AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez | 
 

 De l'or? Peut-être.Du...réconfort??

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Firiel de Marcence
Vampire
Morsures : 14

MessageSujet: De l'or? Peut-être.Du...réconfort??  Sam 8 Sep - 0:05
De l'or? Peut-être.Du...réconfort??ft. ~Natalie Reynolds.


Firiel feuilletait quelques menus billets étalés devant elle, avec le regard vide comme si c’était une habitude déprimante que de constater à quel point elle avait de l’argent.
Le plus drôle, ce n’est pas l’argent que les voleurs simplistes piquent aux créatures stupides telles les humains, non, là où tout prend sens , c’est quand il y a ...L’honneur de sa réputation, la légende, le mythe...Voilà tout l’intérêt de cette profession aux mille visages de l’immortalité.
L’endroit où la jeune femme se trouvait pourrait très bien être son domicile, votre allusion à une vie tout à fait normale n’est pas totalement idiote ni surfaite, seulement, vous y croyez ? Réfléchissez un instant...Mettez vous dans la peau d’une jolie femme qui a frôlé la mort, puis qui a découvert d’un coup un univers dans lequel ses nouvelles facultés ne lui interdisaient rien.Que feriez-vous ?

Un ‘toc toc’ à la porte, entre surprise et curiosité la tira de sa contemplation.Aujourd’hui , comme souvent, elle avait misé sur une élégance qui pouvait sembler d’un autre temps:une tenue raffinée, en dentelle, composée d’un haut blanc et qui se prolongeait en une espèce de tunique jusqu’à être élégamment allongée par le noir du bas.
Cheveux châtains avec des reflets de couleurs, soigneusement répandus sur ses épaules à première vue frêles. Et pour achever cette apparence, du maquillage ? Non, pas en plein coeur d’une journée , Firiel laissait seuls ses beaux yeux noisettes habiter d’une touche mystérieuse son visage déjà audacieux .

-Mada…

commença l’homme envoyé par la Mairie, avant de s’interrompre net.Certes, la femme qui se trouvait en face de lui méritait ce mot, car une gravité planait au sein de son regard, et dans son attitude dormait une autorité assurée...Mais ne méritait elle pas au titre de son physique l’appelation outrepassée désormais du ‘Mademoiselle’?Le brave fonctionnaire ne savait que dire.
Heureusement pour lui, la dite demoiselle s’exprima d’un ton clair et courteois qui charmait tout en ne souffrant aucune réplique :

« Je suis Firiel Smith, l’héritière désignée des braves gens vivants ici.Voulant m’installer de manière temporelle, je n’ai que faire des longueurs dues aux paperasses et par conséquent vous voudrez bien signaler de manière rapide le changement qui a lieu ici. »

Elle referma la porte.Les hommes proposes, elle dispose.Enfin, plus ou moins.
Ouvrant la porte donnant sur la cuisine, la belle et douce Firiel sembla ne parler que pour elle :

« Assurément, votre héritage ne me servira pas dans la durée, mais votre rencontre a été un de mes plus beaux moments.Et votre appartement, mon Dieu!Tant de bon goût au même endroit, cela aurait été des efforts inutiles que de tout déménager.Ainsi, les choses sont simplifiées. »

En face d’elle, assis grossièrement comme des poupées de sons, 3 personnes s’inclinaient sur la table, la nuque passablement déplacée et brisée.
Les prunelles brunes s’attardèrent sur les dommages collatéraux de son Art.C’est vrai, ce n’était pas des manières, mais on n’était plus à deux humains prêts, n’est ce pas ?
Satisfaite,la Vampire jeta un coup d’oeil à sa belle bague...Non pas celle pour la protéger du jour, qui était assez discrète, mais l’autre, celle qui lui donnait l’apparence inoffensive d’une cambrioleuse humaine.
Pourquoi pas établir une visite préalable d’autres appartements de bonne renommée ?

C’est ainsi qu’elle se dirigea vers d’autres quartiers de la ville.

Les heures s’égrenaient, et rien de ce qu’elle dénichait ne l’égayait vraiment.En même temps, elle en profitait pour repérer mille endroits imprévus, et quelques personnes qu’il faudrait songer à éliminer en tant que chasseuse.Diantre, c’était amusant de jouer dans le camps de son propre ennemi!L’adrénaline la rendait plus vivante, en quelque sorte.

Arrivée à un étage qui avait l’air d’un banal affligeant, la jeune femme se sentit l’envie de savoir comment vivait de nos jours un être humain lambda:aussi de ses mains expertes elle força la serrure principale et pénétra dans un appartement de taille moyenne, mais eut une agréable surprise.
La personne qui vivait ici, visiblement une femme vu les touches féminines dispersées un peu partout, avait très bon goût en matière d’art.Cependant, elle n’avait sans doute pas les moyens de s’offrir les œuvres dont elle rêvait.
Firiel eut un sourire.
L’humaine arrivait.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Natalie Reynolds
Humain
Morsures : 26

MessageSujet: Re: De l'or? Peut-être.Du...réconfort??  Sam 8 Sep - 14:13

Reynolds
Natalie

Salvatore
Damon

「 Déplaisante rencontre 」
Une journée comme les autres , entre automatisme , blasitude et angoisse . Toujours cette sourde douleur qui lui faisait exploser le crâne, mais aussi la satisfaction malsaine d'avoir une bonne raison de ne pas aller bien . Plus de problèmes métaphysiques et inexplicables, plus de doutes , de soupçons paranoïaques. Plus que des faits. Des certitudes .

Assez étrangement, Natalie préférait cette situation . Bien sûr elle regrettait ses rares années de paix , mais force était de reconnaître qu'elle avait toujours fui et nié le problème au lieu de le régler-comment pouvait-on d'ailleurs le régler , cela semblait impossible .

A présent, elle avait toujours peur d'être folle . Peut-être tous ces événements n'étaient-ils que pure invention de sa part . Mais elle préférait croire à l'existence de monstres surnaturels qu'à sa propre démence.

Damon lui avait dit qu'il y aurait toujours des créatures la guettant dans l'ombre . Mais Natalie connaissait aussi grâce à lui un moyen de se défendre : le verveine. La jeune humaine en buvait faute de pouvoir en porter , puisqu'elle avait perdu son collier , en mettait dans sa maison et en particulier dans sa chambre . A part cela elle était démunie.

Une journée comme les autres , déclinant ses nuances de gris . Études, et cours de self-défense qu'elle suivait sans grande illusion sur leur utilité.

Une journée comme les autres, un soleil grimaçant ses menaces et la promesse d'une nuit à venir .

Nate monta quatre à quatre l'escalier qui montait chez elle , ouvrit la porte et claque avec délice le battant derrière elle . L'humaine était enfin enfermée chez elle , en sécurité. Enfermée ? Talie blêmit en se rendant compte d'une chose : elle n'avait pas eu besoin de déverrouiller la porte pour entrer . Quelqu'un l'avait précédé.

Deux choix s'imposaient à elle : fuir ou avancer . Elle avait trop peur pour fuir . Elle DEVAIT aller voir. De toutes manières, ou qu'elle soit , le danger la guetterait . Alors la jeune étudiante sortit de son sac une dague de chasse ouvragée achetée chez une sorte d'antiquaire , et de l'autre main saisit son pulvérisateur de verveine . Avec précaution, elle poussa le battant qui manquait la pièce principale .

- Damon ! prononça-t-elle calmement . Je sais que tu es là.

Ses phalanges crispées étaient blanches. Son coeur résonnait trop fort dans sa poitrine . Et sa surprise fut à la hauteur de son appréhension.

Une jeune femme se tenait dans son salon , debout , considérant d'un oeil de connaisseuse un des beaux tableaux accrochés sur le mur . Puis elle se tourna vers Natalie, qui hésita.

-Qui êtes-vous et que faites-vous chez moi ? demanda-t-elle en tentant d'affermir sa voix .

Elle pointait la lame dérisoire vers l'intrus . Son index était crispé sur le pulvérisateur, prêt à appuyer . Mais que ferait-elle si cette belle femme à l'air si arrogant , ironique et assuré - comme Damon - se révélait effectivement être son ennemie ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Firiel de Marcence
Vampire
Morsures : 14

MessageSujet: Re: De l'or? Peut-être.Du...réconfort??  Sam 8 Sep - 17:18
De l'or? Peut-être.Du...réconfort??ft. ~Natalie Reynolds.


Le jeu des clefs dans la serrure, une musique qui tintait agréablement à ses oreilles.Très rapidement, l’humaine dut se rendre compte qu’elle n’était pas seule puisqu’aucun nouveau bruit n’heurta l’ouïe surdéveloppée de Firiel.
L’autre était donc assez observatrice, comme la Vampire, pour réaliser que l’atmosphère était changée, c’est un point que la voleuse nota avec plaisir .
- Damon !  Je sais que tu es là. 
Elle haussa un sourcil.Rien qu’aux vibrations de la voix de cette petite brune, elle soupçonna un certain traumatisme chez la propriétaire du lieu.Décidément, cette petite accumulait les faveurs de la Chasseuse...Peut-être...oui, pourquoi pas après tout.
-Qui êtes-vous et que faites-vous chez moi ?
Tout d’abord, la cambrioleuse n’accorda pas même un regard à la jeune femme.Elle réfléchissait à toute vitesse à l’attitude qu’elle devait avoir et aux paroles à prononcer pour avancer son affaire:après tout, elle avait sa couverture à assurer.
Enfin, les paires d’yeux foncés se croisèrent.Dans le sien, Firiel mit de l’indifférence avec une touche d’empathie, un peu de curiosité, et c’est tout.Par contre, ceux de l’humaine était un livre ouvert.

« Tiens, tu connais Damon Salvatore ? Pour moi mes connaissances à son égard sont encore un peu vague je l’avoue, mais cela ne saurait tarder à changer. »

Firiel avait la parfaite attitude d’une humaine un peu déjantée, c’est une habitude qu’elle commençait à bien maîtriser il faut l’avouer.
Les yeux de la Chasseuse descendirent sur les mains de celle qui était en position de...de quoi d’ailleurs ?

« Sérieusement ? Un vieux couteau de chasse et une bombe au poivre ? A moins que ce soit de la verveine si tu es un peu informée. »

Un léger sourire habilla le visage harmonieux de Firiel.Elle ne voulait pas se rendre hostile à cette humaine assez courageuse et naïve à la fois, tout en restant dans une attitude assez neutre.
Néanmoins elle avait senti les arômes subtils et nocifs de la verveine.

« Je ne suis pas ton ennemie, mais celle des créatures surnaturelles.Et d’après ce que je constate, tu n’en es pas une,n’est-ce pas ? »

La Vampire n’avait pas répondu aux premières questions de l’humaine.Elle ne pouvait pas supporter les ultimatums, ou bien les menaces puériles d’une créature plus faible qu’elle.
Aussi elle se planta bien en face de l’autre, avec une expression décontractée.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Natalie Reynolds
Humain
Morsures : 26

MessageSujet: Re: De l'or? Peut-être.Du...réconfort??  Sam 8 Sep - 21:58

Reynolds
Natalie

Salvatore
Damon

「 Déplaisante rencontre 」
Elle était magnifique, cette intruse, quelle qu'elle soit. Son visage aux traits fins et atypiques restait à peu près neutre mais savait se teindre de sympathie comme de curiosité. Assez sûre d'elle pour ne pas répondre aux questions de l'humaine , la jeune femme fixa son intense regard sombre dans celui éperdument noisette de Natalie. Celle -ci ne prit pas la peine de déguiser ses pensées ni de jouer un rôle . Elle n'avait plus le temps ou l'envie . La vérité seule importait à présent.

Qu'était la vérité pour cette femme à l'air joueur ? Une originale, une folle, une cambrioleuse, une amie ....ou un vampire. Elle connaissait Damon, ce qui était un très mauvais point pour elle.

- Je suis étonnée que vous connaissiez Damon, dit Nate , froidement et sans abaisser couteau ni pulvérisateur. Et le connaître vaguement c'est déjà trop . Croyez-moi vous gagneriez à ne plus le revoir de votre vie .

Le ton sarcastique de la femme l'irrita quelque peu . Talie s'avança jusqu'à ce que deux mètres à peine les séparent et éleva la main.

-C'est effectivement de la verveine qui va bientôt vous brûler la peau , susurra-t-elle , si vous ne me dites pas qui vous êtes et ce que vous faites chez moi en toute simplicité. Cela vous semble naturel, il n'en est rien pour moi .

La détermination de Natalie était réelle. Elle ne donnait pas le change. Actuellement, elle eût tué et torturé de sang-froid . C'était cette adrénaline qui la poussait à faire toute sorte de choses absurdes, à voler et à faire du mal autour de soi , cette adrénaline haïe et indispensable qui la transformait en bloc résolu ,froid et décidé. Il n'y avait aucune place pour d'autres sentiments . Seule la peur rongeait ses entrailles mais cela lui était si coutumier qu'elle ne s'en apercevait plus .

Elle était déterminée, mais parfaitement lucide : si cette femme était un vampire, elle gagnerait le combat . Mieux valait ne pas déclencher prématurément les hostilités et chercher à savoir ce qu'elle voulait .

- " Je ne suis pas ton ennemie, mais celle des créatures surnaturelles.Et d’après ce que je constate, tu n’en es pas une,n’est-ce pas ? dit d'ailleurs la femme avec un sourire engageant qui semblait vouloir dire : relax ! Détends-toi !

- Ennemie des créatures surnaturelles, vraiment ? Qu'est-ce qui peut me le prouver ?

Natalie s'interrompit et réfléchit une seconde .

-Êtes-vous au courant de ce qui s'est passé ? Est-ce pour cette raison que vous êtes chez moi ? Vous gérez les attaques de vampire ? Ou en êtes-vous un ?

Disant ses mots et appuya un peu plus sur le bouton libérateur de verveine. Un seul geste déplacée et l'intruse le regretterai au moins momentanément.

- Je suis une humaine, dit Natalie .

Sa détermination tomba et elle se sentit perdue .

- J'ai besoin de réponses. Que savez-vous à propos des vampires et de Damon Salvatore en particulier? Que se passe-t-il à la Nouvelle-Orléans ?



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Firiel de Marcence
Vampire
Morsures : 14

MessageSujet: Re: De l'or? Peut-être.Du...réconfort??  Sam 8 Sep - 23:07
De l'or? Peut-être.Du...réconfort??ft. ~Natalie Reynolds.


- Je suis étonnée que vous connaissiez Damon, et le connaître vaguement c'est déjà trop . Croyez-moi vous gagneriez à ne plus le revoir de votre vie . 
Firiel s’amusa intérieurement de cette réponse pleine de sous-entendus ma foi forts intéressants ; la renommée du Salvatore plutôt fracassante le précédaient partout.D’ailleurs, la Vampire le connaissait de nom depuis sa naissance à l’immortalité, puisqu’elle était plus ancienne que lui.
Que pouvait-il avoir fait à cette jeune femme qui n’avait apparemment pas froid aux yeux, ce qui était un signe de courage ou bien de stupidité...Ou les deux quelque fois.

« Pour être franche avec toi je le connais de par sa réputation si tu veux savoir, mais tu as l’air d’en savoir plus que moi sur le sujet. »

La petite amatrice d’art avait diminué la distance entre elles tout en gardant une certaine marge de sécurité:par réflexe, Firiel calcula les risques et les probabilités.
Dans tous les cas, elle était gagnante, mais ça cette écervelée ne devait pas le savoir pour le moment, enfin, elle ne devait pas l’attribuer à sa nature de Vampire mais celle de chasseuse : l’humaine semblait assez sûre d’elle pour employer le self defence mais en même temps elle doutait de l’identité de celle qui se trouvait en face d’elle. La verveine n’était pas un problème, la Vampire l’aurait esquivé avec la grâce naturelle d’une gymnaste avant que le poison ne l’atteigne. La dague?Elle était rompu à l’usage de ce genre d’armes , alors…

-C'est effectivement de la verveine qui va bientôt vous brûler la peau , si vous ne me dites pas qui vous êtes et ce que vous faites chez moi en toute simplicité. Cela vous semble naturel, il n'en est rien pour moi .
La cambrioleuse fronça les sourcils en accentuant son léger sourire.

« Non pitié, pas de la verveine qui ne me fera absolument rien !! »

Se mit à rire la jolie Vampire.

« Te dire que je suis une voleuse de haute volée spécialisée en Art ne te causera sans doute pas plus de plaisir que d’imaginer que je sois une Vampire. »

Elle poursuivait en regardant bien en face la jeune brunette.
Ensuite, son interlocutrice répliqua qu’elle n’avait aucune preuve de ce qu’elle avançait.
-Êtes-vous au courant de ce qui s'est passé ? Est-ce pour cette raison que vous êtes chez moi ? Vous gérez les attaques de vampire ? Ou en êtes-vous un ? 
Au courant de??On peut affirmer une chose de Firiel, c’est que son passe-temps lucratif lui donne les fils de toute l’actualité parallèle au monde bien tranquille des humains.
Quant au reste, elle ne fit que réagir en poussant un soupir amusé :

« Allons, je suis chargée de les détruire,pas de leur fournir des cibles. »

Elle n’ajouta pas que la jeune femme pourrait très bien devenir leur cible justement s’il savait qu’une chasseuse avait innocemment bavardé avec elle;les Vampires des Clans adverses étaient aux abois,le réveil en force des chasseurs ne leur plaisaient pas.
La Chasseuse sourit à son étoile en songeant que le jeu valait la chandelle, jamais elle n’aurait pu trouver aussi belle occasion de s’amuser en étant parfaitement protéger.
Mais son attention revint à l’humaine.Soudain, l’autre lâcha un ‘je suis humaine’ mi-pathétique mi-prévisible, mais Firiel ne montra point son dédain et attendit que la carapace d’adrénaline et de simili courage de cette naïve enfant cède totalement.
- J'ai besoin de réponses. Que savez-vous à propos des vampires et de Damon Salvatore en particulier? Que se passe-t-il à la Nouvelle-Orléans ?
Ah...C’était donc cela.La quête de vérité.La Vampire rejeta ses cheveux en arrière et attrapa une chaise sur laquelle elle se plaça nonchalamment en amazone:la nouvelle allusion à Damon prouvait que l’humaine ne pouvait pas détacher son esprit tétanisé de ce démon toujours fascinant, quelque soit son visage...Klaus...Elijah...Damon…
« Des réponses ? Il te faudrait une vie pour comprendre l’étendue du débat concernant les forces surnaturelles qui habitent ce monde depuis tout temps. »

Firiel jeta un regard à la dérobée sur l’humaine.Oui, elle pourrait faire une recrue idéale, son esprit était perturbé, en proie à un tourment incroyable qui viendrait à bout d’elle quoi qu’elle décide, mieux valait l’avoir dans son camps,elle servirait un jour ou l’autre.

« Pour faire court, la Nouvelle Orléans est partagé en trois clan. Le Clan de Elijah, chef de la famille ‘royale’ des Vampires par conséquent surpuissante, le Clan de Katherine et de tous les Vampires moindres qui lui lèchent les pompes pour qu’elle reprenne le pouvoir, et celui dont je fais parti, les Chasseurs.Traquer et exterminer les Vampires et autres bestioles rampant dans l’ombre est ma tâche, quand je ne me permet pas de diversion. »

Les prunelles aiguisées de Firiel suivaient attentivement l’humaine en face d’elle.

« Quant à ton démon Salvatore, un roman ne suffirait pas à le définir, il en faudrait des dizaines ! »



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Natalie Reynolds
Humain
Morsures : 26

MessageSujet: Re: De l'or? Peut-être.Du...réconfort??  Dim 9 Sep - 14:20

Reynolds
Natalie

Salvatore
Damon

「 Déplaisante rencontre 」






Le Salvatore avait donc "une réputation " . Cela n'étonna pas Natalie , surtout lorsqu'elle repensa à son arrogance sous-entendant que tout lui était dû. Pourtant....il n'avait pas été ainsi lors de leur première rencontre... mais mieux valait ne pas y penser .

Le badinage de la jeune femme le surprenait plus qu'autre chose . Un tel sans-gêne avait quelque chose d'étonnant et d'assez séduisant à la fois . Ç' aurait bien été mon style de faire ça, pensa Nate , mais pas aujourd'hui, pas maintenant...

Une voleuse d'art ? Cela tenait debout et semblait coller au tempérament de la femme . Celle-ci d'ailleurs , ne semblant absolument pas remarquer le trouble et la nervosité grandissante de son interlocutrice ,prit nonchalamment place sur une chaise avant de prononcer des nouvelles ahurissantes pour l'humaine, sur le même ton que si elle faisait une visite guidée pour la nième fois de la journée.

Les forces surnaturelles ... Cela ne se bornait donc visiblement pas aux vampires ... Natalie blêmit et serra le poignard entre ses doigts crispés . De quelle utilité lui serait-il si elle devait combattre des ombres ?

Une lutte de pouvoir à la Nouvelle-Orléans ?

-Il me suffirait simplement de quitter la ville ? Je serais en sécurité tandis qu'ils resteraient ici à se combattre ?

Mais au fond d'elle , Nate savait que plus jamais elle ne connaîtrait la sécurité...et la paix encore moins.

- Vous êtes-donc une Chasseuse ?

Son cerveau rechignait à intégrer toutes ces nouvelles informations, mais elle l'y força . Elle avait besoin de toute sa lucidité.

- J'ai une dette envers les vampires , dit-elle fermement. Je souhaite la payer . Je souhaite devenir une Chasseuse . Je suppose que votre clan n'est pas contre les nouvelles recrues ? Pouvez-vous m'aider ?

Elle n'avait pas tardé à prendre cette inévitable et prévisible décision.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Firiel de Marcence
Vampire
Morsures : 14

MessageSujet: Re: De l'or? Peut-être.Du...réconfort??  Ven 14 Sep - 23:49
De l'or? Peut-être.Du...réconfort??ft. ~Natalie Reynolds.


Il me suffirait simplement de quitter la ville ? Je serais en sécurité tandis qu'ils resteraient ici à se combattre ? 
Firiel haussa un sourcil, et son sourire eut une fraction de seconde l’apparence du mépris (c’est comme cela qu’aurait sans doute réagi une authentique chasseuse, n’est-ce pas?), avant de songer que recruter cette jeune femme n’était peut-être pas une bonne idée.Si jamais son manque de compétence mettait la Vampire sur la touche, alors la comédie cesserait de suite et tournerait court, surtout à l’égard de cette prévisible créature.
Après réflexion, la voleuse se dit qu’elle avait toujours adopté l’attitude de l’humaine:rester loin des conflits, et pourtant en tirer jusqu’aux derniers profits pour elle.
Mais dans le rôle qu’elle jouait elle devait de se montrer peu satisfaite, alors que la part de sa personnalité cachée appréciait d’autant plus cette jeune personne.

« Je suppose que c’est la première réaction d’une personne lambda qui se contrecarre des enjeux humains. »

- Vous êtes-donc une Chasseuse ? 
Un peu lente d’esprit tout de même.A quel point la Vampire venait-elle de lui faire une révélation ? C’est un fait qu’elle ignorait encore.Mais si l’humaine ne savait rien...Firiel pourrait en faire une alliée de plus, pouvant l’aider lors des évènements futurs, car elle pouvait la modeler selon son envie.L’ignorance est vraiment le pire des fléaux, surtout lorsqu’on a une manipulatrice de métier en face de soi.
Pauvre être sans fortune.

« Comme je te l’ai dit. »

- J'ai une dette envers les vampires . Je souhaite la payer . Je souhaite devenir une Chasseuse . Je suppose que votre clan n'est pas contre les nouvelles recrues ? Pouvez-vous m'aider ?
Une dette ? De quel genre de dette parlait-elle ? Voilà qui donnait une tournure encore nouvelle aux multiples possibilités de son utilité.
En fait, si cette spontanéité n’avait rien de tout à fait novateur, ce qui intriguait fortement Firiel, c’était cette espèce de rancune hargneuse que la jeune femme cachait à peine.
Le tout voilà par une fausse assurance et une naïveté sans borne.

« Devenir une chasseuse.Quel beau projet. Pensez-vous qu’on y entre aussi simplement?Certes, nous avons besoin d’expertes, de tueuses professionnelles, de manipulatrices, de personnes dénuées au plus haut point de remords. Tu devras suivre des ordres sans jamais contester, et renoncer à tout ce que tu as pu être. »

Le regard de la Vampire scruta l’humaine de haut en bas

« Comment t’appelles-tu ? »



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Natalie Reynolds
Humain
Morsures : 26

MessageSujet: Re: De l'or? Peut-être.Du...réconfort??  Sam 15 Sep - 22:18

Reynolds
Natalie

Salvatore
Damon

「 Déplaisante rencontre 」

Les réactions de la Chasseuse étaient plutôt dures à suivre . Son beau visage se trouvait être aussi expressif qu'indéchiffrable . En tout cas , les idées semblaient circuler à la vitesse de la lumière sous le front aux beaux méplats .

Une personne lambda ? Natalie ne s'était jamais considéré ainsi et elle pâlit de déplaisir. Elle était....pathétiquement différente, il n'y avait pas d'autre expression pour la définir. Quel genre de personne réagit à un traumatisme en volant des objets de luxe pour le plaisir de sentir son petit coeur battre la chamade ? Personne de normal. Quelqu'un de normalement différent. De stéréotypé. Déplaisant paradoxe...

Chasseuse, cette humaine qui semblait, elle aussi , sous l'emprise , d'un malicieux démon cleptomane... au fait, peut-être cette entité existait-elle ! Nate eût été tellement rassurée de voir sa faiblesse attribuée à un autre ! Mais toutes ces pensées ne l'avançaient guère.

-Je peux apprendre à devenir experte , assèna-t-elle avec une froide décision. Je peux n'avoir ni scrupule ni remords . Il me tarde de renoncer à tout ce que j'ai été. Mais à qui devrais-je obéir ?

Un sourire mi-narquois mi-incrédule plissa ses lèvres rosées.

- Vous peut-être ?

Elle reprit sa respiration . La tension de l'instant lui coupait le souffle. C'était son futur qui se jouait. Maintenant.

- Je m'appelle Natalie Reynolds . Quel est votre nom ? Et oui ou non , pouvez-vous m'aider ?

Sa voix restait posée mais Talie perdait patience. Elle avait peur , bien sûr, et toute cette conversation lui paraissait absurde . Elle allait sûrement se réveiller telle Alice , une de ses héroïnes préférées.

Pourtant , c'était réel . Le conte horrifique était venu à elle . Il n'était plus temps de le subir . A son tour d'écrire sa propre histoire , dût-elle détruire celle des autres.

- Un peu d'entraînement et je serai prête, affirma-t-elle . J'ai déjà quelques bases .

Elle savait au fond d'elle quel serait son meilleur atout : toute cette haine, cette rage tournée vers sa propre personne trouverait un excellent exutoire en la personne des vampires .




Revenir en haut Aller en bas
 
De l'or? Peut-être.Du...réconfort??
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Darkness Will Rise Again  :: Dynasty of Shadows :: | Votre destin est entre nos mains. :: Habitations :: Appartement de Natalie Reynolds-
Sauter vers: