AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez | 
 

 Sauveur ou damné?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Firiel de Marcence
Vampire
Morsures : 6

MessageSujet: Sauveur ou damné?  Mer 8 Aoû - 22:36
Firiel &ElijahPremière rencontre.
Sauveur ou damné?


Élégamment accroupie sur le sol en marbre, elle déverrouille au seul moyen de son ouïe sur-développée le coffre de cette riche famille humaine:à la recherche de renseignement, pourrait-on croire ? Non, peut-être des lingots d’or et sûrement des bijoux de famille l’attendent là-dedans.

Disposer des protections dues aux Chasseurs n’était pas inintéressant même s’il avait fallu prouver par de multiples...’actes’ sa bonne foi envers cette cause assez étrange;n’était-ce pas excitant de traquer les siens ? Pas autant que de duper tout le monde en leur faisant croire qu’elle était une humaine avec des capacités particulières…
Un rapide coup d’oeil à sa bague ornée d’une pierre aux milles reflets qui perdurait l’illusion, encore un chiffre...à droite...le claquement du mécanisme vaincu…
Sourire aux lèvres,la jeune femme caresse les trésors qui s’offrent à ses yeux.D’un geste aussi précis que vif, la voleuse fourra le tout dans son sac, et referma le coffre à présent vide.L’appartement était toujours désert, Firiel prit donc la liberté de détacher ses longs cheveux châtains en secouant la tête : retombant en cascade sur ses épaules menues et sur son dos, la chevelure ajouta au charme de la cambrioleuse.
Elle se redressa sur ses talents aiguilles et arpenta la pièce comme si elle en eut été la propriétaire:la première partie de sa journée était brillante, restait la seconde.

La frêle silhouette se dirigea vers la fenêtre,et,d’un salto arrière elle disparut dans le vide.Arrivée dans la ruelle, ses prunelles brunes s’assombrirent. Chose imprévue, les deux proies qu’elle s’était fixée comme objectif se retrouvaient pile en face:encore heureux qu’elle ne croit pas au hasard!pensa-t-elle

« Messieurs »

murmura-t-elle comme timidement.
Il fallait qu’elle sache comment ces Vampires avaient pu remonter jusqu’à elle.
Un rictus de carnassier apparut sur le visage du plus âgé.Instinctivement, Firiel gaina tous ses muscles.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elijah Mikaelson
Originel
Morsures : 154

MessageSujet: Re: Sauveur ou damné?  Jeu 9 Aoû - 22:24
Elijah
Firiel
Sauvetage d'une ennemie
22h14. Le « tic-tac » monotone de l’horloge traduisait la sérénité du salon du manoir, plongé dans une luminosité pratiquement inexistante. Seul le lustre en cristal renvoyait une lumière jaunâtre, assez chaleureuse pour contraster avec l’obscurité du soir. La pièce était occupée par un silence royal et studieux qui changeait de la frénésie quotidienne du jour, où plusieurs réunions familiales se déroulaient à l’intérieur de ces quatre murs. Assis dans son luxueux fauteuil noir, Elijah avait posé ses coudes sur son bureau en bois de séquoia, et fixait mortellement un point fixe au sol. S’il avait l’apparence d’une statue, l’originel faisait travailler ses méninges pour trouver une solution afin de protéger sa famille de ces maudits chasseurs. Freya était dans sa chambre pour se reposer, tandis que Kol et Rebekah profitaient des boissons enivrantes que la Big Easy pouvait leur offrir.

Il cachait volontairement ses désirs à sa fratrie, non pas pour paraître égoïste, mais pour les protéger. Elijah préférait largement voir ses frères et sœurs s’amusaient en ville, plutôt que s’inquiéter à chercher une solution aux multiples problèmes causés par la mort de Niklaus. Il était le « chef » des Mikaelson, et devait assumer ce rôle pleinement. C’est pourquoi ce soir, alors que le fort vent faisait craquer les murs du manoir, Elijah travaillait d’arrache-pied pour sauver, une énième fois, sa fratrie. Il avait déjà une petite idée derrière sa tête mais pour atteindre son objectif, il fallait qu’il demande l’aide à une certaine sorcière, qui s’avérait être la petite amie de son frère, Kol.

Il se levait précédemment de son bureau et sortit son manteau noir qu’il mit sur lui. Il relevait le col et se regardait un bref instant dans le miroir pour vérifier que sa tenue soit parfaite et élégante. Il laissa un mot à Freya, annonçant sa sortie dans la ville, au cas où elle s’inquiétait de son départ précipité. Il éteignit l’imposant lustre en cristal, qui plongeait définitivement le manoir dans l’obscurité, et quittait le bâtiment pour aller rejoindre les rues plus ou moins animées de la Nouvelle-Orléans. Comme à son habitude, il marchait rapidement gardant ses mains dans ses poches de manteau. Néanmoins, contrairement à d'habitude, il tombait sur une demoiselle en détresse, qui se retrouvait bien en difficulté devant deux vampires.

Rapidement, il attrapait le col de la veste d'un des agresseurs pour l'envoyer bien plus loin. Il fit de même avec l'autre, et brisa la nuque des deux imposteurs. Une fois leur cadavre au sol, il remit parfaitement son manteau avant de se tourner vers Firiel pour voir si elle n'était pas blessée.

-Vous ne devriez pas sortir si tard dans ces rues, il regardait autour de lui, surtout par les temps qui courent.



© Laueee


“Family means no one gets left behind or forgotten".
When everything goes to hell, the people who stand by you without flinching, are your family. Always and forever


Dernière édition par Elijah Mikaelson le Sam 11 Aoû - 15:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Firiel de Marcence
Vampire
Morsures : 6

MessageSujet: Re: Sauveur ou damné?  Jeu 9 Aoû - 23:23
Firiel &ElijahPremière rencontre.
Sauveur ou damné?

S’apprêtant à riposter, la jeune femme serra ses poings qui paraissaient si délicats à première vue, mais au fond d’elle son esprit était conscient qu’ils n’avaient aucune chance face à la française de plus de 5 siècles d’âge.
Après tout, ce sont les plus anciens crus les meilleurs, affirment les connaisseurs.
Une brise,un parfum...Cela suspendit son mouvement naissant.

Avec la rapidité qui sied aux plus anciennes des créatures un Vampire projeta les deux ennemis de Firiel aisément, les terrassant sans la moindre gêne. La réaction de surprise de la prétendue humaine ne fut pas simulée lorsque qu’elle put examiner son...sauveur:Elijah Mikaelson. Comment ne pas le reconnaître ? Le noble cerf, le frère aîné, l’éternel protecteur, un Original.
La chasseuse se reprit aussitôt,endossant le rôle qu’il convenait dans cette situation ; des traits tirés, les lèvres entrouvertes dans un sourire étonné,les mèches claires de sa chevelure s’éparpillant autour de son visage dans un désordre ordonné.
Elle fit mine de reprendre contenance, en actrice chevronnée, et adressa un faible sourire de remerciement à cet être surprenant qui venait de modifier ses desseins.

« Je...Vous avez raison.Pourtant, vous étiez là. »

Elle lui répondit avec simplicité. Il était évident que l’existence des Vampires ne lui étaient pas inconnue , mais une bonne frayeur est légitime quand ils s’en prennent à une créature aussi faible qu’une humaine solitaire.

« Je me prénomme Firiel...A qui dois-je la vie ? »

Sa requête était humble, car devant un tel potentiel mieux valait se montrer tranquille.Un minimum d’honnêteté était requis pour paraître crédible.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elijah Mikaelson
Originel
Morsures : 154

MessageSujet: Re: Sauveur ou damné?  Sam 11 Aoû - 15:19
Elijah
Firiel
Sauvetage d'une ennemie

Défendre sa ville était l’une de ses priorités. Si sauver une jeune demoiselle en détresse se faisant attaquer par deux moisissures sans âme pouvait être perçu comme un naturel geste citoyen, pour Elijah, c’était l’occasion de récolter d’autres alliés dans son clan si critiqué et haï par la critique. Son devoir était d’effacer ce nom horripilant qu’était « Mikaelson » de sa personnalité, et le travail à fournir était monstrueusement conséquent. Niklaus avait ruiné son propre nom de famille en commettant des actes plus barbares les uns que les autres, alors, trouver des alliés loyaux et efficaces s’avéraient être une tâche particulièrement ardue.

Se balader tranquillement et paisiblement en ville était devenu très périlleux depuis la folle arrivée des chasseurs de l’ombre à la Nouvelle-Orléans. Ils étaient terrés, allongés sur les toits prêts à tirer sur la première créature qu’ils voyaient grâce à leur arbalète ou leur fusil d’assaut, ou se faisait intelligemment passer pour des citoyens lambdas, afin de mieux leurrer l’ennemi. Elijah devait donc être extrêmement prudent pour éviter de revenir au manoir avec du poison toxique coulant dans ses veines plus que centenaires.

L’originel examina le corps des deux vampires, ne sachant pas à quel clan ils appartenaient. Il ne vit pas de signes particuliers sur leur tenue vestimentaires, et préféra reporter son attention sur Firiel. D’un geste élégant et calculé, il sortit son mouchoir de soie blanc pour le tendre à cette jeune femme, afin qu’elle retire le plus de sang possible de son corps. Le Mikaelson regardait ensuite autour de lui avant de prendre la parole.

-Je ne serais pas toujours là pour vous, pour mon plus grand regret. Je vous recommande d'être plus prudente la prochaine fois, la Nouvelle-Orléans est devenue une ville sanguinaire et inlassablement périlleuse.

Il analysait la tenue de la chasseuse, n’arrivant pas encore à définir si elle était humaine ou une créature. Il remarquait qu’elle ne semblait pas effrayée à l’idée de s’être fait attaquée par des vampires, ce qui signifiait qu’elle avait connaissance du monde surnaturel. Il pouvait également apercevoir l’imposant sac que cette jeune femme portait avec beaucoup de facilité.

-Je suis Elijah. Dit-il simplement en serrant la main de cette rencontre.

C’était clair. Elle ne lui avait pas dit son nom de famille, il ne disait pas le sien, bien qu’il n’y eût pas des centaines d’Elijah à la Nouvelle-Orléans. Si elle connaissait le monde surnaturel, nul doute que Firiel était consciente de l’identité complète de l’originel.

-Sans indiscrétion, puis-je savoir ce que vous faîtes à une heure aussi tardive dans une ville aussi malsaine et obscure qu’est la Nouvelle-Orléans ?




© Laueee


“Family means no one gets left behind or forgotten".
When everything goes to hell, the people who stand by you without flinching, are your family. Always and forever
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Firiel de Marcence
Vampire
Morsures : 6

MessageSujet: Re: Sauveur ou damné?  Dim 12 Aoû - 0:27
Firiel &ElijahPremière rencontre.
Sauveur ou damné?

La gratuité comme le hasard existaient-ils en ce monde ? Elle ne pouvait qu’émettre de sérieux doutes sur cette hypothèse.La nouvelle du ‘démoniaque’ Klaus mort répandue ne pouvait qu’expliquer la présence du frère aîné dans les rues de cette célèbre citadelle Mikaelson.Ceci dit,Firiel n’avait aucune raison de détester ce légendaire et incontrôlable psychopathe:après tout,c’était lui qui lui avait offert cette vie de débauche ,avec ce petit plus de l’éternité.Pour autant, ce qui avait bouleversé toute son existence en la sauvant d’une mort certaine n’avait chez elle pas provoqué le moindre sentiment de gratitude.Pas plus d’ailleurs qu’envers cet autre Vampire.
Quoique son intervention pleine de panache a fort plu à la demoiselle.
Ah...Ce malheureux devait tenter de sauver les meubles tant bien que mal.Parlant de meubles...L’esprit de Firiel se rappela le moindre détail de chacune des demeures successives appartenant de près ou de loin à cet homme aux manières d’un autre temps.Normalement,son éthique soignée de cambrioleuse l’aurait tenu à la fameuse règle ‘On ne vole qu’une seule fois une personne’.Mais ce code d’honneur/de jeu ne s’appliquait pas à lui ni à ses frères et sœur, car ils vivaient mille vies et incarnaient souvent des personnages dignes de fiction .
Et le goût de ce faux gentleman était très sûr.
Firiel attrapa avec délicatesse le mouchoir blanc si élégamment tendu:son beau sourire remercia le Vampire qui la scrutait, sans doute en train de se questionner au propos de la créature se trouvant en face de lui .

Elijah avait observé attentivement les cadavres.La chasseuse n’oubliait pas que cette ville était maintenant scindée en 3 parties.Le conflit n’en serait que plus ardu,et le jeu plus périlleux.

N’avez-vous jamais peur de mourir ?
Idiot. Pourquoi cette question s’imposant à son esprit avait failli franchir la barrière de ses lèvres alors qu’elle regardait les sombres prunelles de son interlocuteur.

« A mon grand regret nous ne nous reverrons plus, alors . ? »

Le ton de sa voix était savamment calculé entre la timidité d’une question et l’assurance d’une évidence ironique.
Le regard du Vampire en costume se posa sur le sac que la prétendue humaine tenait encore dans sa main.L’indiscrétion est le premier fruit du plaisir défendu, noble cerf.
Les yeux noisettes de la jeune femme se levèrent vers la fenêtre d’où elle était...hum...Sortie ?
Puis elle reporta son attention grandissante, à l’égard d’Elijah, sur lui et répondit avec une candeur malicieuse ;

« Oh,hé bien,avant de me faire surprendre de la plus stupide des façons, j’exerçais mon loisir chez de braves gens. »

Ses lèvres prirent une expression contrite, mais ses yeux pétillaient, artifice ou réalité ?

« J’imagine que j’ai donc envers vous une dette de sang .»

Murmura-t-elle plus ‘sérieusement’ en contemplant l’unique goutte de sang sur le mouchoir immaculé.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elijah Mikaelson
Originel
Morsures : 154

MessageSujet: Re: Sauveur ou damné?  Hier à 11:28
Elijah
Firiel
Sauvetage d'une ennemie

Visiblement, elle ne le connaissait pas. Personne appartenant au monde surnaturel pouvait rester de marbre face à la prononciation du nom Mikaelson. Certains ressentaient une peur paralysante, d’autres, une colère sournoise ou une joie inexplicable à l’entendre de ce nom si connu à travers le monde entier. Comme l’avait si tristement dit Rebekah, les Mikaelson étaient la définition même du mot « maudit » ; la mort de Niklaus soulignait bien ses propos. C’est donc pour ceci, qu’en règle général, le prénom « Elijah » ou « Klaus » n’étaient que très rarement bien vu auprès des autres créatures. Oui car l’originel était à présent certain qu’il n’avait pas une humaine en face de lui. Sa poignée de main fut extrêmement solide et déterminée, chose qu’un humain aurait été incapable de faire après une telle confrontation.

Par réflexe, il se demandait à quel clan cette ravissante femme appartenait mais préféra ne poser aucune question pour éviter de paraître trop impoli. Avec son sens de déduction aussi efficace que Sherlock Holmes, Elijah préférait nettement découvrir par lui-même à qui il avait affaire et si oui, ou non, il devait abattre cet individu. Il émit une moue sceptique face aux paroles de Firiel, sachant pertinemment qu’elle avait tort. Elijah se baladait quotidiennement au sein de la Nouvelle-Orléans, pour régler différentes affaires cruciales. Si Firiel restait en ville, il la croiserait assez souvent, pour son plus grand bonheur ou pour son plus désespéré malheur.

-Si vous résidez parmi ces loufoques citoyens, alors je n’ai aucun doute sur le fait que nous nous reverrons Mlle.

Son ton ironique mélangé à de la (fausse) timidité n’était pas passer inaperçue pour Elijah. Dans un coin de sa tête, cette célèbre petite voix qui le guidait depuis plus d’un an l’avertissait que cette Firiel devait sans doute très bien savoir qui Elijah était, et qu’elle s’amusait intelligemment avec lui. Pour l’heure, il préféra se doter de son indéniable politesse pour continuer cette discussion à l’allure faussement sympathique.

-Cette activité non ludique n’est pas inscrite dans la culture locale, peu étonnant que certains citoyens ne vous portent pas dans leur cœur, et ainsi, essaient de vous anéantir comme ces deux dévertébrés au sol. Il plissait un tantinet ses yeux, révélant une intonation plus amère. Etes-vous sûre d’être assez chevronnée pour ce genre de folie ?

Il observait avec attention son mouchoir blanc sur lequel une seule et emblématique goutte de sang s’était déposé en douceur. La première goutte d’une longue rivière, la première goutte d’un futur combat fatal pour l’un d’entre eux, ou peut-être, pour les deux prétendants…Il répartissait son poids corporel sur son autre jambe avant de lever légèrement les yeux en hauteur pour remarquer une fenêtre ouverte d’un bâtiment.

-Sauver une demoiselle ne veut pas dire attendre quelque chose en retour Mlle. Le geste que je viens d’avoir à votre égard était spontané et presque anodin dans une fille aussi rongée par la criminalité en tout genre. Vous devriez à présent rentrer chez vous afin d’éviter d’autres ennemis en quête de revanche.

D’un geste doux, il reprit son mouchoir pour le plier soigneusement avant de le remettre dans la poche de son pantalon. Il émit un léger sourire à Firiel, avant de reprendre la parole sur une intonation plus chaleureuse.

-Voulez-vous que je vous ramène chez vous ?
© Laueee


“Family means no one gets left behind or forgotten".
When everything goes to hell, the people who stand by you without flinching, are your family. Always and forever
Revenir en haut Aller en bas
 
Sauveur ou damné?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Darkness Will Rise Again  :: Dynasty of Shadows :: | Votre destin est entre nos mains. :: New-Orleans :: Ruelles-
Sauter vers: