AccueilPortailRechercherMembresS'enregistrerConnexion
Partagez|

Une vengeresse maqique ☼ Loralaï Delacour

Darkness Will Rise Again :: Les archives. ::  Les archives :: Archives administratives
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité

Mer 22 Aoû - 16:47



Delacour Loralaï


Informations

✦ Madelaine Petsch

✦ Katherine

✦ 24 ans

† 24 janvier 1994

✦ Orléans, France

✦ Sorcière

✦ Bisexuelle

✦ Célibataire

✦ Assistante du conservateur du musée et diplômée en Histoire des arts.  




Caractère
Impulsive. Je dois avouer que je suis quelque peu, comment dire, spontanée. Il est vrai que mon corps prend le contrôle quand il s'agit de la survie ou encore quand on me provoque un peu trop. Désolée pour ceux et celles qui pensent que je m’emporte pour rien, mais je suis comme ça.

Indépendante. Je me suis toujours débrouillée toute seule depuis mon jeune âge. Comme ma mère et sa mère disaient : « Si tu veux quelque chose en hauteur, tu prends le marche-pied et tu te débrouilles. Comme une grande fille ». Je dois dire que leurs conseils m'ont donné cette indépendance.

Méfiante. Je ne crois qu'en moi-même et j'ai dû mal à accorder ma confiance à qui que ce soit. Je suis peut-être paranoïaque, mais ceci est dû à mon passé. J'ai accordé ma confiance à un homme, il en a abusé amèrement et a fait de ma vie un enfer. Jusqu'à ce qu'il en paye le prix.

Observatrice. Je me mets toujours en place face à ma peur et j'affronte mon ennemi jusqu'au dernier moment. Ceci est digne d'une chasseuse, certes, mais je n'en suis pas une. Je suis juste engendrée d'une soif de vengeance. Cette soif est un poison que je ne peux défaire.

Rebelle. Si tu me dis que tu aimes les règles, franchement, je ne te crois pas. À quoi bon suivre des règles de tyran ou de dictateur si tu sais comment créer tes propres règles. C'est largement plus amusant et jouissif de faire ce que l'on veut. Tu n'es pas d'accord ?

Passionnée. Quand j'aime quelque chose, je m'en passionne. J'aime les chats, j'apprends tous sur les chats. J'aime les pizzas, j'apprends toutes les recettes connues au monde. J'aime la magie, j’apprendrai encore et toujours les sortilèges jusqu'à être une puissante sorcière. J'aime l'art, j'apprends les arts du monde. Peinture, sculpture, patrimoine des villes que je visite et plein d'autres encore.


...Son histoire
Je m'appelle Loralaï Delacour. Je viens d'emménager dans la ville de la Nouvelle-Orléans avec comme bagage un diplôme d'histoires des arts. Je pourrai être comme vous, mais je ne le suis pas. Depuis que je suis née, j'ai découvert que j'étais issue d'une famille de sorciers, donc j'en suis également une. Cependant, une tragédie m'a conduit à venir dans cette ville. Mais pour vous raconter mon histoire, commençons par le commencement.

Le premier regard

Je suis née le 24 janvier 1994, mon père, Nathanaël Hamon et ma mère, Lily Delacour, m'ont tout de suite aimé dès le premier regard. Je suis fille unique malheureusement. Pas de frère ni de soeur. C'est dommage, j'aurais bien voulu avoir un modèle à suivre. J'aurais été peut-être moins garce, je dis bien peut-être.
Attends une seconde, je dis une bêtise. J'ai un modèle que j'ai suivi depuis toutes ces années. Il s'agit de ma grand-mère, Iris Delacour. Elle était là le jour de ma naissance. Une femme pétillante, belle et tellement culottée qu'on croirait que ce mot était inventé pour elle. Le caractère que j'ai acquis vient d'elle et je lui en suis reconnaissante.
Cependant, on ne se voyait que pendant mes vacances à la Nouvelle-Orléans. Ah oui, la famille de ma mère est américaine et la famille de mon père est française, donc je suis franco-américaine, beau mélange, non ?

L'anniversaire

C'est le jour de mon dixième anniversaire et j'étais la petite sorcière de la famille. Entre mes petites blagues de sorcières et ma grand-mère me racontant des histoires de ce que nous sommes. J'étais vraiment curieuse de ce monde et je voulais en apprendre davantage.
J'ai par la même occasion, j'ai découvert une de mes passions, le dessin. J'ai adoré le dessin dès que j'ai commencé à me munir de crayons et feuilles vierges. Curieusement, ma mère est architecte, c'est drôle et mon père était un violoniste et pianiste extraordinaire.

Revenons à cet événement, souffler mes dix bougies avec ceux que j'aime et qui me sont chers. Mais la fête ne se passa pas comme prévu.
Plus tard dans la journée, un livreur sonna à la porte d'entrée avec un paquet-cadeau à mon nom. Tous mes proches se demandèrent de qui venait ce paquet, même le livreur ne le savait pas. Naïvement, ils me donnèrent le paquet sans se douter de quoi que ce soit. De mon jeune âge, je me mets à ouvrir le cadeau et quand j'ai découvert le contenu, j'étais effrayée et j'ai été traumatisée pendant des mois. Dans cette boîte, se trouvait un coeur humain ensanglanté. Mes parents ont décidé de mettre ma sécurité au maximum et de m'envoyer chez ma grand-mère à la Nouvelle-Orléans, le temps de retrouver celui qui a fait ça, mais malheureusement, il n'y avait aucune trace de celui ou celle qui a fait ça. Cependant, il était clair que notre famille était prise pour cible.

Un amour brisé

J'ai à présent vingt ans. Dix ans se sont écoulés depuis le drame du cadeau d'anniversaire sanglant et heureusement, je m'en suis remise. Je me suis forgé un caractère de chien et je sais maîtriser un peu plus la magie, mais ce n'est pas encore cela. Mes études me prennent du temps et de l'énergie, donc je mettais de côté ma vie de sorcière pour mettre en valeur ma vie de fille normale. Ma vie d'étudiante et de jeune femme commencée à bien prendre racine. Et j'avais un petit copain. Marc Anthoine, un beau jeune homme et plein de vie. Cela faisait trois mois que nous étions ensemble et nous étions prêts pour le bal de fin d'année. Tout était parfait à ce point de vue de ma vie et j'étais heureuse. Du moins, c'est ce que je pensais. Je pensais même que j'étais maudite à force d'avoir ce genre de choses.

C'était le soir du bal de promo. J'avais économisé dans une robe rien que pour Marc et cette soirée. Elle était très importante pour moi et de montrer à tous que je n'étais pas qu'une fille au fort caractère et surtout que je pouvais être normale comme les autres. C'est ce que je voulais montrer ce soir-là, mais je n'ai pas pu. Marc n'est jamais venu ce soir, jusqu'à ce que je reçoive un message sur mon cellulaire venant de lui. Il m'avait demandé de venir dans les coulisses du théâtre et de suivre le chemin rouge.

Sans hésiter, j'y suis allée et j'ai suivi ce fameux chemin rouge qui n'était rien d'autre que des pétales de rose rouge. Ce chemin menait à une loge du théâtre qui était entrouverte et j'entendais une musique classique et romantique. Je rentre dans cette loge et je vois la silhouette de Marc assis sur une chaise devant un film muet projeter sur l'écran blanc. Je lui demandais ce que c'était quoi toute cette mascarade jusqu'à ce que je sente une boîte à mes pieds avec dessus un mot. Le mot disait « Ouvre mon coeur pour voir ce que je ressens pour toi ». J'esquisse un sourire enjôleur et je suis d'impatience que je l'ouvre vite. Cependant, vu que les plafonniers étaient éteints, je ne voyais pas le contenu de ce cadeau.

Une fois l'interrupteur trouvé, j'allume les lumières et je regarde dans cette boîte. Je suis encore apeurée de ce que j'ai vu, comme un souvenir du passé. Je lâche la boîte subrepticement à cause de mes tremblements jusqu'à ce que je voie le corps de Marc inanimé sur la chaise avec un trou dans la poitrine. Son coeur a été arraché et mis dans cette boîte. Comme un présent. J'étais sûre et certaine que c'était la même personne d'il y a dix ans. Et pour que le coeur soit arraché comme ça, il s'agit d'un vampire. J'ai directement appelé la police pour signaler le cadavre de Marc et j'ai également prévenu ma famille. Les soupçons étaient encore plus grands et finirent par devenir de plus en plus clairs. Notre ennemi est un vampire et je ferais tout pour le retrouver. Et s'il veut me tuer ou un membre de ma famille, je le tuerai bien avant.

La perte d'un être cher.

J'ai à présent vingt-deux printemps et il était temps pour moi de prendre ma vie en main. Ma mère et mon père m'ont donnés plusieurs adresse pour que je puisse enfin travailler dans ce que j'aime : Les musées. Avec mon diplôme d'histoire des arts, je peux travailler comme conservatrice ou médiatrice culturel dans les musées ou encore guide du patrimoine dans les villes. Il suffit que j'étudie aux centimètres près l'histoire de la ville où je vais travailler et le tour est jouer. J'ai envoyé plusieurs C.V en France et également en Louisiane. Pourquoi ? J'ai demandé si ma grand-mère pouvait m'héberger le temps que je travaille et que j'ai mon propre « chez moi » et elle immédiatement acceptée. Mon anglais n'est pas mauvais du tout avec ma famille maternelle et les stages que j'ai pu faire aux États-Unis.

Le temps que j'acquiers une réponse des musées que j'avais contactée, j'ai pris également la décision de m'entraîner au niveau de la magie et de pouvoir retrouver ce vampire qui a déjà tourmenté deux fois ma vie. Je m'entraînais à faire un sort de crémation. Ce sort contribué à créer une boule de lumière assez forte pour désintégrer une horde de vampires. Pour le moment, ce n'est pas encore au point et je fais tout pour réussir. J'ai également appris à faire un sort de connexion. Ce genre de sort permet d'augmenter les pouvoirs d'une sorcière sur une courte durée et de pouvoir les canaliser. Ma mère m'avait aidée pour exercer ce sort même si s'était un peu risquée. On s'était fixé que ce sort ne pouvait être utilisé qu'une fois par semaine, sinon notre énergie serait vite épuisée.

Quelque temps plus tard, j'apprends deux nouvelles. La première était que le musée de la Nouvelle-Orléans m'acceptait pour le poste d'assistante du conservateur. Mon travail sera d'aider le conservateur et de faire des visites guidées patrimoniales ou lors d'expositions d'art au sein du musée. J'ai éclaté de joie quand je savais que j'allais revoir ma grand-mère depuis déjà deux ans. La deuxième nouvelle était que le contrat commençait dans un mois. Il fallait absolument que je prévienne ma grand-mère que j'allais enfin venir et que je prépare mes billets et mes affaires. Mes parents étaient fiers de moi que j'allais enfin prendre mon envol et de vivre ma vie comme je l'entends. J'entends encore ma mère me dire « Pense à nous donner des nouvelles. Ne délaisse pas ta famille. » Comme si j'allais les délaisser sérieusement... ce serait monstrueux de ma part de faire cela.

Le jour de mon départ pour la Nouvelle-Orléans, j'ai eu un mauvais ressenti, que quelque chose ne se passa pas loin de chez moi. C'est alors que je me dirige vers la porte d'entrée de la maison et d'ouvrir la porte. Mon instinct me poussait à y aller et à avoir le coeur net. J'ouvre cette porte et je vois à ses pieds une boîte à bijoux tout à fait banale. Je m'attendais au pire en me rappelant toute cette monstruosité. Je rentre avec cette boîte en appelant mes parents et de leur dire ce que j'ai trouvé devant la porte. J'attendais leur présence pour pouvoir ouvrir cette boîte. En l'ouvrant, je découvre un magnifique pendentif orné d'une pierre de lune et de quatre améthystes. Le premier réflexe que j'ai eu est d'appeler ma grand-mère tout de suite.

Elle a exactement le même pendentif que celui que je viens de découvrir. Le téléphone reste sur le répondeur après plusieurs tentatives jusqu'à ce que je reçoive un appel et le numéro entrant est celui de ma grand-mère. Je décroche, mais ce n'était pas ma grand-mère, mais la police de la Nouvelle-Orléans. Ils nous préviennent que ma grand-mère a été assassinée sur les quais. Elle a été saignée par une blessure à l'épaule. Suite à cette nouvelle, je m'écroule sans même crier de tristesse, juste des larmes qui coulent le long de mes joues. Je regarde ma mère qui tente de me résonner, mais aucune parole ne sort de ma bouche, juste une secousse négative de ma tête. Elle saisit le téléphone et apprend la tragédie. Elle s'effondre dans les bras de mon père. Plusieurs jours passent avant que je puisse sortir de ma chambre et de parler à mes parents.

Le grand départ.

Ma décision avait été prise quelques jours après la nouvelle sur ma grand-mère. Je pars pour la Nouvelle-Orléans et je vivrais dans la maison de ma grand-mère et j'irai à ses funérailles. Mes parents n'agréer ma décision par peur que je chute dans ma vie. C'est alors que je leur prouve que je me montre forte. « Écoutez bien. À dix ans, j'ai eu un coeur humain comme cadeau d'anniversaire, ensuite, j'ai le coeur de mon petit copain dans une boîte avant de découvrir sa dépouille. Et maintenant grand-mère est morte en me laissant son pendentif intact.

C'est moi qu'il veut et moi seule. Je suis prête à lui donner ce qu'il veut, mais je me battrai jusqu'au bout. Et si je dois mourir, ce sera en sorcière et non en lâche. Alors, si vous voulez que la famille donne aux yeux des autres qu'on est des lâches, à votre guise, disais-je avant de saisir le pendentif pour le mettre autour de mon cou. Je suis une Delacour et une Hamon. Nous sommes des battants et personne ne touche pas à notre famille ! » J'ai été fière de ce que je leur ai dit et ils ont été fiers de ce que je suis devenue. Une sorcière pleine de courage et un fort caractère qui ne se laissera jamais faire sans se battre.

Le grand jour est arrivé et je fus accueillie par la police de la Nouvelle-Orléans qui me conduit vers la maison de ma grand-mère. Ils ont voulu vider la maison avant mon départ, mais ce serait encore une fois, perdre ma grand-mère.
Arrivée à la maison, ma maison, je rentre est la première chose que je reconnais, c'est ce parfum de biscuit dont elle a le secret. Ce parfum que je sentais depuis mon enfance et que je ferais tout pour reproduire ce parfum. « Je suis revenue, Mama Iris. ».J'avais l'impression que son âme était accrochée à cette maison et cela me rassure à chaque fois que je rentre dans cette demeure.
Je suis à la Nouvelle-Orléans de mon propre gré, j'ai un travail dans lequel je m'épanouis et une soif de vengeance que je suis prête à rendre agréable jusqu'à retrouver celui qui me veut. Je l'attends et je l'attendrai jusqu'à le tuer.

Ma seconde naissance

Je suis Loralaï Delacour, la dernière fille de ma famille et je suis prête à tout pour me venger de cette sangsue. Je me battrai seule ou avec des alliés. Aucune créature ne me fait peur et je leur montrerai que je suis une dure à cuire. Vous avez mon histoire, mais pour moi, elle ne fait que commencer. Et vous vous serez quoi ? Mon ennemi ou mon allié ? J'ai hâte de vous voir.


Derrière l'écran
Pseudo : Cupcake
Âge : 22 ans
Années de RPG : Ça va faire 2 ans et es poussières que j'ai commencé à Rp
Comment as-tu découvert le rpg ? : Grâce à une de mes amies qui est passionné de ce genre de ofrum et moi-même j'en suis tombé amoureux.i
Souhaites-tu être sur Discord ? : Volontiers.
Mot de passe (dans le règlement) : L'encre est la partie du sang.
Un dernier mot : J'ai hâte de vous montrer que ma garce de sorcière est brave et entêtée.
codage par LaxBilly pour Stich ins Glück & Lazuli pour Darkness will rise again




Test Rp
Encore une journée de travail banal, du moins c'est ce que je pensais. Arrivée sur le lieu en question, je regarde le planning des visites de la semaine et j'avoue que je ne m'attendais pas à voir autant de monde, surtout au niveau du patrimoine. C'est alors que je commence à préparer mes fiches de visites du patrimoine de la Nouvelle-Orléans, ainsi que certaines informations sur l'exposition d'art que nous avons acquis récemment. Et dire que j'étais en pleine forme ce matin, je suis déjà fatiguée d'avance.

Je patiente pour quelques minutes dans le bureau avant qu'un agent de sécurité vienne me prévenir que le premier groupe de visiteurs est arrivé. Je prends une bonne et profonde inspiration avant de reprendre mon carnet de sortir du bureau avec un sourire accroché à mon visage.

- Bonjour Mesdames et Messieurs. Je suis Loralaï Delacour et je serai votre guide pour la visite de notre magnifique musée. Je vous demanderai bien de respecter ces trois règles quelque peu strictes à mon goût, mais respectueuses quand même. Disais-je en poussant un rire qui accompagne ceux des visiteurs. Première chose, les photos sont autorisées uniquement sans flash dans l'enceinte de l'exposition. Deuxièmement, je vous déconseille de courir ou de monter sur les tremplins des œuvres si vous ne voulez pas que mon cher collègue ne vienne vous donner une correction. Je plaisante, quoi que, y a des jours, il me fait peur. Et pour finir, je pense que ça s'arrête à la deuxième règle. Et si vous avez des questions sur certaines œuvres de l'exposition ou même du musée, n'hésitez surtout pas, je saurai vous répondre.


La visite peut enfin commencer. Nous nous dirigeons en premier vers un tableau tout à fait splendide et avec une histoire vraiment intéressante.

- Je vous présente une peinture représentant Hermès et son Caducée. Le Caducée, est, autrement dit le bâton de la médecine. Ce simple bâton était orné de deux serpents entrecroisés. Certes, le serpent représente le péché et le mal d'après la Bible. Mais dans ce cas-là, cet animal représente la médecine et ce bâton avait jadis des pouvoirs de guérison contre le venin de serpent. Ce symbole est d'origine sumérien, autrement dit de nos jours, il vient de l'Irak. Comme quoi nos ancêtres avaient des goûts, disons originaux. Répliquais-je avant de voir une main levée dans le fond du groupe. Oui, je vous écoute.


- Est-ce que ce bâton a réellement existé et a-t-il était recherché par le passé ?


Une question que je n'avais jamais entendue de la bouche d'un humain. À mon avis, cette personne n'est pas un simple humain.

- Et bien disons qu'il a été souvent recherché jusqu'à ce qu'on abandonne cette possibilité de mettre la main sur un Caducée existant encore au monde. Mais cependant, nous pouvons retrouver ce bâton en tant que symbole dans la médecine.

En répondant à cette question, je reprends la visite et expliqua diverses choses sur différentes oeuvres sur le thème de « les anciennes magies ».


codage par LaxBilly pour Stich ins Glück & Lazuli pour Darkness will rise again
Niklaus Mikaelson
avatar
Morsures : 378

Mer 22 Aoû - 18:34
Olleh What a Face,

Bienvenue officiellement sur le forum .




Invité
Invité

Mer 22 Aoû - 18:36
Invité
Invité

Jeu 23 Aoû - 6:53
Bienvenue
J'adore le prénom ♥️ et ta grand mère Wink
Invité
Invité

Jeu 23 Aoû - 22:19
@KAY WILLIAMS : Merci Kay. Ta chasseuse est aussi BAdass Smile Mais pas autant que moi Razz
Invité
Invité

Ven 24 Aoû - 12:18
Avec plaisir ^^

hahaha ça reste à voir XD
Hope Mikaelson
avatar
Morsures : 98

Ven 24 Aoû - 12:20
Bienvenue, courage pour ta petite fiche Smile


Invité
Invité

Ven 24 Aoû - 14:47
Bienvenueeee!
Quelle sorcière, j'ai hâte de voir ce que cela vous donner ! Bon courage pour la validation !
Firiel de Marcence
avatar
Morsures : 16

Ven 24 Aoû - 15:02
Badass? Vous deux ? Certainement Cool
Bienvenue petite avengers.



Spoiler:
 
Invité
Invité

Ven 24 Aoû - 15:13
Merci Hope Very Happy !
Merci Icciana Very Happy!
Merci Firiel Very Happy !

J'attends que le Staff me valide Very Happy
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Darkness Will Rise Again :: Les archives. ::  Les archives :: Archives administratives-
Sauter vers: