AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez | 
 

 Promise me [Kath']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Illiana Green
Humain
Morsures : 90

MessageSujet: Promise me [Kath']  Jeu 2 Aoû - 0:04

Promise me
Katherine & Illiana
Le souffle froid mordait ma peau avec une certaine violence. A cet instant, je m'en fichais bien. Ses derniers temps beaucoup de choses m'obligeaient à me remettre en question. La disparation de Kai en était probablement le déclencheur. Il était temps, temps que je demande de l'aide et aussi étrange que cela pouvait l'être, je ne voyais qu'une seule personne capable de me l'apporter, la seule qui semblait pouvoir me comprendre ou tout du moins qui n'essayera pas de me préserver. Je marchais plus rapidement que je l'imaginais, assez vite en tout cas pour me retrouver sur le seuil de sa porte. J'hésitais un instant à frapper..

Et si je me trompais ? Peut-être avais-je tord sur son compte, sur tout à vrai dire ? En quoi je devais croire exactement, pour  quoi ? Pour qui ? L'évidence, c'était que ma soeur était morte, tout comme probablement Kai. L'évidence était que je me sentais seule, terriblement seule. Le monde entier semblait réjouie, ne remarquant même pas que Kai n'était plus, ne remarquant pas que je ne le suivais plus, depuis longtemps désormais. Tout le monde s'en fichait bien de savoir tout cela, tout le monde sauf Katherine. Elle-seule accepterait un tel défis, avec mes faiblesses minables. Ma main cogna à répétition à la porte en attendant que la belle vampire m'ouvre. Je devais rester forte pour lui montrer au combien j'étais déterminée à me battre, à mon tour. Il était temps que je rentre dans le jeu, moi aussi.  

«Katherine... Il faut qu'on parle !» Je marquais une pause en remarquant qu'elle n'était pas non plus aux meilleurs de sa forme. Nous étions affectés par les même choses, c'était pour cette raison que parfois, je me voyais dans son reflet. «Il n'est plus là... Et j'arrête pas d'y penser au fait que je suis restée bloquée devant la mort de ma soeur. Je ne veux plus rester comme ça, rester passive. J'en ai marre de voir les autres s'éclataient pour réussir et moi... J'attends. J'en ai marre d'attendre !»   Je laissais un silence s'installait en sautant cette larme coulée sur ma joue, je secouais la tête en l'essuyant du revers de ma manche

«Merde... Je m'étais promis de ne pas pleurer !» Mais c'était plus fort que moi hein... Parce qu'au fond qu'est ce que j'avais fait à part pleurer ? Rien. Putain, rien. Ca me tuait de m'en rendre compte au bout de plus de 20 ans de ma vie, je passais mon temps à me lamenter, plutôt qu'à agir. Je courrais sans trop vouloir fuir ou même poursuivre, dans le vide. C'était trop, c'était assez. Je ne souhaitais plus vivre ainsi. Ma seule issue, ma seule manière d'y arriver c'était Katherine... «Je suis désolée de venir te voir à cette heure là... J'ai vraiment besoin de ton aide !» Je lui faisais confiance, sans trop de raisons à vrai dire. Mais des choses changeaient depuis peu, ils changeaient assez pour que je m'alertes de ce qu'ils se passaient. Ma famille, leurs messages... Je devais en parler.

Je me rendis compte, à cet instant-même, que je tenais particulièrement à cette vieille vampire. J'avais des raisons de l'apprécier et je me sentais moins seule en la voyant, comme si, tout prenait un peu de sens. Qui aurait cru que la reine des enfers deviendrait mon ange Raziel ?  
Unknown
⇜ code by bat'phanie ⇝



-Can we learn to live right now? I just want to feel it all-
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Katherine Pierce
Vampire
Morsures : 110

MessageSujet: Re: Promise me [Kath']  Ven 3 Aoû - 23:17
Sentimental FoolCela faisait quelques jours que je m'étais retranchée dans la petite chambre d'hôtel que je louais à la Nouvelle-Orléans, rien à voir avec la maison que j'avais à Blacktown, mais l'ambiance du Big Easy n'a quand même rien à voir avec celle de la ville noire, maintenant qu'un lointain souvenir pour toutes les personnes qui s'étaient retrouvées coincées là-bas.
Je n'étais pas sortie de cette chambre, travaillant durement à ma prochaine rébellion. Cette fois-ci, il fallait frapper fort, Klaus n'était plus là pour faire ce qu'il fait de mieux... semer le chaos. Ironique, quand on sait que c'est justement ça qui l'a tué.

Mes recherches sont interrompues par le son d'une main qui frappe à la porte de ma chambre, l'air concentré sur le visage, je pars ouvrir sur cette dernière pour tomber sur Illiana. Une visite que je n'attendais pas, je ne savais même pas qu'elle était à la Nouvelle-Orléans. Je me poussais pour la laisser entrer et referme la porte derrière elle, porte sur laquelle je m'appuie pour écouter son discours.

Elle devait me parler de Kai, même si son prénom n'avait jamais été cité, je n'étais pas idiote. Elle me reparlait encore de sa sœur, un sujet de discussion que je ne supportais tout bonnement plus. J'avais eu une certaine attache pour cette gamine, mais elle était bien trop frêle pour être un jour aussi forte qu'elle le souhaitait. Alors j'allais l'aider, parce qu'elle allait pouvoir m'être utile, mais je ne serais pas douce avec elle, et j'espère pour elle qu'elle le savait, sinon les pleurs, les bleus et les cassures ne seraient que plus douloureuses. Je la laissais tout de même finir avant de soupirer et de secouer la tête en levant une de mes mains pour l'arrêter avant qu'elle ne reparte dans une explication larmoyante.

« Illiana... » disais-je dans un soupir. « Tu veux être forte ? »

La question était d'une rhétorique implacable, étant donné qu'elle était venue me voir spécialement pour ça. Je ne la laissais donc pas rétorquer à ma question et surenchérissais :

« Alors, commence par arrêter de vivre dans le passé. Arrête de parler constamment de ta sœur, ou de Kai. Arrête de pleurer sur ton sort. Ils sont morts, tu comprends ça ? Ils sont morts et ne reviendront pas. Ta sœur est partie depuis des années, il serait peut-être temps que tu te fasses à l'idée qu'elle est partie. Quant à Kai, tu t'attendais à quoi ? Tu pensais qu'il était ton ami ? Que lui et toi alliez courir dans un champ de pâquerettes mains dans la main et que vous auriez des colliers de l'amitié ? Illiana, bordel réveille-toi. Kai ne t'appréciait pas. Il n'appréciait personne d'autre que lui, exactement comme moi. Alors arrête de t'attacher aux mauvaises personnes, et de pleurer quand ils te lâchent. Kai a peut-être juste disparu, ou il est mort. Quoi qu'il en soit il n'est plus là alors arrête de penser à lui et à tout ce que tu crois qu'il t'a apporté. Tu veux être forte, hein ? Alors ça commence par là. Arrête de pleurer, arrête de souffrir pour des gens qui ne sont plus là. Passe à autre chose. Là, tu auras déjà l'air moins pathétique. »

Quoi ? Elle voulait que je l'aide, c'est ce que je fais.


©️ 2981 12289 0




Dernière édition par Katherine Pierce le Mer 8 Aoû - 16:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Illiana Green
Humain
Morsures : 90

MessageSujet: Re: Promise me [Kath']  Dim 5 Aoû - 16:55

Promise me
Katherine & Illiana
Katherine ouvrit la porte avec rapidité, sans grand étonnement, à vrai dire. Je la regardais, elle, qui paraissait toujours royale, avec une confiance en elle-même débordante. J'entrais à son invitation et je laissais cette porte refermée derrière moi. C'était le début, le début d'un nouveau souffle et tout du moins, je l'espérais vraiment. Je croyais en elle, j'avais besoin d'une personne comme elle dans ma vie, qui me change assez pour me rendre forte, comme je le prétendais toujours. Je devais me battre. Je m'arrêtais lorsqu'elle m'appelait par mon doux prénom, je relevais la tête vers elle, calmant mon rythme cardiaque et ma profonde et misérable tristesse.

J'étais en bordel, un véritable bordel. Je ne savais plus trop où j'en étais, maintenant que j'étais libre de mes sentiments, de mes pensées que j'avais dit ce que je pensais à chacun, je ne savais plus qui j'étais, ce que je voulais. Je me répétais juste tout les jours "sois forte" en espérant que ça fonctionne. Les paroles de la belle vampire venait de m'affliger les claques qui me manquaient depuis plusieurs mois. Je la fixais, sans rien dire, la laissant m'expliquer ce que personne n'osait me dire. Je vivais dans le pensée, c'était dramatique et pitoyable. Dans un sens, je ressentais un profond besoin de pleurer mais je refusais de le faire, pas maintenant.  Alors, j'assimilais ce qu'elle me disait parce que personne n'était une plus grande survivante que Katherine et malgré tout ce qu'on pouvait dire d'elle, j'avais confiance en elle.

Je me fichais de savoir ce qu'elle avait fait, avant. Le plus important c'était ce qu'elle allait faire, maintenant. Mes poings se serraient parce que c'était de cette dure réalité dont j'avais besoin. Réveille-toi... C'était la seule manière d'avancer. Elle avait raison mais ça ne rendait pas les choses moins douloureuses. Je soupirais longuement, ça m'empêchait de pleurer. Je faisais redescendre la pression et je venais m'asseoir sur son lit. «Je dois retrouver son corps, Katherine. Si je veux avancer, je dois au moins honorer sa mort et quant à Kai... Tu as tout dit, je crois, tout comme pour Elijah, il est temps que je passe à autre chose. Je ne peux plus m'arrêter à cela... Plus maintenant !»

J'hésitais un moment à lui expliquer pourquoi, je ne pouvais plus m'arrêter à de l'amitié sincère ou à des sentiments quelconques, pourquoi il m'était devenue essentiel de prendre en puissance... Comment lui parler de ma famille, lui parler de tout ce qui m'était arrivée. Cela me paraissait presque impossible. La réalité c'était que j'avais peur de sa réaction, peur de ce qu'elle pouvait me dire. Je me triturais les doigts, hésitante. Je n'avais personne d'autre pour parler de cela et si je voulais avancer, elle devait tout savoir. «Il se passe quelque chose, Katherine. Je ne pourrais pas tellement l'expliquer. Mes parents me demandent un peu plus d'être présente, ils me répètent dans leurs messages que bientôt tout changera et je crois qu'ils seraient capable de tout...»

Je me frottais le cou, mal à l'aise. Ça me rappelait tellement cette histoire que ma grand-mère me racontait sur la naissance de jumelle dans notre famille et je commençais à m’inquiéter, etait-ce possible ? «J'ai retrouvé des traces de ma soeur et c'était comme si... J'avais eu raison de continuer à chercher. Mais... Quelque chose me dit que rien ne se passera comme prévu.Mes parents se préparent à quelque chose...»  
Unknown
⇜ code by bat'phanie ⇝



-Can we learn to live right now? I just want to feel it all-
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Katherine Pierce
Vampire
Morsures : 110

MessageSujet: Re: Promise me [Kath']  Mer 8 Aoû - 16:11
Sentimental FoolKatherine pouvait entendre beaucoup de choses, comprendre certains faits, accepter quelques réalités. Mais la seule pour laquelle elle avait de l'intérêt était nulle autre que la sienne. Durant des siècles elle avait fui le grand méchant loup pour échapper à une mort certaine. Passer autant d'années seule lui avait appris quelques choses. Elle était devenue égoïste, manipulatrice, elle laissait croire aux gens qu'elle les appréciait, pour mieux les détruire par la suite. Elle avait aussi appris qu'il ne fallait pas s'attacher aux gens avec une trop grande importance, parce qu'ils finissaient tous un jour par partir. C'est un peu ce qu'il s'était passé avec Kai. Ils étaient amis, de proches partenaires de crime et elle l'appréciait véritablement, comme un meilleur ami. Du jour au lendemain, l'hérétique avait déserté la demeure qu'il partageait avec le double Petrova, sans jamais plus donner de nouvelles. Premièrement, Katherine avait mal pris ce fait, elle savait qu'il n'était pas mort au fond d'elle, elle connaissait assez Kai pour savoir qu'il n'était pas assez idiot pour se faire tuer seulement quelques semaines après être revenu des enfers. Il s'était peut-être fait kidnapper, ou bien il était simplement parti de son plein gré. Peu importe la raison qui l'avait fait disparaître de la vie de la Bulgare, elle s'était fait une idée. Elle n'était pas restée triste de son départ plus d'une semaine, parce que comme susmentionné, les gens finissent toujours par partir un jour. Cela ne servait à rien de se morfondre pendant des semaines, des années, des décennies sur ses personnes qui sont probablement mieux là où elles sont.

Il est évident qu'elle avait cherché à retrouver Kai dans un premier temps, parce que disparaître comme il l'avait fait était tout de même étrange. Puis elle avait compris que ses vaines recherches lui avaient fait perdre un temps considérable, alors elle avait laissé tomber. Pas par lâcheté, non. Par égoïsme, encore et toujours.
Rester bloqué dans le passé était quelque chose qu'elle ne faisait plus depuis la mort de ses parents, mais aussi et surtout depuis la mort de Nadia. Rester dans le passé était exactement ce que faisait Illiana, un comportement qui ne cessait d'accroître l'agacement de Katherine.

Elle allait s'adosser contre le mur à côté de ce petit bureau sur lequel étaient éparpillés quelques papiers qu'elle avait volé aux archives de la Nouvelle-Orléans. Elle croisait les bras et tournait sa tête sur le bureau, rapidement, elle prend un livre qu'elle met l'air de rien sur les papiers puis remonte son regard vers la Green qui tenait un langage qui intriguait tout de même la Petrova.

« Retrouver son corps ? Pour quoi faire ? Qu'est-ce que ça va t'apporter de retrouver le corps de ta sœur probablement morte ? Si ce n'est un peu plus de souffrance et un peu plus de lamentation sur ton triste sort. Tu n'es qu'une enfant, Illiana. Tu ignores beaucoup de choses. On dirait une gamine qui met le rouge à lèvres de sa mère pour paraître grande. Mais tu n'es encore qu'une petite fille perdue dans ses propres réflexions qui sont, sincèrement, ridicules. » Elle roulait des yeux en soupirant. « Tu parles d'Elijah comme si tu comprenais ce qu'il vit, il est seul à pouvoir le comprendre. Sa situation n'a rien à voir avec la tienne. Non seulement son abruti de frère est mort depuis seulement quelques mois, ensuite, il a passé 1 000 ans avec lui, tu as passé quoi... 17 ans avec ta sœur ? Je t'en prie Illiana, j'ai beau être en désaccord avec Elijah sur beaucoup de choses, ne prétend pas comprendre ce que tu ne comprendras jamais. Cependant, je suis d'accord sur un point, il est temps que tu passes à autre chose. Ta sœur a disparu depuis des années, tu ne l'oublieras jamais, par contre, il faut que tu arrêtes de ressasser avec ça. Je te l'ai dit, la force résulte des efforts que tu fais pour t'en sortir, et tu ne me donnes pas du tout l'impression de vouloir t'en sortir. Le dire à haute voix ne va pas te faire devenir une survivante en 5 minutes. »

Elle était rude dans ses propos, mais elle savait que c'était nécessaire pour réveiller Illiana qui semblait continuer de vivre au pays des Bisounours où le Happy Ending existe aussi pour les méchants. La belle brune se décolle du mur pour s'approcher de la petite humaine, le regard livide et sans grandes émotions retranscrites.

« J'ai perdu ma famille, ma mère, mes frères et sœurs, mes cousins, mes tantes, mes oncles. J'étais là pour les voir baigner dans leur sang. J'ai perdu quelques personnes qui avaient un tantinet d'importance à mes yeux. J'ai aussi perdu ma fille, parce que j'ai eu une fille quand j'ai eu 17 ans, et elle a réussi à vivre pendant 500 ans pour me chercher, elle est morte sous mes yeux. Est-ce que tu m'entends geindre ? Pleurer le départ de ces gens pour qui j'avais ressenti une forme d'amour ? Non. Pourquoi ? Parce que je m'y suis faite, j'ai accepté et j'ai continué à vivre selon mes règles. »
La métisse passe une de ses mains dans les cheveux d'Illiana pour dégager sa nuque qu'elle regarde avec un léger sourire provoquant puis elle se recule et la regarde. « Il est là ton problème, Illiana. Tu n'acceptes pas, tu persistes, tu penses que te battre pour ça et essayer de faire le bien va faire de toi quelqu'un de bien. Première nouvelle : le bien ne gagne pas toujours, regarde Niklaus. »

Elle se reculait et allait prendre une des nombreuses bouteilles de bourbons qu'elle avait volé au Rousseau's après avoir couché avec le barman, elle saisit deux verres et les remplit de cet élixir ambré avant de se retourner vers Illiana.

« Par contre, il va falloir que tu t'endurcisses, tes parents sont chasseurs, non ? S'ils ont besoin de toi alors qu'ils ne t'ont jamais considérée comme autre chose que la ratée de la famille, ce n'est sûrement pas pour jouer à la belote avec Mamie. Ils te veulent quoi ? »


©️ 2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Illiana Green
Humain
Morsures : 90

MessageSujet: Re: Promise me [Kath']  Aujourd'hui à 12:10

Promise me
Katherine & Illiana
Mon silence parlait pour moi. Personne ne pouvait expliquer à quel point le silence pouvait exprimer plus que des paroles, des mots. Je soupirais longuement à ses paroles. La vérité m'était essentiel dans ce temps qui ressemblait étrangement à une période de crise. Je l'observais et malgré la véracité de ses dires, je serrais les dents, sa question m'agaçait. Je n'étais pas une gamine. Si je souhaitais retrouver son corps c'était pour espèrer qu'elle soit en paix. J'avais vécu 17 ans à ses côtés, 17 ans à partager ma vie. J'étais complète qu'avec elle, à mes côtés. Alors oui, c'était le minimum que je pouvais faire. Je ne l'avais pas sauvé de son agresseur alors je devais la sauver de l'obscurité, au moins cela.

 «Je retrouverai son corps parce que c'est la seule chose que je peux lui offrir. Je le fais pour personne d'autre que pour moi. Pour me dire que j'ai réussi à la retrouver, que j'ai accomplis quelque chose. Je me le suis promis, Katherine, j'ai promis de la retrouver, peu importe où elle était, morte ou vivante...» Je secouais la tête à la suite de ses paroles, cependant. Il était sûr qu'il était temps que je partes, que j'abandonne tout cela. Je ne pouvais pas comprendre la peine d'Elijah, tout bonnement parce que vivre avec son ombre ce n'était pas la même chose. Il était sûr qu'il avait vécu avec son frère pendant 1000 ans. Et je grandissais au côté de mon double pendant 17 ans. C'était incomparable. Nous n'avions déjà même pas les mêmes relations. La révelation qu'elle osa me faire me percutait en plein coeur. Je baissais la tête. Ce côté de Katherine était le plus réel et le plus rassurant. Je voyais à ce moment au combien elle me semblait humaine, à vrai dire.

Sans trop rien dire, je la laissais glisser sa main dans mes longs cheveux, admirant ma nuque. «Niklaus n'était pas le bien. On le sait très bien toutes les deux ! On a beau dire ce que l'on veut, ça n'existe pas... Le bien et le mal n'existe pas. Y'a les faits et la réussite de ceux-ci, c'est tout !» Mes mots semblaient sévère et même un peu trop franc. Malgré le fait que j'éprouvais une certaine émotion à sa mort, à vrai dire, Niklaus ne représentait pas le bien. Cami, elle, l'était. Moi... Moi je me retrouvais dans ce complexe équilibre. Je ne croyais plus au bien et au mal, je croyais en mes actions et c'était bien assez pour le moment. Je regardais dans le vide, juste quelques secondes, le temps de comprendre que c'était de cela, dont j'avais besoin. De croire en mes actions, de voir les faits comme des faits et non comme le signe désespéré d'un homme aimant sa femme et son frère...

 Sa reflexion sur ce que pensait ma famille  de moi me sortait de mes pensées et je relevais la tête et le regard vers elle. «J'ai dis à mon oncle que j'avais retrouver des traces de Leïla... C'est le seul de ma famille avec qui je suis restée en contact !» Je marquais une pause en sortant mon téléphone pour le déverouiller et le tendre vers la vampire. «Et depuis... Mes parents me demandent de revenir, encore plus qu'avant... Le dernier message de mon père m'a alarmé, regarde !» J'ouvrais la conversation dans laquelle se trouvait l'unique message que mon père m'avait envoyé en 4 ans. Sur le nom qui s'affichait, ce n'était pas Papa ou Papounet ou Père qu'on remarquait mais bien son simple prénom William. Je constatais moi-même que je ne le considérai pas comme mon père mais uniquement comme mon géniteur. Depuis des années, il ne faisait plus rien pour moi... Je n'étais pas plus sa fille qu'il était mon père.

«Il m'explique que par ma découverte et si j'arrive à retrouver ma soeur alors tout changera... Tout aller changer, ce sont ses mots. Il me demande de rentrer pour affronter l'avenir avec eux, qu'il m'aide à contrôler ce qui allait arriver... Contrôler quoi ? Quel avenir ? Qu'est ce qui va changer ?» Je soupirais longuement en me laissant retomber sur le lit de la belle brune, en me retournant le cerveau. Je ne comprenais plus rien à ce qui se passait et ça m'agaçait. «Mon père est prêt à tout pour se venger et je crains que ça soit pire que tout... Il m'annonce un changement et si il a voulu m'adresser lui-même le message alors j'imagine vraiment le pire quand aux conséquences de mes recherches...»
Unknown
⇜ code by bat'phanie ⇝



-Can we learn to live right now? I just want to feel it all-
Revenir en haut Aller en bas
 
Promise me [Kath']
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Darkness Will Rise Again  :: Dynasty of Shadows :: | Votre destin est entre nos mains. :: Flash-Back-
Sauter vers: