AccueilPortailRechercherMembresS'enregistrerConnexion
Partagez|
Malachai Parker
avatar
Morsures : 71

Sam 1 Déc - 2:25

Depuis qu’il était à la Nouvelle-Orléans, Kai avait passé le plus clair de son temps à errer dans les rues de la ville, à visiter différents bars où il choisissait généralement une ou deux victimes pour satisfaire sa soif de sang et lutter contre cette frustration qui l’habitait depuis qu’il était de retour. Frustration qui s’accumulait de jour en jour, tandis que son impatience ne faisait que grandir. Il savait qu’il ne devait rien précipiter s’il voulait avoir une chance de pouvoir enfin assouvir sa vengeance, s’il voulait enfin pouvoir tuer ses maudites jumelles. Leur existence-même était une nuisance et surtout, un rappel constant de cette famille, de cette lignée que Kai détestait tant. Jamais il ne leur pardonnerait ce qu’ils lui avaient fait. Bien sûr, il savait que Lizzie et Josie n’y étaient pour rien. Et pourtant… pourtant, il voulait les tuer, restant ainsi le seul à fouler encore le sol de cette maudite planète. Oui, il n’était pas de très bonne humeur aujourd’hui. Parce que ça prenait trop de temps, parce que son plan n’avançait pas et qu’il avait récemment fait la rencontre de Hope Mikaelson qui lui avait mené la vie dure, lui rappelant sa propre impuissance lorsqu’il n’avait pas de magie. Elle aurait probablement pu le tuer si elle l’avait voulu. Lorsqu’il l’avait rencontrée, il avait naïvement cru pouvoir la duper pour ensuite atteindre les jumelles grâce à elle. Malheureusement, elle l’avait rapidement démasqué et avait commencé à s’en prendre à lui. Il n’avait pas siphonné assez de magie et n’avait pas pu lutter. C’était terriblement frustrant ! Alors oui, il rageait et il laissait des cadavres derrière lui. En parallèle, il avait abordé Lizzie, l’une de ses nièces. Ils avaient passé pas mal de temps ensemble, à discuter. Il comptait frapper quand elle s’y attendrait le moins, une fois qu’il aurait totalement gagné sa confiance. Néanmoins, il ne s’était pas encore vraiment rendu compte qu’il était sans doute en train de s’attacher à sa nièce. Ou alors, il refusait de se l’avouer.

Il poussa un petit soupir. La dernière fois qu’il s’était attaché à quelqu’un – et c’était sans doute la seule fois, à vrai dire – les choses avaient dégénéré et ne s’étaient pas du tout passées comme il l’aurait souhaité. Bonnie. Elle était la seule à avoir vraiment attisé sa curiosité, la seule à l’avoir assez intéressé, la seule à l’avoir carrément touché pour qu’il veuille s’excuser pour toutes les horreurs qu’il lui avait fait subir par le passé. Il avait changé après avoir fusionné avec Luke, il avait découvert le pouvoir dévastateur des sentiments. Et alors qu’il avait cru toucher au but, elle l’avait trahi. Elle l’avait littéralement poignardé dans le dos. Ce fut à ce moment-là, lorsqu’il s’était retrouvé tout seul dans un deuxième monde-prison, qu’il finit par laisser tomber tout désir de rédemption. Il n’y avait plus que la vengeance qui comptait. Pourtant, lorsqu’ils s’étaient revus plus tard, après qu’il se soit échappé, il n’avait pu nier qu’il y avait une connexion entre eux, quelque chose d’inexplicable. Mais il était trop tard.
Des années plus tard, il s’était échappé de sa dernière prison, mise en place par Bonnie et les jumelles. Pourtant, il ne put jamais rien tenter car il se fit capturer par un groupe de chasseurs. Pendant des semaines, ils lui avaient fait subir torture sur torture jusqu’à ce qu’il se retrouve à la Nouvelle-Orléans, sans comprendre pourquoi ni comment. Peu importe. Il était libre et, cette fois, il ne comptait rien laisser au hasard. Il ne voulait pas se précipiter, il voulait mettre son plan en place en prenant le temps nécessaire, même si c’était frustrant.

Il poussa la porte d’un café où il n’avait pas encore mis les pieds depuis son arrivée ici, ne se doutant pas qu’il aurait bientôt rendez-vous avec le Destin. Il s’installa à une table au fond de la salle, comme il le faisait toujours, s’apprêtant à observer les personnes présentes pour choisir la victime parfaite. Ce fut là qu’il la vit. Elle venait de sortir de derrière le bar et se dirigeait vers ce qui semblait être la réserve. Sans doute pour aller chercher il ne savait quoi. Bonnie. Il ne comprenait pas ce qui était en train de se passer. Il aurait dû n’éprouver que de la haine et une forte envie de la tuer. Pourtant, il ressentait tout un tas d’autres émotions conflictuelles. Non. Non. Il était redevenu le Kai incapable de ressentir le moindre sentiment, celui qui voulait se venger. Alors, il enfuit tout ça au fond de lui, laissant son désir de vengeance prendre le dessus et tout submerger. Il n’avait pas eu ce genre de doutes avant sa captivité. Les chasseurs avaient certainement déréglé quelque chose. Peu importe. Peu importe les années passées depuis leur dernière entrevue…cette fois, il en finirait une bonne fois pour toutes. Faisant usage de sa vitesse vampirique, il rejoignit la réserve en un rien de temps, prenant Bonnie par surprise en l’attrapant par derrière, passant un bras autour de son cou, comme s’il s’apprêtait à l’étrangler. Il s’approcha de son oreille pour y murmurer quelques petits mots. « Prête à mourir, Bonnie ? » Il savait parfaitement qu’elle pouvait le repousser grâce à sa magie et que si elle le voulait, elle ne ferait qu’une bouchée de lui. Voilà pourquoi, profitant du court moment de surprise, il attrapa son poignet de sa main libre pour puiser dans sa magie, lui voler un peu de ce qu’elle avait afin qu’il puisse la faire souffrir. Bon sang, cette puissance. Si familière et si lointaine à la fois. Il esquissa un petit sourire, tenant toujours la sorcière. « Contente de me voir ? » Il finit par la lâcher, uniquement pour la plaquer contre le mur grâce à la magie qu’il venait de lui voler. A présent, ils se faisaient face. « Regarde-moi bien parce que mon visage est la dernière chose que tu verras. »



(c)ambrose
Bonnie Bennett
avatar
Morsures : 10

Sam 8 Déc - 21:41

   

     

   

This stoneheart might be getting a little warmer for you.

You're the one that I want, unfortunately...
Bonnie Bennett était à la Nouvelle Orléans depuis un moment déjà, et elle était heureuse d'y être, sincèrement. Elle y retrouvait ses racines, et ça lui faisait du bien, clairement. Elle y avait retrouver ses origines, et ses racines. Et un travail qui lui plaisait beaucoup, bon soit elle était serveuse, rien de bien transcendant, mais bon. Rien n'était arriver dans sa vie depuis que Kai avait été emprisonné dans cet autre prison, d'ailleurs Bonnie y pensait, pourquoi ? Parce que tout simplement elle réalisait que cet petit monstre l'avait marqué, elle avait développer des sentiments pour lui , sans même s'en rendre compte. Ce qui était parfaitement idiot, soit disant passant. Mais elle s'enlevait ces pensées de sa tête, puis de toute façon, elle ne le reverrai plus jamais. Pas vrai ?

Elle était tranquillement dans la réserve, à rêvasser, quand soudainement quelqu'un la pris par surprise,et lui serra le cou, comment quelqu'un osait-il faire ça à la sorcière puissante qu'étais Bonnie ? Puis c'est là que ses yeux croisèrent les siens « Prête à mourir, Bonnie ? » avec dédain, et une pointe (infime) de joie de le voir, elle murmura seulement «Kai... » Elle avait envie (et pouvait) le repousser, mais elle n'en fit rien, elle attendait de le prendre lui aussi par surprise, ses pouvoirs ayant considérablement évolué. « Contente de me voir ? » Elle répondit avec sarcasme, ne le quittant pas des yeux « Très, plaisir partagé j'imagine depuis notre ancienne rencontre ? Tu as réussi à t'échapper ? C'est dommage...  » Elle était fière, Bonnie, et elle aimait le rendre fou, elle savait que ça marchait très bien qui plus est. « Regarde-moi bien parce que mon visage est la dernière chose que tu verras. » Puis elle jugea que c'était le moment opportun pour dévoiler ses nouveaux pouvoirs, elle cligna donc des yeux et renvoya Kai de l'autre côté de la pièce. Puis elle pris l'emprise sur lui, le toisant avec véhémence. « Je crois que je peux te faire la même réparti, Milachai !  »  Elle voulait le tuer, là tout de suite, mais quelque chose sur lequel elle ne pouvait mettre le nom actuellement, avait changer. Bizarrement, tout un tas d'émotions s'accumulèrent, tellement d'un coup.  
 
   MAY


     



En attente d'une belle signature, pour la beauté des yeux!
Malachai Parker
avatar
Morsures : 71

Lun 10 Déc - 3:17
Il ne s’était pas attendu à revoir Bonnie. Il n’y avait pas du tout été préparé, mais ça ne changeait rien au fait qu’il voulait lui faire payer ce qu’elle lui avait fait. Toutes ces années enfermé dans cette maudite prison, à entendre cette chanson, encore et encore. Il y avait de quoi devenir fou. Mais il avait réussi à tenir le coup en s’accrochant à sa vengeance, avec l’espoir de sortir de là un jour et d’enfin rendre la monnaie de sa pièce à la sorcière. Alors, lorsqu’il l’avait aperçue, il n’avait pas attendu pour agir. Autant il prenait son temps pour s’attaquer aux jumelles, là, il avait agi sur une véritable impulsion. Il essayait de garder le dessus, de ne pas perdre sa vengeance de vue et d’ignorer ces émotions contradictoires qui s’étaient emparées de lui dès qu’il eut posé le regard sur la jeune femme. Alors, il l’avait prise par surprise, bien décidé à la tuer. Alors pourquoi, lorsqu’elle murmura son nom, il sentit une pointe d’hésitation faire surface ? « Peut-être que tu n’es pas aussi forte que tu le penses… » Il esquissa un petit sourire, son souffle caressant la peau de Bonnie. A vrai dire, il ne savait pas comment il était sorti de cette prison. Il ne l’avait jamais su, mais au fond, c’était le résultat qui comptait, non ? « T’as pas idée depuis combien de temps j’attends ce moment. » Après lui avoir volé un peu de magie, il la plaqua contre le mur, mais évidemment, il avait fait l’erreur de ne pas assez l’affaiblir. Il aurait dû…il aurait dû puiser dans sa magie jusqu’à ce qu’elle tombe à genoux, jusqu’à ce qu’elle le supplie de l’épargner. Mouais. Ce n’était pas le genre de Bonnie de faire ça, il le savait très bien.

Elle avait gagné en puissance, il l’avait senti en entrant en contact avec elle, mais ça se confirma lorsqu’elle défit l’emprise qu’il avait sur elle pour l’envoyer valser à l’autre bout de la pièce. « Bien joué. Mais je ne m’avouerai jamais vaincu. Pas avant de t’avoir fait payer. » Il se concentra et fit tomber une étagère sur Bonnie, histoire de la déstabiliser. « Tu m’as trahi. Et tu vas payer. » Il n’oublierait jamais le jour où il avait tenté de se racheter, de s’excuser auprès de la jeune femme, de la convaincre qu’il avait changé. Et elle n’avait fait que se jouer de lui avant de lui planter littéralement un couteau dans le dos. Non, jamais il ne lui pardonnerait cette trahison. C’était presque pire que la prison, à vrai dire. Eh merde. Il ne devrait même pas ressentir ça, il ne devrait plus ressentir la douleur de la trahison et pourtant…Bonnie avait pris une place importante dans sa vie sans qu’il ne s’en aperçoive et il avait commencé à s’attacher à elle, à sa façon. Elle avait sans doute été la première personne à laquelle il s’était attaché de la sorte, il avait découvert des sentiments nouveaux, des émotions qui l’avaient finalement fait plus souffrir qu’autre chose. Il avait cru avoir enfui ça tout au fond de lui et un seul regard sur Bonnie avait suffi à tout faire ressurgir. Mais il ne voulait pas craquer. Il ne devait pas se montrer faible. Il avait rêvé de ce moment de vengeance depuis si longtemps. Hors de question que des émotions débiles viennent tout gâcher. « TU M’AS TRAHI ! » Oui, bon. Ce fut un échec cuisant, manifestement. Le voilà en train de hurler, se fichant bien si on pourrait entendre le vacarme dans le bar. Quiconque oserait franchir cette porte se verrait offrir un aller direct pour l’enfer.

« Tu ne sortiras pas d’ici en vie. » Après avoir presque hurlé à pleins poumons, le voilà étonnamment calme. Si calme que ça en faisait presque froid dans le dos, un petit sourire sadique aux lèvres. Intérieurement, il hurlait pourtant. C’était insupportable. Il repéra une serpillère dans un coin et l’attrapa avant d’en briser le manche pour tenter de frapper Bonnie. De toute façon, qu’avait-il à perdre ? Sa misérable existence ?



(c)ambrose
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Darkness Will Rise Again :: Dynasty of Shadows :: | L'aventure commence ici :: Nouvelle-Orléans :: Centre-ville-
Sauter vers: