir. Il soupira et hurla plusieurs fois le prénom de sa sœur Freya, bien qu’il ne reçût aucune réponse. Il donnait alors un coup de pied dans une chaise pour extérioriser sa rage, puis passait une main sur sa nuque en haussant les sourcils.

-Je vais aller leur rendre une visite, pour qu’ils me donnent volontairement ou non un moyen de te soigner. Il pointait Katherine du doigt en prenant son manteau de l’autre main. Tu restes ici pour te reposer.

Il enfila rapidement son épais manteau noir et relevait le col de celui-ci. Il ne pouvait pas laisser cette femme en détresse, il ne pouvait pas rester au manoir pour la voir souffrir, il ne pouvait pas subir une autre perte, bien qu'il fut nettement moins proche de Katherine que de Niklaus, mais le principe reste le même. Il se fichait de se faire attraper, de se faire démembrer ou subir tout autre barbarie de la part des chasseurs. S'il pouvait récupérer le remède qui pourra sauver Katherine ou sa famille si jamais quelqu'un était attaqué, il le récupérait, peu importe s'il devait y laisser sa vie.

Il se dirigeait vers la porte d'entrée, mais s'arrêtait un instant pour se retourner vers la Petrova.

-Si Kol, ou l'une de mes soeurs arrive pendant mon absence, tu leur demanderas de m'appeler avant qu'il ou qu'elles ne te décapitent.
Code Hesa #9a2d2d


“Family means no one gets left behind or forgotten".
When everything goes to hell, the people who stand by you without flinching, are your family. Always and forever
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Katherine Pierce
Vampire
Morsures : 110

MessageSujet: Re: What a theatrical Pierce  Sam 11 Aoû - 22:20
Deal with a Noble
"I don't even remembrer who I was when we first met, and... I wanna find out."

Katherine avait du mal à intégrer l'idée qu'Elijah soit capable de s'en faire pour elle. Elle pensait surtout qu'il faisait ça pour sa famille et qu'il voulait la sauver pour voir si un antidote marcherait si l'un d'entre eux venait à être blessé. À dire vrai, Katherine ne croyait tout bonnement pas que quelqu'un puisse l'apprécier un peu plus pour ce qu'elle ne montrait pas que ce qu'elle laissait voir. Cependant, le fait de voir son inquiétude lui laissait entrevoir un quelconque intérêt pour sa personne.

Elle rabaissa son regard sur cet épais coulis de sang noir qui coulait de son bras. La situation devenait de plus en plus grave, elle ne ressentait pas encore de grande fatigue ni d'étourdissements qu'elle ne pourrait contrôler, mais elle savait que son corps s'affaiblissait d'heure en heure et elle ne savait pas si elle avait beaucoup de temps devant elle. Elle balade son regard sur la pièce lorsqu'il hurle le prénom de sa sœur qui ne viendra jamais. Un nouveau sursaut fait vibrer son corps quand il donne un coup de pied dans la chaise, il semblait effectivement en colère et Katherine devait bien avouer qu'elle trouvait ça inquiétant plus que flatteur. Elle tousse légèrement et prend finalement le verre qu'Elijah avait remplit de son sang pour le boire d'une traite, ce qui avait pour soin bénéfique de calmer les saignements de son bras. Elle prend alors le bout de tissus qu'elle venait d'utiliser et nettoie une nouvelle fois, la plaie puis sa main avant de soupirer pour exprimer sa lassitude qui commençait à lui faire perdre patience. Elle avait peur de mourir et il était hors de question qu'après trois retours à la vie et un voyage dans les enfers elle perde une fois de plus ce qu'elle avait de plus précieux.

Elle passe sa main sur son visage et réfléchit à une tactique d'approche pour soudoyer les chasseurs puis relève rapidement la tête lorsqu'Elijah entreprend de sortir du manoir. Elle use de sa vitesse vampirique pour le devancer, mais se voit contrainte de s'arrêter avant de l'atteindre, ayant subitement le tournis, elle appuie sa main sur son front et secoue la tête pour revenir à elle avant de rattraper Elijah à pied.

« Oui, oui bien sûr. J'allais te le dire. »

Elle se place devant lui et croise les bras l'air vraiment sérieux. Son visage n'avait plus cette étincelle enfantine, sarcastique, malicieuse et parfois mauvaise, elle avait peur et ne voulait pas laisser Elijah prendre des risques inutiles pour sauver une femme qu'il aurait dû détester.

« Et on fait quoi si tu tombes sur un os et que tu te fais blesser ? Surtout, on fait quoi si ce poison est aussi mortel pour les Originel, Elijah ? On aura l'air bien malin tous les deux agonisants dans notre propre sang devenu noir. Il est hors de question que tu prennes des risques aussi insensé pour moi, même si tu veux surtout sauver ta famille à la base. »

Elle soupire et prend une grande inspiration avant de battre rapidement des cils, elle faisait une moue réticente aux mots qu'elle avait dits et allait dire, Katherine détestait laisser entrevoir l'affection qu'elle portait pour quelqu'un, et avec Elijah, les choses avaient toujours été compliquées. Elle pose sa main sur l'avant-bras du vampire et hausse les épaules.

« Donc je vais venir avec toi, et tu n'as pas le choix, remballes tout de suite tes beaux discours que je prends en faisant ça, j'ai un pied dans ma tombe depuis des siècles, je n'ai pas grand chose à perdre et je ne vais pas manquer à beaucoup de monde. En plus, je connais l'endroit où ils se planquent. »

Elle sourit légèrement et regarde un instant Elijah avant de laisser retomber sa main le long de son corps.

« Allons buter du chasseur ! »

©️ ASHLING POUR EPICODE




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elijah Mikaelson
Originel
Morsures : 154

MessageSujet: Re: What a theatrical Pierce  Dim 12 Aoû - 22:19

What a theatrical Pierce

Katherine & Elijah


Il avait l’impression d’entendre ces propos à longueur de journée. Ces propos fous, vains, crispants et horripilants. Ces propos qui visaient à le protéger alors qu’il n’avait pas besoin de cette protection puisque c’était son propre corps qui aurait dû se réduire en cendres le jour du mariage. Il en avait vraiment assez que tout le monde essaie d’être le plus protecteur possible avec lui. C’était à lui de guider le monde entier, de se mettre devant ses proches pour faire office de bouclier, c’était à lui de finir en tas de poussière pour que sa famille puisse vivre encore pendant plusieurs siècles.

Il s’apprêtait à franchir la porte d’entrée lorsqu’il entendit Katherine le suivre, pour au final manquer de tomber lamentablement devant l’imposant escalier de la demeure. Il remarquait ensuite la jeune femme entrer dans son champ de vision. Agacé, et un brin impatient, il fermait les yeux pour soupirer d’impulsivité. La Pierce était plus qu’inconsciente de se livrer, aussi affaiblie, à un combat d’ores et déjà mortel. Il avait déjà eu une extrême difficulté à se pardonner lui-même de la mort de son frère, il n’y avait pas de doute que la mort de Katherine enfoncerait un peu plus le clou de sa culpabilité. Passant élégamment ses doigts sur son menton, il reprit sa prise de parole, veillant à baisser son intonation, au cas où l’un de ses proches se trouvait à proximité du bâtiment.

-Je n’ai toujours pas réussi à me pardonner pour avoir laissé Niklaus mourir devant les yeux de sa femme et de sa fille, et je ne supporterais pas te voir mourir et agoniser à mes pieds. Tu ne comprends pas, il fronçait les sourcils en montrant le manoir d’une main vague et aléatoire, personne ne comprend que mourir n’est pas un problème pour moi puisque c’est mon devoir. Si je dois souffrir pour récupérer ce remède, alors je souffrirais. J’ai une fois dit que je me battrais pour ceux que j’aime, et tu sais tout aussi bien que moi que je suis un homme de parole.

Malgré toute sa bonne détermination, Elijah savait déjà qu’il allait rapidement céder, et autoriser Katherine à venir avec lui, même si elle rajouterait une angoisse sur ses épaules. Son regard vira sur la main de la Pierce qui s’était posé sur son avant-bras, et ses prochaines paroles confirmaient les pensées de l’originel. Cela ne servait à rien de discuter avec une femme qui faisait la sourde oreille face à ses avertissements. De plus, essayer d’avoir raison ne faisait qu’accélérer la progression du poison dans l’organisme de Katherine. Il fallait donc agir rapidement pour espérer sauver la manipulatrice aux grandes angoisses de mourir. En revanche, le fait de connaître leur campement était un avantage considérable qui allait faire gagner un temps précieux aux deux « anciens » ennemis.

-Je t’annonce de suite que je prendrais les grandes décisions une fois sur le terrain. Ce n’est pas la peine d’aller les provoquer Katherina, ils seront beaucoup plus nombreux que nous deux. Il tirait sur la manche du vêtement de la femme pour cacher visuellement la blessure aride de cette dernière. Ne fais rien de stupide, je t’en prie.

Sur ce, il passait à côté de Katherine pour quitter définitivement le manoir. Cette confrontation allait être périlleuse, il le savait, et c’est ce qu’il l’inquiétait le plus, non pas pour lui, mais pour Katherine. Il pouvait revenir les mains vides au manoir, il pouvait être de retour avec le corps de la Petrova dans ses bras, ou il pouvait simplement ne pas revenir du tout. Le destin en décidera.
Code Hesa #9a2d2d


“Family means no one gets left behind or forgotten".
When everything goes to hell, the people who stand by you without flinching, are your family. Always and forever
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Katherine Pierce
Vampire
Morsures : 110

MessageSujet: Re: What a theatrical Pierce  Dim 12 Aoû - 23:02
She got a bad reputation
"I don't even remembrer who I was when we first met, and... I wanna find out."

lle se fichait pas mal de la tournure que prendrait cette rencontre avec les chasseurs, elle ne voulait simplement pas laisser Elijah livré à lui-même face à des chasseurs qu'il n'avait jamais vu avant. Elle se rendait compte qu'elle n'était pas si égoïste que ça, particulièrement quand ça touchait à l'Originel qu'elle appréciait bien malgré elle. Elle ne voulait pas qu'il prenne de risques inutiles pour sauver une femme qui n'était pas vraiment digne de confiance. Elle aurait pu lui faire un coup par-derrière, et bien qu'elle n'en est nullement l'intention, il aurait pu douter de sa sincérité. Pourtant, Elijah était prêt à aider la Petrova et c'était plutôt rare que quelqu'un ait envie de faire quoi que ce soit pour elle, à part lui arracher le cœur bien entendu.

Elijah se livrait ensuite sur la culpabilité qui le rongeait face à la mort de son frère devant ses yeux et ceux d'une partie de sa famille. Il livrait à sa dite ennemie ses peines et ses doutes et elle se retrouvait désarmée face à ça, parce qu'elle connu ça elle aussi et elle savait ce que ça faisait de perdre quelqu'un et de ne rien pouvoir faire pour le sauver. Elle bat rapidement des paupières en prenant un air sincèrement désolé.

« Tu sais, je ne me suis jamais vraiment pardonnée la mort de Nadia, parce que j'étais impuissante et que c'était sa décision. Elle n'avait pas voulu être aidée. Et c'est pareil avec ton frère. Il n'a pas voulu être aidé parce qu'il a voulu tous vous sauver et que ça n'aurait pas été possible si tu avais été au courant. J'ai beau détester Niklaus, il a au moins se mérite là. » Elle secouait la tête et haussait les épaules. « Elijah, tu ne peux pas porter le poids des erreurs de toute ta famille sur ton dos. Ce n'est pas à toi de mourir pour les autres. Tu ne peux pas payer pour les erreurs que ton frère a faite. C'est comme ça, tu n'as pas à t'en vouloir à toi. Tu as fait ce que tu pouvais. On fait tous comme on peut. »

Pour la première fois depuis longtemps, Katherine avait laissé de côté son air prétentieux, supérieur, imbus de sa personne et sa mauvaise réputation, pour laisser place à une Katherine plus douce, plus compréhensive et plus vraie. Elle ne mentait plus et n'avait plus envie de jouer la carte du sarcasme avec un homme qui livrait en quelque sorte ses peines. Elle se met à grimacer et secoue la tête.

« Eurk... Ça sonne quand même vachement Elena Gilbert ça. » Elle reprend un air normal et sourit légèrement en regardant Elijah dans les yeux. « Je pense ce que j'ai dit, Elijah. Ce n'était pas de ta faute. »

Elle hausse ensuite les épaules et se met à marcher aux côtés d'Elijah pour rejoindre le Bayou et elle regarde sa blessure qui était en train de tâcher son vêtement puis elle roule des yeux et soupire.

« Tu peux prendre toutes les décisions que tu veux, je veux simplement qu'on trouve ce foutu remède... »
Elle ricane toute seule nerveusement. « J'ai peur de mourir. » admet-elle en donnant un coup de pied dans un caillou. « Quand tu te bats toute ta vie pour survivre, mourir aussi bêtement, c'est vraiment nul. Mais je suis habituée à mourir c'est une habitude chez moi. » Elle expire ensuite grandement. « Mais ça va, c'est cool. Si ça doit arriver, je suis au moins contente que ce soit avec toi, et pas avec quelqu'un en qui je n'ai pas confiance. »
©️ ASHLING POUR EPICODE




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elijah Mikaelson
Originel
Morsures : 154

MessageSujet: Re: What a theatrical Pierce  Lun 13 Aoû - 21:05

What a theatrical Pierce

Katherine & Elijah


Si on lui avait dit que Katherine serait sa nouvelle « psychologue » il aurait probablement réprimandé son interlocuteur, lui disant de la manière la plus polie et courtoise possible, qu’il ne connaissait absolument pas Katherine Pierce. Ridiculement, avant son arrivée au manoir, Elijah s’était mentalement préparé à subir diverses attaques et provocations de la part de la Petrova, notamment au sujet de Niklaus, dont elle avait vu sa mort en direct. Pourtant, il avait l’impression de ne plus reconnaître la célèbre furtive Katherine Pierce aux idées bien tranchées et à l’intelligence bien précise. Devant lui, se trouvait une jeune femme apeurée par la mort, qui donnait son entière confiance à un originel démuni. N’était-ce pas pitoyable mais également surprenant ? Il avait fait une guerre sans merci pour qu’au final, chacun livre leurs différentes peurs et craintes dans un manoir aussi vide que le néant.

C’était à présent à Katherine d’exprimer sa détresse et sa culpabilité secrète aux yeux de tous. Elle avait beau essayer de rassurer continuellement Elijah, ce dernier, un brin têtu, campait sur ses positions et sur son propre avis de sa personne. Oui, Niklaus avait fait ceci volontairement, dans le but de libérer sa famille de la prison qu’était Blacktown, il n’avait pas vraiment souffert lors de sa mort mais rien n’empêchait Elijah de penser qu’il a été incapable de comprendre le plan secret de son frère, et d’empêcher cette exécution publique en prenant sa place au dernier moment. Il inclinait sa tête vers le bas pour se masser la nuque, souriant timidement face à la référence de la prétentieuse Elena Gilbert.

-Quand Niklaus et moi sommes arrivés à la Nouvelle-Orléans, je lui ai promis de le soutenir quelque soit les évènements, je lui ai promis d’être son frère, et de le protéger dans chaque situation. Mon frère a peut-être fait ce sacrifice dérisoire volontairement mais je reste persuadé que mon corps aurait dû se transformer en tas de cendre pour sauver mon petit frère. Résultat, Hope est entièrement bouleversée, Hayley est porté disparue, et Camille a décidé de faire cavalière seule en s’alliant aux chasseurs. Si j’étais partie, Hope aurait toujours eu son père auprès d’elle et Camille aurait pu continuer à aimer son tout jeune mari. Alors, même si c’était son choix de mourir, il secouait sa tête, le pardon personnel est compliqué à accomplir.

En chemin vers le bayou, Elijah avait pris conscience que chaque pas qui semblait si anodin quotidiennement, le rapprochait d’un danger mortel et aussi tortueux qu’une confrontation avec ses plus grands ennemis. Il savait que cela allait être un combat pour sa vie, un combat pour sauver Katherine en priorité, et un combat pour espérer le précieux sésame qu’était le remède pour permettre de donner un bouclier fictif à sa famille. Il pouvait revenir perdant comme gagnant, et pour savoir, il fallait aller au front malgré les craintes de Katherine. Il attrapait le bras de la Petrova pour arrêter sa marche et l’attira vers lui, retrouvant son air autoritaire.

-Katherina Pierce, puis-je vous demander d’arrêter de dire de telles atrocités ? Tu ne vas pas mourir, je ne peux pas te promettre quelque chose d’incertain, mais je ferais en sorte de récupérer ce remède, fais moi confiance, comme tu me l’as dit. Il regardait au loin les arbres des bayous en soupirant. Ils ne nous attendent pas, mais cela ne va pas être facile. Il descendit sa main sur la hanche de la Pierce, lui souriant doucement. Je sais que même blessée, tu es assez déterminée et forte pour planter cet élégant talon dans l’œil d’un chasseur.

Il laissait glisser sa main sur la hanche de la Petrova avant qu’elle ne flotte de nouveau dans l’air. Il espérait secrètement que ce ne soit pas la dernière fois qu’il verrait Katherine car elle avait énormément changé, et était devenue une assez bonne personne. Maintenant, il espérait qu’une fois guérie, elle ne lui planterait pas un couteau dans le dos pour reprendre pleinement la ville.

L’air devenait plus humide, la végétation plus dense, les bruits des voitures moins fréquents, c’était officiel, ils étaient arrivés au bayou autrefois paisible. Marchant devant Katherine, il ne lui parlait plus pour éviter d’avertir leur présence et ouvrait l’œil…

Code Hesa #9a2d2d


“Family means no one gets left behind or forgotten".
When everything goes to hell, the people who stand by you without flinching, are your family. Always and forever
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hunter(S2)
PNJ
Morsures : 17

MessageSujet: Re: What a theatrical Pierce  Hier à 16:24
War again?
I'm your nightmare and I'll hunt you.
Attaque dans le Bayou


La vengeance est un plat qui se mange tiède. Car mitigé entre le chaud est le froid, elle est plus redoutable, plus inattendue, plus violente. La Nouvelle-Orléans et toutes ses joyeusetés berce en son sein les plus redoutables monstres qui damnent notre monde de part leur noirceur qui prolifère dans les entrailles de nos villes, allant jusqu'à pourrir l'âme de nos pères, de nos frères, qui se laissent alors sombrer dans les méandres du mal.

Le soleil brille sur le Big Easy en cette matinée douce aux allures d'une belle journée qui débute. Alors que terrés dans le Bayou, nous attendons le moment propice pour sortir les armes et monter au front.

Nous n'avions pas prévu de recevoir de visite ce matin, pourtant l'air indiquait des intrus dans le cercle très prisé des Chasseurs de l'Ombre que nous sommes.

Elijah Mikaelson et sa rivale Katherine Pierce, déjà blessée par nos soins entrent alors en zone de guerre. Les deux ennemis contraints de faire alliance pour venir à bout d'une menace dont il ne connaissent pas l'étendue.

Une horde de chasseurs les attend, positionnés tous un à un aux extrémités du Bayou. Dès que l'un d'entre eux entre dans le viseur d'un chasseur, il tirera sa première flèche, sans poison.

Les voilà donc, fièrement emmaillotés dans leurs convictions. Les flèches ne tardent pas à fuser et les chasseurs se précipite sur eux pour abdiquer la menace qu'ils représentent. Tuer les deux représentants des clans adverses serait une aubaine pour reprendre la régence de cette ville si dangereusement dirigée.
Nous vous traquons.

Elijah & Katherine





We are watching
you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Katherine Pierce
Vampire
Morsures : 110

MessageSujet: Re: What a theatrical Pierce  Hier à 17:05
She got a bad reputation
"I don't even remembrer who I was when we first met, and... I wanna find out."

La guerre n'est jamais bien loin quand on associe les chasseurs aux créatures surnaturelles et plus particulièrement les vampires. Ils se vouent mutuellement une haine qui perdure depuis la nuit des temps et qui ne se terminera jamais si quelqu'un n'en prend pas les devants. En prenant part à leurs petites querelles, Elijah et Katherine n'avaient pas tout de suite vu la menace que représentaient ces chasseurs qui paraissaient simplement trop audacieux à première vue. Aujourd'hui, Katherine allait en payer le prix fort s'ils ne trouvaient pas rapidement un remède à cette blessure dont la douleur s'intensifiait à mesure que les minutes passaient.

En montant la petite colline qui conduisait au Bayou, Katherine écoutait les paroles d'Elijah sur son frère. Il semblait véritablement culpabiliser de ne pas avoir pu sauver son petit frère d'une tragique destinée qui l'avait sûrement conduit à brûler dans les flammes de l'enfer. Là où ils allaient tous finir d'une manière ou d'une autre. La Bulgare avait beau avoir un attachement un peu ambiguë avec Elijah, elle n'en oubliait pas moins les cinq cents années de fuite qu'elle avait dû mener pour fuir feu Niklaus. Elle n'allait donc pas pouvoir jouer la carte de l’empathie avec Elijah, et il le savait. Elle roulait des yeux en soupirant devant le pessimisme d'Elijah qui semblait être devenu une version morose, sombre et déprimée de l'homme qu'elle avait jadis connu.

« Elijah, bon sang, je t'en prie. »
Elle venait se placer devant lui pour l'arrêter dans sa marche. « Tu veux bien arrêter deux petites minutes ? Tu refais le monde avec des suppositions qui n'auraient peut-être pas fonctionné comme tu l'aurais voulu. » Elle hausse les épaules en prenant une grosse voix pour l'imiter. « Et si j'avais fait ci... Et si j'avais ça... Et si j'étais parti... Et si, et si, et si... » elle reprenait sa voix normale. « Et si quoi ? Franchement, tu fais quoi de plus que te faire du mal tout seul, là ? Avec des si on refait le monde. Bah ouais... Et si je n'avais pas eu cet enfant, je n'aurais pas été bannie. Et si je n'avais pas rencontré ton frère, je n'aurais pas eu à fuir. Et si tu n'étais pas toi, je pourrais te faire la guerre sans remords. Et si j'avais fait un peu plus attention aux chasseurs, je ne serais pas face à toi, à me demander si je serais encore là pour voir le soleil se lever demain matin. »

Elle le regardait avec un air sévère. Elle voulait qu'il comprenne que ce n'était pas en se lamentant sur son sort que la situation s'arrangera et qu'il se sentira mieux ainsi. Elle avait vécu bon nombre de situations rocambolesques dans sa vie et avait toujours fait en sorte de ne pas y penser ou bien de laisser cela de côté pour éviter de tomber dans le tourbillon de la solitude que semblait ressentir Elijah.

« Les choses ont été faites ainsi, tu ne reviendras pas dessus avec des « Et si... ». Alors, Elijah, arrête de pleurer sur ton frère, ta belle-sœur qui t'a trahi ou encore ta nièce qui fait une crise d'adolescente ridicule. Tu parles à une femme qui a la quasi-totalité des créatures surnaturelles qui la détestent, qui veulent sa mort ou qui la torturent. Et pourtant, je t'assure que dans mon enfer personnel, y a des jours où ça va. Alors ça ira pour toi. Maintenant si tu veux bien... »

Elle se retournait pour regarder l'entrée du Bayou anormalement calme.

« Je crois qu'on a des chasseurs à égorger. »


Elle s'avance pour pénétrer dans le Bayou et met à contribution son ouïe fine en espérant entendre quelques sons qui pourraient lui indiquer une présence ennemie. Elle se précipite devant Elijah pour arrêter une flèche dans son vol avant de hausser la voix.

« Bah alors ? On joue à cache-cache ? Ok, très bien. Je compte jusqu'à trois avant de vous planter votre flèche dans l’œil... Un... Deux... Tr... »

Avant de finir sa phrase, elle se prend une flèche dans le ventre qui la fait basculer en avant alors qu'une horde de chasseurs vous court dessus armés de flèches, de pistolets et de poings américains.
©️ ASHLING POUR EPICODE




Revenir en haut Aller en bas
 
What a theatrical Pierce
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Darkness Will Rise Again  :: Dynasty of Shadows :: | Votre destin est entre nos mains. :: Habitations :: Manoir Mikaelson-
Sauter vers: