AccueilPortailRechercherMembresS'enregistrerConnexion
Partagez|
Malachai Parker
avatar
Morsures : 32

Dim 11 Nov - 3:28

Que s’était-il passé ? Comment s’était-il retrouvé là ? Il n’en avait absolument aucune idée. Il se souvenait d’une énième séance de torture perpétrée par ses ravisseurs, de satanés chasseurs qui l’avaient eu par surprise, et puis, plus rien. Il s’était réveillé dans un entrepôt désaffecté aux abords de la Nouvelle-Orléans. Avait-il perdu connaissance pendant la torture ? L’avaient-ils balancé ici pour s’adonner à un nouveau jeu ? Kai n’était pas d’humeur à ça, pas du tout même. Néanmoins, il se sentait faible, il était loin d’avoir toute sa force car, évidemment, les chasseurs avaient pris un malin plaisir à lui donner juste assez de sang pour qu’il puisse survivre et être conscient de tout ce qui se passait. D’habitude, c’était lui qui torturait les gens et qui s’en amusait, mais là, les rôles avaient été totalement inversés et il n’aimait pas ça du tout. La torture n’était amusante que quand on la faisait subir aux autres, pas quand on la subissait. Surtout qu’au bout d’un moment, il avait été tout près d’abandonner tant il n’en pouvait plus. Lui qui pourtant avait survécu à l’Enfer et à plusieurs mondes-prison. Était-ce ainsi qu’il allait finir ? Sans parler du fait que tous ces sévices avaient fait réapparaître une partie qu’il avait cru enfuie en lui à tout jamais, cette maudite partie qui lui faisait ressentir des émotions, qui lui faisait avoir des sentiments. Il fut submergé par tout un flot d’émotions à un moment, tellement que ça avait failli le rendre fou – encore plus qu’il ne l’était sans doute déjà. Et puis, il sombra dans l’inconscience et c’était sans doute mieux ainsi. Ça avait certainement été la pire des journées depuis son enlèvement.

Et le voilà donc dans un lieu inconnu, perdu, faible, mais nourri par un fort désir de vengeance. Jusqu’à présent, il s’était toujours raccroché à la vengeance qu’il ferait subir à Bonnie lorsqu’il la reverrait, mais cette fois…toute cette haine était dirigée vers ses ravisseurs. La sorcière attendrait.
Finalement, après s’être assuré que tout ceci n’était pas un piège, il sortit enfin du bâtiment et commença à explorer les alentours, allant jusqu’à demander à un passant où il se trouvait. Avant de le vider de son sang et de le tuer. Bordel, il crevait de faim. Il ne se gêna aucunement pour trouver une seconde victime et la vider de son sang, elle aussi. Voilà comment s’est passé son retour à la réalité. Depuis, plusieurs jours se sont écoulés, jours pendant lesquels il a tenté de se reprendre et d’en découvrir davantage sur ces maudits chasseurs. Toujours fidèle à lui-même, il tenta d’extirper les informations par la violence, mais sans réel succès. Il apprit néanmoins qu’il se trouvait dans la ville d’un certain Mikaelson et pour l’heure, il préférait éviter de croiser son chemin. Il n’avait pas de temps à perdre avec ce type. Pas encore. Il avait toutefois appris quelque chose de très intéressant à côté. Ses nièces qu’il pensait avoir tuées des années plus tôt étaient évidemment toujours en vie et se trouvaient à la Salvatore Boarding School. Décidément, il y avait bien trop d’éléments perturbateurs dans ce monde. Ces filles étaient une plaie, une épine plantée dans son pied depuis bien trop longtemps. S’il pouvait s’en débarrasser une bonne fois pour toutes, il aurait déjà un souci en moins. Et quitte à ne pas pouvoir retrouver les chasseurs – pas encore – autant se concentrer sur d’autres cibles.

Bien sûr, il savait que les approcher ne serait pas facile. Il n’était pas idiot. L’école devait sans doute être protégée et bien gardée. Sans parler du directeur qu’il connaissait personnellement. Bah…il devait juste éviter de se faire voir par Alaric, rien de plus. Le voilà donc en route vers l’école. Il pouvait au moins partir en reconnaissance avant de tenter quoique ce soit. Car cette fois, il allait devoir réprimer son impulsivité et son impatience s’il ne voulait pas tout faire foirer avant même d’avoir commencé.
Ce qu’il n’avait pas prévu, c’était d’apercevoir une personne à laquelle il ne s’était pas attendu. Hope Mikaelson. Oui, il savait parfaitement qui elle était. Elle était unique en son genre, la seule tribride au monde. C’était assez fascinant, il fallait l’admettre. Une idée germa aussitôt dans son esprit. Voyant Hope sortir de l’école, il commença à la suivre, attendant qu’elle soit vraiment seule et qu’ils soient hors de vue de l’école pour finalement l’aborder, un petit sourire charmeur sur les lèvres. « Bonjour ! Excuse-moi, mais tu pourrais m’aider ? » Oui, il la tutoyait directement et alors ? Selon lui, elle était trop jeune pour qu’on la vouvoie, de toute manière. Au diable les convenances !  « Je viens d’arriver en ville et..je suis totalement perdu. Je cherchais un endroit sympa où manger et je me suis retrouvé ici. En plus, je n’ai plus de batterie… » Il lâcha un petit rire. Jouer la carte de l’ignorance, du charmant jeune homme un peu perdu, nouveau en ville…généralement, ça marchait plutôt bien. « Je me demandais si tu pouvais éclairer ma lanterne parce qu’il fait tout noir, là ! » Bon sang, il n’avait pas trouvé plus ringard ? Bon…après des semaines passées à se faire torturer, il était un peu rouillé aussi !  « Mais j’en oublie mes bonnes manières ! Je m’appelle Mike, enchanté ! « Il lui tendit la main afin de se présenter formellement, esquissant un charmant sourire, même s’il regrettait déjà ce prénom qui avait passé le seuil de ses lèvres. Mike ? Sérieusement ? Mais il était trop tard pour revenir en arrière et il n’allait certainement pas dire à la fille de Klaus Mikaelson qu’il s’appelait Kai.  



(c)ambrose
Hope Mikaelson
avatar
Morsures : 87

Dim 11 Nov - 4:43




Nice to meet you

with Kai

A vrai dire ses derniers temps j’étais relativement difficile à comprendre, je ne supportais plus réellement le fait qu’on puisse m’approcher pour que je me fasse prendre au piège. Il y avait eu Roman, puis Landon ? Non mais sérieusement qu’est-ce qui clochait chez moi pour que ça soit tout le temps comme ça. J’avais beaucoup de mal avec tout ça, c’était difficile pour moi. A chaque fois que je me retrouvais à vouloir être proche d’un garçon, je me faisais toujours prendre au piège ou ceux-ci commençaient à m’abandonner encore et encore. Je détestais tout bonnement tout ça, ça me faisait bien trop mal sur ce point. J’avais beaucoup trop souffert pour que ça ne soit encore comme ça, alors maintenant j’allais me tenir au fait que je ne voulais tout bonnement plus qu’on puisse me faire du mal. Plus jamais je ne voulais m’attacher à quelqu’un, Damon avait été celui que je pensais pouvoir garder mais non quand j’avais eu besoin de lui celui-ci avait éteint ses émotions et bien entendu c’était difficile pour moi d’avoir tout ça. Je ne supportais plus qu’on me prenne pour une conne, alors maintenant je ne me montrais pas sociable c’était beaucoup plus simple pour moi.

J’avais perdu ma mère à cause de Roman, même si je lui avais tout simplement éviter de mourir sous ma colère. Ce n’était pas maintenant que j’allais totalement lui pardonner, même si celui-ci avait été présent quand j’avais déclencher ma malédiction et grâce à mes gênes je n’étais pas obligé de souffrir pendant les pleines lunes et je pouvais mutais quand je voulais. En soit j’étais devenue la même hybride que ma mère ou bien mon père, les chances d’avoir des parents comme les miens ? C’était relativement assez rare parce qu’en soit je n’étais pas réellement le genre de femme qui était celle que tu pourrais avoir. J’avais un problème de confiance totale, un problème que je tenais de mon père mais en soit j’avais les meilleurs côtés de mes parents, mais j’avais aussi ceux de mon père qui n’était franchement pas bon. Ça tout le monde le savait que trop bien d’ailleurs, c’était une chose qui n’était pas nouvelle mais j’avais promis que je ferais le bien de cette famille en nom de mon père. Bien que la dernière fois que je l’avais vu c’était dans une église flippante et privé de mes pouvoirs. J’étais qu’une humaine et juste avant ? J’avais tout bonnement emporté par la haine qu’il est pu me parler comme ça. J’étais probablement la seule personne capable de tenir tête à mon père, sans que celui-ci est envie de vouloir arracher la gorge de quelqu’un. J’étais sa fille, malgré tout alors me tuer ? Non il ne le ferait pas, même lorsque j’avais réagi de la pire des manières puisque j’avais clairement bien failli le tuer sur place pour son comportement. En soit c’était difficile pour moi, parce que m’attacher signifiait aussi pouvoir souffrir un jour. J’avais beaucoup de mal avec tout ça, si bien que maintenant depuis ses dernières années je n’avais pas grand monde comme amis mise à part ma famille et surtout Alaric qui m’entrainait au combat et qui m’aidait aussi à me gérer. En même temps avec des filles comme Josie et Lizzie ? Il n’avait pas le choix que de savoir comprendre et surtout calmer des adolescentes puissantes.

En soyons-nous avions retrouvés Landon ce matin même et nous avions dû combattre un dragon ce qui n’était en soit pas facile à comprendre. Comment un dragon pouvait bien exister au juste ? Mais le problème c’était qu’Alaric avait vu que j’avais utilisé un sort de magie noire, certes ça nous avait permis de pouvoir tuer le dragon que nous n’arrivions tout bonnement pas à tuer, mais ce sort n’était pas fait pour le dragon de base. Non bien au contraire, il était pour Landon que je voulais mort après qu’il est pu me faire ce coup et qui avait encore brisé ma confiance que j’avais en lui. Je l’aimais bien avant, mais comme l’avait dit Rafael je ne voulais que de la vengeance un trait de caractère que j’avais de mon père et qui était mauvais. Je me souvenais parfaitement des paroles qu’Alaric m’avait dit « C’est ton père, ça ne peut pas être toi je ne laisserais pas cela arriver. » Alaric était un peu comme un deuxième père pour moi, même si c’était difficile à comprendre. J’en avais marre que mes parents et surtout mon père soit pris comme le vilain d’une histoire ça n’avait rien d’agréable.

En soit j’avais demandé à Alaric si je pouvais sortir dehors pour pouvoir me transformer, cette journée m’avait mise sur les nerfs et je me rendais compte que oui je ressemblais de plus en plus à mon père. Mais ce désir de vengeance j’en avais besoin, je n’aimais pas qu’on se foute de moi et forcément l’homme qui se trouvait être Landon allait forcément prendre. Il était parti mais je n’avais pas compris pourquoi, j’avais fini par comprendre qu’il n’avait pas tué toutes ses personnes, mais il avait tout de même volé ce couteau magique. J’avais donc cherché au mieux de convaincre Alaric, il était tard et à l’évidence ça n’allait pas être simple mais j’étais la créature la plus puissante de ce monde alors je ne risquais pas grand-chose. Enfin mais tout de même, j’avais l’habitude même avant ma naissance on avait cherché à m’abattre alors maintenant je ne serais pas réellement surprise. Bien que je fus surprise par un homme présent devant moi qui semblait être perdu. « Ça dépends sur quel genre d’aide tu aurais besoin. Pas besoin de faire ce sourire charmeur ça ne marche pas sur moi. » Avais-je simplement dit, je ne pouvais pas dire que l’homme devant moi n’était pas charmant bien au contraire. « Malheureusement nous n’avions plus de place à l’intérieur, mais je peux toujours vous conseillez un lieu en ville. » Oui je passais du tutoiement au vouvoiement mais en soit je me méfiais tout de même de l’homme. Je lui tendis mon portable, bien qu’en soit j’avais prévu de muter ça ne serait pas pour maintenant. « Hope enchanté. » Après cette prise de main, j’avais fini par fouiller dans sa mémoire avant de lâcher sa main. « Malachai Parker. » Avais-je simplement dit avant de l’envoyer s’empaler dans plusieurs barreaux du portails, avant de lui brisé une jambe et lui détacher sa hanche avec ma magie. Oh non je savais pertinemment qui se trouvait devant moi. « Avec tout ce que j’ai entendu sur Malachai Parker, je suis déçue que tu te laisses aussi facilement avoir. » En soit lui-même était un sorcier non ? « Je suis déçue réellement, ta réputation te disait plus malin et plus futé malgré ton côté psychopathe. Mince alors, toujours déçue par les récits des gens, tu es bien plus pathétique en vrai. »

☾ anesidora


Malachai Parker
avatar
Morsures : 32

Mer 14 Nov - 5:33
Il avait vraiment merdé, cette fois. Il s’était cru malin, mais il avait juste été stupide. En même temps, il avait encore l’esprit un peu embrouillé par les dernières semaines passées en captivité. Peut-être se cherchait-il des excuses, mais il y avait tout de même un soupçon de vérité là-dedans. En temps normal, il n’aurait probablement jamais fait une erreur aussi idiote que de serrer la main de Hope Mikaelson. Il savait ce qu’elle était, il aurait dû se méfier davantage. Néanmoins, il l’avait sans doute surtout sous-estimée. Il avait cru qu’elle n’était qu’une adolescente naïve, sans doute. Mouais. Elle était tout de même la fille de Klaus Mikaelson et elle avait certainement déjà vécu bien trop de choses pour son âge. Elle n’avait rien à voir avec ces filles que Kai parvenait à facilement manipuler à coups de sourires charmeurs et de belles paroles. Alors oui, son plan idiot avait lamentablement foiré et le voilà pris à son propre piège. Bon sang ! Il était plus futé que ça ! Il n’avait même pas vu venir la suite. Lorsque Hope avait prononcé son nom, il savait que tout ce qu’il avait espéré accomplir venait de tomber à l’eau. Il voulut se sortir de là avec de belles paroles, mais la jeune tribride venait littéralement de l’envoyer s’empaler sur un portail et de lui briser une jambe en un craquement sinistre. Kai hurla de douleur avant de se mettre à rire. Fou ? Quelle idée. « Merde, Hope ! Je cherchais juste un endroit où manger ! J’avais aucune envie de finir en brochette ! Fallait pas le prendre de façon aussi littérale ! »

Bordel, ça faisait mal. Et elle était puissante, bien plus qu’il ne l’avait imaginé. Ajoutez à cela un caractère bien trempé et une crise d’adolescence et ça donne un mélange très explosif. Non mécontent d’avoir siphonné un peu de magie tout à l’heure, il se dégagea de ce piège improvisé et remit ses pauvres petits os en place. « Bordel ! T’es pas commode comme fille, toi ! » Il avait perdu du sang avec ces conneries, même si les blessures commençaient à se refermer doucement. Il lui faudrait sans doute trouver un gentil petit humain pour sustenter la soif qui venait de l’assaillir et pour finir le guérir. « Désolé, mais je trouve que je fais une très mauvaise brochette. Pas toi ? » Il regardait Hope droit dans les yeux. Il aurait très bien pu l’attaquer à son tour, mais il n’en fit rien. Après tout, son but n’était pas de la tuer ni de lui faire mal. Pas pour l’instant, du moins. S’il l’attaquait maintenant, tous ses espoirs s’envoleraient et il se retrouverait une nouvelle fois frustré et en colère. « Regarde ce que t’as fait à mon t-shirt. Il était tout neuf ! » Il fit une petite moue en désignant son haut perforé et ensanglanté. « Écoute…Je suis pas là pour me battre. » Et puis, il savait que sur le long terme, Hope finirait par le battre, sauf s’il se trouvait tout près d’une source de magie dans laquelle il pourrait puiser presque à l’infini. Or, ça ne semblait pas être le cas par ici. Mais s’il se rapprochait un peu plus de l’école…Non. Il devait rester concentré sur son objectif. Et à cet instant précis, ça consistait surtout à convaincre Hope de ne pas le tuer – car nul doute, elle en serait capable.

« Pas mal ton petit tour, au fait. Mais j’ai vu mieux. J’ai enduré pire aussi. » Il haussa les épaules, tentant d’adopter une attitude nonchalante, indifférente, mais au fond, il ne s’en fichait pas tant que ça. Tout ce qu’il avait subi depuis son adolescence à maintenant… ça laissait des traces et ça ne s’oubliait pas si facilement. « Je serais quand même curieux de savoir ce qu’on dit sur moi par ici… » Il esquissa un sourire presque fier. On parlait de lui. Il était célèbre. Dans un sens, sans doute. « Je pense qu’on peut s’aider mutuellement, toi et moi. » Vraiment ? Il ne savait même pas si elle avait besoin de quelque chose et même si c’était le cas, est-ce qu’il serait vraiment prêt à l’aider ? Mouais. Si elle se révélait utile sur le long terme, pourquoi pas. S’il pouvait l’influencer de quelque façon que ce soit, pourquoi pas. Ils feraient certainement une équipe du tonnerre, c’était certain.



(c)ambrose
Hope Mikaelson
avatar
Morsures : 87

Hier à 7:53




Nice to meet you

with Kai

Franchement il fallait être un con pour donner sa main à une sorcière qui était à la fois louve, mais aussi vampire. Parce que oui j’avais toutes les gênes des trois espèces en moi, j’avais beau ne pas avoir muter en vampire. J’avais toutes les capacités, l’homme serait probablement beaucoup plus difficile à tuer parce que c’était Malachai et que je pouvais pertinemment l’abattre sans avoir la moindre pitié. Si il pensait qu’il pouvait me manipulé comme ça ? Il savait que j’étais la fille de Klaus Mikaelson ce qui disait que j’avais déjà vécue énormément de chose dans ma vie. Entre souffrir, avoir bien failli mourir et voir son propre père mourir devant ses yeux. Oh je savais pertinemment que mon père n’était pas un homme bon clairement pas. Je n’étais pas naïve à ce point, mais pour moi c’était mon père et je le voyais parfaitement différemment. Je voyais tous les psychopathes et les membres de ma famille parfaitement différemment de ce que les autres pouvaient dire d’eux ou bien que leur réputation pouvait bien dire. J’étais puissante, la veille j’avais abattu un dragon puis une gargouille avec les jumelles. Du moins le dragon je l’avais fait seule, j’étais beaucoup trop absorbé par l’idée de tuer Landon pour son mensonge et bien entendu je m’étais fait engueuler par Alaric parce que je ne pouvais pas utiliser de la magie noire. Parce que c’était mon père et qu’il refusait que je devienne comme lui, il refusait le problème c’était que j’avais bien trop subi dans mon enfance pour que mon âme ne soit pas noire totalement. « Quel dommage, j’avais prévu de te dévorer. »

L’homme n’était pas stupide sur ce point-là, il savait bien que j’avais les mêmes gênes que mon père et que ma mère. J’avais transformé ma mère en hybride, elle était d’ailleurs la seule hybride encore en vie que j’avais créé. Bien qu’en soit j’en avais créé que deux, elle et un autre jeune loup de l’école. Que j’avais retrouvé pendu avec le cœur arraché à la Nouvelle-Orléans en compagnie de Roman, un message adorable de sa mère Greta qui avait fait énormément de mal dans un sens dans ma famille. Je la haïssais, bien que je ne haïsse pas son fils parce que je savais qu’il n’avait pas voulu tout ça dans le fond. C’était compliqué malheureusement. « Oh j’ai heurté tes sentiments de princesse ? » Avais-je demandé, oui j’étais réellement de mauvaise humeur et ça pouvait facilement se comprendre. J’avais beau ne pas m’entendre constamment avec les jumelles. Il était hors de question qu’il ne s’approche d’elles. Parce qu’elles étaient tout de même celles qui pouvait correspondre le plus à des amis quand Lizzie ne pétait pas un câble pour un rien comme se faire rejeter par un nouveau loup. En soit-ce n’était pas agréable pour moi tout ça. Alors oui je me foutais bien de sa gueule et ça se sentait parfaitement d’ailleurs. L’homme n’allait pas s’en sortir facilement comme ça. Parce que j’étais en pleine crise d’adolescence, j’étais puissante et puis n’oublions pas j’étais une Mikaelson. « Oh désolé Barbie j’ai taché ton t-shirt. Ça va tu vas t’en remettre ? » Non mais sérieusement ? Franchement, on s’en foutait bien de son haut. Il était vivant encore, je n’étais pas réellement d’humeur à ne pas avoir des envies de meurtres sur cet abruti de première. Les jumelles l’avaient enfermé dans un monde prison ? Je pourrais très bien renvoyer celui-ci dans un monde bien pire que cela, j’avais vu ses peurs avec le peu de contact que j’avais eu avec lui tout à l’heure. « Non t’es la pour mourir apparemment. »

Mentionnais-je si tu pensais réellement qu’il pouvait m’avoir, il allait avoir du mal à me convaincre de ne pas l’abattre totalement et rapidement. Si je ne voulais pas qu’il s’approche de l’école, non seulement c’était parce que l’école était un lieu rempli de magie ou il pourrait faire comme les jumelles quand elles étaient seules. Parce que sans personnes, elles n’avaient pas de pouvoirs, alors forcément parfois je me servais de leur puissance pour accroitre la mienne et les sorts que je connaissais. Contrairement aux deux jumelles, je connaissais des sorts qui n’étaient absolument pas enseigné dans cette école. « Parce que sincèrement tu crois que c’est un gros tour ? J’ai bien pire dans mon répertoire. Ne faut pas oublier que je descends de la plus puissantes des sorcières dans ce monde et que cher grand-mère à inventé la magie noire. Tu n’as rien à m’apprendre Parker maintenant je te conseillerais de dégager de ce lieu et de ne jamais revenir ou ce n’est pas une brochette dont auras le droit. Mais la prochaine fois tu mourras et tu sais que j’ai la puissance suffisante pour te tuer. » Avais-je mentionné en croisant les bras sous ma poitrine et eu un mauvais rictus. « Pourquoi je t’aiderais et encore plus pourquoi je te demanderais de l’aide ? »


☾ anesidora


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Darkness Will Rise Again :: Dynasty of Shadows :: | L'aventure commence ici :: Nouvelle-Orléans :: Ruelles-
Sauter vers: